Orange sanguine: Une nouvelle enquête de Stanislas Barberian à Binche de Francis Groff

Orange sanguine: Une nouvelle enquête de Stanislas Barberian à Binche de Francis Groff

Catégorie(s) : Littérature => Policiers et thrillers

Critiqué par Saigneur de Guerre, le 11 juin 2022 (Inscrit le 11 juin 2022, 64 ans)
La note : 10 étoiles
Visites : 199 

Un roman basé sur l'histoire des "Négriers de la Construction"

Binche (Belgique).
03 :05 du matin, jour du Mardi gras.

Myriam prépare pour son homme un copieux petit-déjeuner. Une rude journée attend Cédric. Cédric est ravi d’être un Gille. A Binche, encore plus que partout ailleurs, Gille vous confère un statut dont vous pouvez être fier et dont vous devez vous montrer digne !
Habiller un Gille n’est pas à la portée du premier venu. Si le bourrage à la paille est mal réalisé, le Gille va souffrir mille morts et risque d’être blessé au cours des vingt-quatre heures durant lesquelles il doit porter son costume. Myriam a suivi des cours et une fois elle a habillé son mari. Ce fut un désastre ! Aujourd’hui, c’est Gaëtan, un bourreur chevronné qui s’occupe de Cédric. Le voilà fin prêt, mais bon sang où reste Antoine, son tamboureur ? Le Gille ne peut sortir de chez lui qu’en dansant accompagné de son tamboureur pour effectuer le ramassage des autres Gilles.
Déjà un quart d’heure de retard ! … Enfin le coup de sonnette tant attendu ! … Mais où est Antoine ? Qui est ce type qui se présente à sa place ? Après de brèves explications, le Gille et le tamboureur se mettent en marche, mais Cédric a décidé de ne pas prendre l’itinéraire habituel pour se rendre chez le Gille suivant ! Il doit rattraper le temps perdu.
Ayant à peine parcouru une cinquantaine de mètres, une forme sombre surgit devant les deux hommes. En se rapprochant, Cédric se rend compte que la forme noire arbore le masque que les Gilles ne portent normalement que pour entrer à l’hôtel de ville quelques heures plus tard ! Il y a là quelque chose d’incongru… Et de menaçant !

Critique :

Voici donc le troisième épisode mettant en scène Stanislas Barbarian, sympathique bouquiniste à Paris, mais natif de Charleroi. Son sens de l’observation en fait une sorte de Sherlock Holmes ou d’Hercule Poirot.

Francis Groff est journaliste et cela se sent dans la précision des affaires qu’il évoque et qui ont secoué la Belgique. En l’occurrence, ici, l’affaire des « négriers de la construction ». Des entrepreneurs qui soumissionnaient à des prix défiant toute concurrence, et qui, malgré tout, réalisaient de plantureux bénéfices grâce à des fraudes à la TVA et parce qu’ils ne payaient pas les lois sociales de leurs ouvriers, des ouvriers « sous-loués » par des entreprises fantômes. Lorsque la fraude était mise au jour, l’entreprise tombait en faillite et l’entrepreneur soumis à de lourdes amendes… qu’il ne payait pas puisqu’il était insolvable ! L’entrepreneur redevenait simple maçon ou retournait en Italie, et un autre homme de paille devenait entrepreneur… Parfois, l’entrepreneur disparaissait et les ouvriers ne recevaient même pas leur dernière paie. Il a fallu plus de quinze ans pour mettre un terme à ces agissements… Mais aujourd’hui encore, des entreprises fantômes continuent à « sous-louer » des ouvriers…
Pour ceux qui se rappellent de l’affaire, ils se souviendront de Carmelo Bongiorno qui graissait la patte à nombre de fonctionnaires et avait des accointances avec un adjudant de la gendarmerie de La Louvière, Michel Dubuisson, à qui il « rendit service » en faisant exécuter le journaliste Stéphane Steinier par le turc Nejdet Demirkaya.

Dans le roman de Francis Groff, pas de Bongiorno (« bonjour » en italien), mais bien un certain Buonasera (« bonsoir »)… Bien entendu, l’auteur ne rapporte pas fidèlement les faits que je cite ci-dessus puisqu’il s’agit d’un roman… Où, cerise sur le gâteau, l’humour est très présent.

Comme à son habitude, Francis Groff nous fait découvrir les lieux par où passe son héros et évoque des pages d’histoire. Ici, c’est Binche qui est mise à l’honneur. Binche et son carnaval entré au patrimoine mondial de l’UNESCO. Mais rassurez-vous, ce n’est pas pesant du tout et cela cadre parfaitement avec son personnage principal, Stanislas Barbarian, homme de goût très cultivé.

En conclusion : il me tarde de découvrir la suite des aventures de SB !

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: Orange sanguine: Une nouvelle enquête de Stanislas Barberian à Binche

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Orange sanguine: Une nouvelle enquête de Stanislas Barberian à Binche".