Sans toucher terre de Antti Rönkä

Sans toucher terre de Antti Rönkä
(Jalat ilmassa)

Catégorie(s) : Littérature => Européenne non-francophone

Critiqué par Pucksimberg, le 4 avril 2021 (Toulon, Inscrit le 14 août 2011, 41 ans)
La note : 5 étoiles
Visites : 306 

Un adolescent introverti et sa difficulté à être parmi les autres

Ce roman se concentre sur Aaro, jeune homme introverti, plutôt silencieux et souffre-douleur durant toute sa jeunesse. Le ton est donné dès le départ. Devenu majeur, il part à l’université de Juväskylä. A-t-il évolué ? Pas vraiment. Ces traits caractéristiques sont ancrés en lui. Difficile de changer une nature … Tout est raconté par le personnage principal, donc vu de l’intérieur, ce qui peut être parfois anxiogène, comme si cet envol était très difficile à faire pour certains jeunes … Aaro a donc des difficultés à créer un lien avec les autres, ne se montre pas forcément plus loquace avec sa famille, tait ses troubles et ses souffrances tout en acceptant parfois l’inacceptable car incapable de lutter contre les autres plus forts. Cet adolescent reflète de nombreux adolescents. Il n’est pas vraiment un cas isolé.

Ce roman finlandais a remporté un certain succès dans son pays et a été écrit par un jeune auteur de 23 ans. Antti Rönkä a sans doute écrit un texte qui entre vraiment en résonance avec le peuple finlandais, dont adultes et jeunes sont parfois reconnus pour être peu liants avec un taux de suicide parmi les plus élevés en Europe. Ces adolescents sont parfois renfermés et mal dans leur peau. Le jeune auteur dépeint donc un état d’âme qui est familier à ce peuple et qui a sans doute un caractère générationnel. Je ne veux pas tomber pour autant dans la caricature car certains finlandais de ma connaissance sont très extravertis ! Il a su saisir des particularités qui parlent à beaucoup de jeunes dans ce pays. Le roman est pathétique, au vrai sens du terme, et n’offre pas au lecteur un moment léger et purement divertissant. Le roman peut sensibiliser aux souffrances adolescentes et permet d’éclairer sur certains comportements. Il est facile de demander à certains jeunes de se défendre et de réagir, mais est-ce possible pour ce type de profil ?

Ce roman se lit facilement. Le style est limpide sans posséder à mes yeux ce qui fait le charme d’un roman. Je dois même dire que j’ai en souvenir de ce roman quelques impressions, des scènes fortes, mais l’écriture n’est pas le point fort de ce texte, même si je ne remets pas du tout en cause le traducteur. L’écrivain a opté pour une écriture assez simple. Le ton est très juste. Le lecteur peut vraiment s’immerger dans le ressenti du narrateur même si cela est inconfortable. Le roman n’a pas pour finalité de faire déprimer son lecteur. Le titre du roman en lien avec une activité sportive est une lueur d’espoir.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: Sans toucher terre

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Sans toucher terre".