La déclaration de Robert Massart

La déclaration de Robert Massart

Catégorie(s) : Littérature => Francophone

Critiqué par Kinbote, le 8 juillet 2022 (Jumet, Inscrit le 18 mars 2001, 63 ans)
La note : 8 étoiles
Moyenne des notes : 8 étoiles (basée sur 2 avis)
Cote pondérée : 5 étoiles (37 531ème position).
Visites : 483 

Fisc et voyous

Sylvain Brunard serait resté un professeur de français célibataire sans histoire, « vieux garçon en puissance », s’il n’avait pas accepté de reprendre la présidence d’une ASBL consacrée à l’apprentissage du français sur le plan international. Après une action généreuse en faveur de professeurs haïtiens, la banque persuade le nouveau président de clôturer les comptes de l’association...

Quelques semaines plus tard, le fisc lui réclame une somme de cinq cents euros pour n’avoir pas rentré de déclaration fiscale. La perceptrice s’appelle Georgette Martens et Sylvain va d’abord la prendre en grippe avant d’éprouver pour elle des sentiments contrastés.

À Line, sa femme de ménage, que Sylvain emploie pour des travaux domestiques, il se confie de ses démêlés allant grandissant avec le SPF Finances. Line vit avec un Cubain qui pratique à l’occasion des rites traditionnels d’envoûtement et qui a par ailleurs quelques fréquentations peu recommandables.

Ainsi va se nouer, en parallèle de l’imbroglio administratif, une enquête pour retrouver un nommé Tibi, un Rom qu’on soupçonne de l’agression d’une femme d’origine vietnamienne…

Le récit bien mené, aux dialogues efficaces, nous familiarise avec les différents personnages que Sylvain Brunard entraîne, suite à son imagination débordante, dans ses histoires, dans le milieu interlope où se télescopent des communautés d’origine étrangère dans un esprit de convivialité propre à la capitale de l’Europe.

Après Une Histoire belge, paru il y a deux ans chez le même éditeur, Robert MASSART qui a été professeur de français et de didactique du français, nous donne un nouveau roman à la fois drôle et tendre propre à réjouir de bout en bout le lecteur.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Embrouilles fiscales

7 étoiles

Critique de Débézed (Besançon, Inscrit le 10 février 2008, 75 ans) - 12 juillet 2022

Sylvain, un bon bougre bruxellois, se laisse convaincre d’accepter la présidence d’une association à but non lucratif, juste pour rendre service à un ami trop empressé. Cette association a pour objet de défendre l’enseignement de la langue française mais elle n’a aucun moyen ni ressources. Etant vite réduite à l’incapacité d’agir, le nouveau président décide de la dissoudre, les nombreuses démarches effectuées, il se sent soulagé et libéré de cette charge inutile. Mais, il se leurre car l’administration fiscale décide de mettre son nez, qu’elle a très pointu, dans ce dossier. Elle rappelle au président liquidateur qu’il n’a pas effectué toutes les démarches nécessaires alors que l’association était encore en activité. Sûr de son bon droit et d’avoir accompli toutes les démarches légales, il décide de passer outre aux injonctions de l’administration. Mais, comme chacun le sait, l’administration est tenace, surtout lorsqu’elle tient dans ses serres un brave citoyen peu rompu aux arcanes du droit administratif, En l’occurrence, elle s’acharne sur le brave ex-président s’entêtant dans son immobilisme qu’il juge de bon droit.

Le conflit devient de plus en plus aigu, Sylvain est au bord de la rupture, au point d’inquiéter sa nouvelle aide-ménagère, Line, une ancienne étudiante qui n’a pas eu les moyens de financer la fin de ses études. Elle l’assiste dans ses démarches et l’initie à l’utilisation des outils informatiques et des téléprocédures. La représentante de l’administration ne lâche rien, alors, pris de colère, Sylvain envisage de menacer, par personne interposée, la fonctionnaire tenace. Line lui propose de demander l’assistance de son mari cubain, Fran, qui connait de petits voyous capables d’exécuteur cette mission. Mais, rien ne se déroule comme prévu, une femme est violentée dans son quartier, la fonctionnaire est victime de deux accidents, son bureau est pollué par des grigris inquiétants, … Sylvain culpabilise et craint le pire qu’il essaie de prévenir.

Ce différend entre l’administration et l’un de ses administrés sent trop le vécu pour ne pas avoir un fondement quelconque. Ayant été moi-même président de nombreuses associations, j’ai connu de nombreux démêlés avec divers services de l’Etat et des collectivités territoriales . Ce roman me semble donc posé, une nouvelle fois, le délicat problème de la relation des pouvoirs publics avec leurs administrés. Robert Massart n’est pas un violent, il prône le dialogue, l’empathie, l’entente cordiale, … tout ce qui peut rendre la vie plus facile et plus heureuse. Il faudrait que nos dirigeants et les fonctionnaires à leur service lisent ce livre, ils amélioreraient sans doute leur relations avec leurs administrés…

Forums: La déclaration

Il n'y a pas encore de discussion autour de "La déclaration".