Bonjour, Jeeves de Pelham Grenville Wodehouse

Bonjour, Jeeves de Pelham Grenville Wodehouse
( The code of the Woosters)

Catégorie(s) : Littérature => Anglophone

Critiqué par Malou, le 27 août 2004 (Rennes, Inscrite le 26 août 2004, 37 ans)
La note : 10 étoiles
Moyenne des notes : 9 étoiles (basée sur 5 avis)
Cote pondérée : 7 étoiles (1 465ème position).
Visites : 4 461  (depuis Novembre 2007)

un humour so british !

P.G.Wodehouse est des plus brillants humoristes anglais, un véritable classique. Parmi les nombreux romans, pièces et nouvelles qu’il a écrit, il est connu pour avoir créé le personnage de Jeeves. Il en existe toute une série consacrée à ses aventures : « Ça va, Jeeves ? » « Gardez le sourire, Jeeves ! » « L'inimitable Jeeves » « Pas de pitié pour les neveux, Jeeves » …

Jeeves est un maître d’hôtel anglais à la vieille mode, une vraie perle ce « butler » comme on en fait plus. Il est toujours là pour vous extraire des situations les plus embarrassantes. Ca tombe puisque son maître Bertram Wooster (dit Bertie) a un véritable don pour se mettre dans des situations plus rocambolesques les unes que les autres qui font naître des quiproquos à gogo. On ne s’ennuie pas un seul instant.

Dans « Bonjour, Jeeves » / « The Code of the Woosters » Sir Watkyn Bassett et Thomas Portalington Travers, l'oncle de Bertie, sont tous deux collectionneurs d'argenterie ancienne. Par malheur, ils convoitent tous les deux la même pièce rare, un pot à crème en argent, du XVIIIe siècle, en forme de vache. Par un procédé indigne d'un gentleman britannique, Sir Watkyn met la main sur le précieux objet. Bertie se voit confier par sa tante Dahlia la mission de ramener le pot à crème en allant le voler à Totleigh, chez Sir Watkyn. Mission qui se complique du fait de la présence à Totleigh de Roderick Spode, leader des Bermudas noirs et apprenti dictateur. De plus, Bertie doit réconcilier Madeline Bassett, fille du vieux Bassett, une de ses ex-fiancées, et Gussie Fink-Nottle, son vieux copain d'enfance, qui par ailleurs collectionne les tritons...

ça s'annonce terriblement bien !

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Really funny!

10 étoiles

Critique de Maxence (, Inscrit le 20 janvier 2006, 38 ans) - 20 janvier 2006

Un délicieux concentré d'humour britannique dans l'atmosphère feutrée de l'aristocratie et de la bourgeoisie anglaise. A ne manquer sous aucun prétexte!

excellent

10 étoiles

Critique de Bishop (, Inscrite le 13 avril 2005, 50 ans) - 5 juillet 2005

C'est toujours à se tordre de rire.

Un humour très british, dans la même verve que Tom Sharpe.

Hilarant

7 étoiles

Critique de Bernard (, Inscrit le 1 janvier 2004, 69 ans) - 27 août 2004

Du même auteur (entre autres): "Pas de pitié pour les neveux, Jeeves"

Impossible d'être plus british.

Un petit aveu : je lis Wodehouse en traduction française et me suis régulièrement surpris à en lire certains dialogues "avec l'accent".

Une référence!

9 étoiles

Critique de Féline (Binche, Inscrite le 27 juin 2002, 43 ans) - 27 août 2004

Je n'ai pas lu celui en particulier, mais je suis une grande fan de l'écrivain.

Je suis grande amatrice (et consommatrice) de littérature anglaise . Woodehouse est pour moi l'une des meilleure référence en la matière et particulièrement pour cet humour cité par Malou, humour complétement décalé, rempli d'autodérision et de critiques acerbes sur les petites manies des anglais de l'époque.
La série des Jeeves est en plus ce que l'auteur a écrit de mieux et est idéal pour lutter contre la morosité. Succulent.

Forums: Bonjour, Jeeves

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Bonjour, Jeeves".