La Dame couchée de Sandra Vanbremeersch

La Dame couchée de Sandra Vanbremeersch

Catégorie(s) : Littérature => Biographies, chroniques et correspondances

Critiqué par Isis, le 20 novembre 2021 (Chaville, Inscrite le 7 novembre 2010, 76 ans)
La note : 5 étoiles
Visites : 134 

Voyage au bout de la vie

Ce premier «roman» que l’on pourrait qualifier de « Voyage au bout de la vie » raconte les vingt années que l’auteure a passées au chevet de cette dame couchée, célèbre par son mari, puisqu’il s’agit de la veuve de Céline, Lucette Destouches.

Une vieille dame dont on croyait célébrer en grande pompe le dernier anniversaire chaque 20 juillet et qui s’est décidée, un beau matin, à ne pas se réveiller à 107 ans bien sonnés, soit encore six ans après une chute dans l’escalier qui l’aura définitivement clouée au lit ; elle qui avait été danseuse dans sa jeunesse et donné des cours dans le « pavillon chinois » une sorte de cabane au fond du jardin de la maison de Meudon, la propriété du couple. Plus qu’un portrait de la Dame D, c’est une réflexion sur les vicissitudes du grand âge « Le temps de la fin, de la fin de l’âge, de la fin d’un temps trop long pour un corps encore trop là, ».Le naufrage de la vieillesse particulièrement sensible sur les dents d’un vieillard, ajoute S.V « la bouche de la Dame, un de ces hauts lieux du désastre du corps vieillissant »...

L’auteure qui avait postulé pour payer ses études et s’était donc inscrite dans une agence d’aide à la personne et avait été embauchée pour un été en a pris finalement pour vingt ans en accompagnant une personne qui, deux jours avant son 107ème anniversaire lui confiera qu’elle ne l’aime pas… Et pourtant Mme D, contrairement à Céline qui renvoyait au portail tout importun, accueillait, elle, tous les visiteurs à bras ouverts pour mieux les dévorer, précise S.V. Ces nombreux visiteurs, folkloriques à souhait, qui ont leur jour attitré : Jack, l’avocat, Christophine, une cousine, Lola, l’amie de toujours, Gérard, un gracile danseur et bien sûr la gouvernante Angélique « La Marquise de Meudon » qui régente tout, constituent, avec la description détaillée de la maison, tout l’intérêt de l’ouvrage.

De nombreux passages sont également consacrés aux animaux, domestiques ou non : deux chiens, deux chats, un perroquet, sans oublier les souris, mites et araignées qui se régalent des multiples vieilleries entassées du sol au plafond dans un véritable capharnaüm. S’ajoute à ce défilé incessant le passage au fil des pages de noms célèbres tels que Arletty, Michel Simon, Marcel Aymé, André Malraux.

Pas un mot, en revanche, sur l’énigmatique Louis-Ferdinand Céline, hormis sa sauvagerie proverbiale évoquée plus haut. Passez donc votre chemin si vous vouliez en savoir plus sur cet écrivain si controversé, avec cet ouvrage de la Rentrée littéraire 2021 ; une année, par ailleurs déterminante, avec la restitution toute récente de 6 000 feuillets manuscrits que l'on avait mystérieusement subtilisés à Céline, de son vivant...

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: La Dame couchée

Il n'y a pas encore de discussion autour de "La Dame couchée".