Le serpent majuscule de Pierre Lemaitre

Le serpent majuscule de Pierre Lemaitre

Catégorie(s) : Littérature => Policiers et thrillers

Critiqué par Radetsky, le 3 août 2021 (Massieu, Inscrit le 13 août 2009, 79 ans)
La note : 8 étoiles
Moyenne des notes : 9 étoiles (basée sur 2 avis)
Cote pondérée : 6 étoiles (21 478ème position).
Visites : 1 200 

La Tata flingueuse

Ceci est le premier opus de Pierre Lemaitre, resté jusque là dans ses tiroirs.

Dans cette saga improbable et loufoque, un duo de nostalgiques des Maquis de la Résistance où ils se sont battus avec vaillance et une estime réciproque (en fait un amour fou inavoué), se retrouve longtemps après que la vie les a séparés pour mener des existences bien ternes, au vu de ce qui avait précédé.
Que faire (air connu)...?
Au fond, leurs expériences "professionnelles" les plus notoires se trouvaient au bout du fusil, ou plutôt du pistolet, c'est plus discret et maniable. D'autant qu'on a le choix et les lecteurs curieux de la chose pourront trouver dans ce bouquin d'utiles études comparatives savamment "calibrées".

Donc Tata Mathilde rempile dans la peau d'une tueuse "pro", guidée à distance par son grand amour de toujours (et toujours non dit), Henri dit "le Commandant".
Au bénéfice de qui... ah, ah... on ne le dira pas ! Ce qui n'a d'ailleurs aucune importance....
Toujours est-il que la maison de Borniol aurait décuplé son chiffre d'affaires avec ces deux-là. D'ailleurs, même les chiens y passent; pôv' bêtes...

Il y a tout de même une vague morale implicite dans ce bouquin : la farce n'est pas pas uniquement dans les livres.
Et puis, faire bosser les vieux jusqu'à plus soif, ça devient très dangereux pour tout le monde, il n'y a pas que les flingues qui s'enrayent, les cerveaux aussi, surtout les cerveaux !!
C’est sinistrement hilarant, personne n'en sort intact (c'est le cas de le dire...) à quelque titre que ce soit.

A lire pendant les vacances, si le temps est pourri....

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Décapant et amusant

9 étoiles

Critique de CHALOT (, Inscrit le 5 novembre 2009, 74 ans) - 18 décembre 2021

Depuis plusieurs années ses lecteurs lui ont demandé s'il allait ré-écrire des livres policiers.
Pierre Lemaître a décidé, enfin, pour le plaisir de tous, de publier un manuscrit qu'il avait écrit en 1985 mais qu'il n'avait jamais adressé à un éditeur.
Voici le livre.
L'action se situe à l'époque où il n'y avait pas de téléphone portable et où la police ne disposait que des cerveaux et un peu de matériel un peu désuet.
Désuet ? A voir nous avons notre jugement de maintenant.
Le livre se lit facilement et l'aspect dramatique disparaît grâce à un effet bande dessinée...
On y meurt beaucoup et « presque » joyeusement.
Si vous voyez une vieille dame d'un peu plus de 60 ans, grosse et insignifiante à première vue, il faut partir sur le champ et s'éloigner.
Elle s'appelle Mathilde et elle est impitoyable et bien organisée.
Elle tire plus vite que son ombre en visant la cible commandée et celles qui la dérangent sur son passage.
Elle est tueuse à gages depuis très longtemps.
Sa carrière a commencé sous la résistance où elle éliminait sans pitié les ennemis et les traîtres.
Personne n'est tranquille, même pas le tueur qui doit à la fois se méfier des témoins et à la fois du commanditaire qui peut, à un certain moment vous vouloir du mal.
« La tranquillité, dans ce métier, c'est un ticket pour le cimetière, mais il est aussi serein qu'on peut l'être quand on a tenté de parer à toutes les éventualités. »
Ce roman est noir, parce que c'est le genre dans lequel on le classe , mais moi, j'ai beaucoup souri car l'humour est parfois décapant et il vaut mieux tuer et se faire tuer dans une fiction plutôt que vivre trop dangereusement dans la vraie vie.
Embarquez pour cette croisière où les morts tombent comme des mouches, pour notre plaisir et oubliez vos soucis et vos affaires car ce livre se dévore d'une seule traite.

Jean-François Chalot

Forums: Le serpent majuscule

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Le serpent majuscule".