Rêver debout de Lydie Salvayre

Rêver debout de Lydie Salvayre

Catégorie(s) : Littérature => Francophone

Critiqué par CHALOT, le 16 octobre 2021 (Vaux le Pénil, Inscrit le 5 novembre 2009, 76 ans)
La note : 10 étoiles
Moyenne des notes : 9 étoiles (basée sur 3 avis)
Cote pondérée : 6 étoiles (12 666ème position).
Visites : 2 067 

Eblouissant !

« Rêver debout »
roman de Lydie Salvayre
Editions du Seuil
201 pages
août 2021

Un roman éblouissant

Roman ou essai, je ne sais pas comment le classer.
Ce que j'affirme c'est que c'est une œuvre actuelle, éblouissante, d'une écriture accessible et soignée.
L'auteure convoque Cervantès afin de l'interroger, de le sermonner puis de discourir avec lui.
Elle commence à s'étonner, voire à s'indigner de voir que cet auteur ait pu rendre ridicule un de ces pourfendeurs, chevaliers défendant la veuve et l'orphelin pour s'en prendre à l'ordre établi.

Peu à peu, pour notre intelligence et notre curiosité, l'auteure montre que Don Quichotte n'est pas si ridicule que cela...

C'est un exercice étonnant et convaincant, d'autant plus qu'il s'appuie sur des extraits choisis.
Elle montre que « Quichotte et Sancho  forment un couple qui est, d'une certaine manière, notre miroir. Les deux en nous cohabitent. » l'envie d'en découdre, de se révolter, d'agir , un jour et le lendemain le choix d'aller « tout à nous fourneaux et à nos casseroles, la réalité nous rattrape et nous contraint à des choses triviales. »

Cervantès est invité à découvrir ce 21 ème siècle où les inégalités continuent à se creuser et où les puissants et les riches s'acharnent contre les sans rien.
C'est un appel à la levée de nouveaux Don Quichotte, plus nombreux et triomphants.

L'interpellation de l'auteure nous fait découvrir des personnages de ce roman écrit il y a plus de quatre siècles : le féminisme avant l'âge de Marcelle qui refuse les avances de ses nombreux soupirants pour exprimer sa soif de liberté, d'indépendance et son refus de toute aliénation.

Chapeau ! Pour les deux auteurs que quatre siècles séparent !

Jean-François Chalot

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Lettres à Cervantes

10 étoiles

Critique de Veneziano (Paris, Inscrit le 4 mai 2005, 46 ans) - 29 mai 2024

La narratrice émet l'idée de rédiger des lettres à Cervantes, pour lui exprimer son indignation face à la manière dont il traite son Quichotte ; et elle se met à exécution. Il l'accuse de folie, alors qu'il présente le courage de vouloir accomplir ses rêves, défendre sa conception de l'existence, alors qu'il pressent rester plus ou moins seul dans ce combat. En réalité, il ne manque pas de poésie et d'idéaux, soit des valeurs qui mériteraient plutôt d'être encouragées, plutôt que d'être raillées.
Sur ce constat, l'auteur en tire deux hypothèses : d'une part, notre époque ne vaut guère mieux que celle de l'auteur ; d'autre part, ce dernier pourrait se décrire au travers de ce personnage aussi gauche qu'excentrique, pour mieux éviter de se dévoiler lui-même, via une caricature sarcastique qui ne manque pas d'un certain humour.

Il ressort de ce court roman épistolaire un hymne à la différence et un appel à soutenir ses principes, même marginaux, à renouer avec une forme de lyrisme et d'instinct poétique ; en cela, je le trouve admirable et fort émouvant. Cet ouvrage est à méditer. Il s'avère philosophique, fin et drôle.

Une idée originale qui demande un effort pour terminer l'ouvrage

6 étoiles

Critique de Mimi62 (Plaisance-du-Touch (31), Inscrit le 20 décembre 2013, 71 ans) - 1 mars 2022

Une idée très originale et intéressante.
Une écriture plutôt agréable.
Un essoufflement toutefois au fil de la lecture, on a le sentiment de remâcher ce qui a déjà été servi quelques chapitres précédents.
Faut-il le considérer comme un roman, un recueil de nouvelles, un essai philosophique ? Je ne sais mais cela n'est nullement une critique, au contraire.
Une connaissance (que je n'ai pas) de Don Quichotte doit être un plus certain.

En conclusion, je n'ai pas été happé par cet ouvrage, je l'ai trouvé intéressant mais j'ai eu peine à le terminer. Je pense toutefois que c'est une lecture à tenter si l'on est intéressé par ce personnage.

Forums: Rêver debout

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Rêver debout".