Nos frères inattendus de Amin Maalouf

Nos frères inattendus de Amin Maalouf

Catégorie(s) : Littérature => Fantasy, Horreur, SF et Fantastique , Littérature => Francophone

Critiqué par Tanneguy, le 10 novembre 2020 (Paris, Inscrit le 21 septembre 2006, 85 ans)
La note : 9 étoiles
Moyenne des notes : 9 étoiles (basée sur 4 avis)
Cote pondérée : 6 étoiles (3 585ème position).
Visites : 3 235 

Conte fantastique, avons-nous peur de la mort ?

Alec, héros du roman et narrateur, est un Canadien qui s'est installé dans une île perdue au large de la Normandie (je dirais plutôt la Bretagne, compte tenu des descriptions...). Il se croit seul sur l'île, mais la partage en fait avec une romancière un peu déjantée en panne d'inspiration après un premier roman. Lui-même a décidé de se consacrer uniquement au dessin de caricature et travaille avec plusieurs organes de presse. Tout se passe bien jusqu'à une panne gigantesque qui affecte tout, électricité téléphone, radio, télévision, internet. Et ça dure !

Alec apprendra progressivement ce qui s'est passé, proprement incroyable ; des individus (une secte ?) bien intentionnés considèrent que le monde actuel court à la catastrophe et veulent le sauver en neutralisant d'abord toutes les menaces les plus évidentes, par exemple les armes nucléaires et ils ont provoqué cette panne pour obtenir la collaboration des grands responsables notamment les USA. Mais qui sont-ils, d'où viennent-ils ? Alec tient un journal qui nous éclaire un peu sur ces phénomènes et l'auteur déroule son récit avec brio.

Difficile d'en dire beaucoup plus sans dévoiler ce qui sera le plaisir du lecteur ! Ce dernier aura l'occasion de s'interroger sur quelques grands sujets, l'importance de la santé, la peur de la mort, les grandes découvertes et la disparition de sociétés "premières". Bref un roman, un vrai !

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Leçon d'humanité par des intrus

9 étoiles

Critique de Veneziano (Paris, Inscrit le 4 mai 2005, 46 ans) - 10 décembre 2023

Un vieux dessinateur canadien s'est retiré sur une île normande, où il se croit seul, jusqu'au jour où il rencontre Eve, écrivaine à succès d'un roman unique. Cela est dû à une inexplicable coupure d'électricité. Grâce à son vieil ami Moro, devenu conseiller du Président des Etats-Unis, il finit par comprendre le mystère qui prend la forme d'un quasi-cataclysme international. La survenance d'une population voisine se prétendant héritière de la Grèce antique vient semer la panique, avec l'apparition d'un hôpital géant, victime d'un attentant qui précipite leur départ, alors que ces nouveaux venus prétendent aider nos semblables.

Cette intrigue questionne, pose beaucoup de questions sur le sens de notre civilisation, notre relation à l'autre. C'est très original et utile, à mon sens. La place de la culture est mise en question, puisque deux artistes s'isolent, plus ou moins volontairement. Ce roman fait utilement phosphorer.

Réunion de famille

8 étoiles

Critique de Elko (Niort, Inscrit le 23 mars 2010, 48 ans) - 14 novembre 2021

Alec vit solitaire dans son île quand une coupure généralisée des communications semblent annoncer le pire. Car la situation internationale est salement tendue, si tendue qu'un conflit nucléaire est plus que probable. Alec va alors devenir un spectateur privilégié d'une rencontre qui va bouleverser le monde.

Amin Maalouf m'a surpris. Non seulement la science fiction n'est pas le genre littéraire dans lequel je l'imaginais, mais son récit m'a plongé dans des directions inattendues.
Ça se lit très bien. Et malgré cette facilité, l'auteur aborde des sujets passionnants avec un point de vue original, notamment sur le choc des civilisations et la condition humaine.
Bref c'est à la fois intelligent et divertissant.

Dans la peau des indigènes

9 étoiles

Critique de Pascale Ew. (, Inscrite le 8 septembre 2006, 56 ans) - 20 juin 2021

Alec vit seul sur une petite île entre la France et l’Angleterre, avec pour seule voisine Eve, une romancière revêche qui n’a publié qu’un livre, mais qui a eu un véritable succès. Cette île est reliée à une autre deux fois par jour selon les marées.
Un jour, toutes les communications sont coupées ainsi que l’électricité… sur toute la terre ! Grâce à un ami proche conseiller du président des Etats-Unis et à un ami sur l’île voisine, Alec déroule le fil des événements dans un carnet où il consigne tout, ainsi que les explications qu’il récolte au fur et à mesure. Difficile d'en dire plus sans tout dévoiler.
Amin Maalouf soulève ici des questions et sentiments ressentis lors de situations de colonisation ou simplement de confrontation à un peuple à la technologie supérieure. Il décrit les sentiments ambivalents (oscillant entre peur, méfiance, humiliation, adoration…) face à des sauveurs qui font figure de dieux, mais qui ne veulent pas devenir des idoles. C’est tout le paradoxe de l’aide et de la liberté : faut-il intervenir au risque d’empiéter sur la liberté et la responsabilité ? Aimer ou « tutelliser » ? Réflexion passionnante qui me fait penser à Dieu qui nous laisse libres et à qui l’on reproche si souvent de ne pas intervenir pour tout solutionner selon notre vision partielle. Dans ce roman, les dangers de l’intervention, même pleine de bonne volonté, sont clairement établis.
Cette situation qui bouleverse la planète entière et oblige les grandes puissances à se concerter peut également faire écho avec la crise covid que nous venons de traverser : face à la menace qu’on pense parfois nucléaire, on demande de s’enfermer chez soi, les tensions montent, les extrémistes se déchaînent… Amin Maalouf écrit les bouleversements que ces nouveaux arrivés et leur médecine provoquent dans le comportement des terriens : les médecins démissionnent, plus personne ne travaille, les priorités se trouvent chamboulées…

Forums: Nos frères inattendus

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Nos frères inattendus".