La mort, c'est pour les poires : Correspondance, 1921-1960 de Dashiell Hammett

La mort, c'est pour les poires : Correspondance, 1921-1960 de Dashiell Hammett
( Selected letters of Dashiell Hammett : 1921-1960)

Catégorie(s) : Littérature => Biographies, chroniques et correspondances

Critiqué par Sahkti, le 10 août 2004 (Genève, Inscrite le 17 avril 2004, 48 ans)
La note : 8 étoiles
Visites : 3 819  (depuis Novembre 2007)

Dashiell Hammett et le monde autour de lui

Inutile de revenir en détails sur la vie de Dashiell Hammett. L’agence de détectives Pinkerton, le magazine Black Mask, le Faucon Maltais, La Moisson rouge, Sang Maudit ou La Clé de verre. Et puis aussi et surtout la rencontre avec Lillian Hellman chez Darryl F. Zanuck. Lillian la maîtresse, l’amante, la confidente, l’amie de chaque instant. Lillian à laquelle Dashiell Hammett enverra plus d’un millier de lettres pendant la guerre. Des lettres compilées, traduites en français et regroupées sous le titre "La Mort, c’est pour les poires", qui n’est autre qu’un projet de roman abandonné quelques années auparavant. En anglais, ces lettres ont été publiées en 2001 sous le titre "Selected Letters of Dashiell Hammett". Moins original, certes.

Dans cet ouvrage, on ne retrouve pas que les lettres à Lillian mais aussi du courrier échangé avec José, l’épouse légitime de Dashiell Hammett, Josephine et Mary, ses deux filles, ainsi que son éditeur Knopf.
Des échanges intimes et privés, mais également des leçons de morale ou de politique, notamment avec sa fille aînée qui s’intéresse beaucoup au rôle de chaque pays pendant la guerre. L’occasion, au passage, pour Dashiell Hammett de réfléchir à la question de la mauvaise neutralité suisse pendant le second conflit mondial.
La littérature n’est pas en reste. Dashiell Hammett aime lire et écrire, il lance également un regard sans concession sur les auteurs en vogue ou l’engagement de ses confrères (Malraux recueille les sympathies de l’écrivain, un homme "profond, doctrinaire, un peu cabot, un visage très intéressant doté d'un regard d'aigle", alors que Gide suscite son courroux : "J'aimerais bien que ce vieux pédé réserve pour lui et les types de son espèce sa verve lubrique")

Face à cet épais volume de correspondances, il faut garder à l’esprit que ces lettres étaient et sont restées longtemps privées ; elles n’ont pas été écrites dans un quelconque but de publication. Ce qui explique peut-être le caractère décousu de certaines ou le manque d’infos biographiques que leur reprocheront certains. Le portrait qui s’en dégage de Dashiell Hammett révèle un être humain tourmenté et agité, un grand amateur de la vie soucieux de l’évolution de l’humanité et des dangers représentés par les guerres et la politique. Un témoignage qui a un peu vieilli mais dont certains points demeurent cruellement d’actualité face à la folie des belligérants ou à l’engagement timoré ou opportuniste de certains de nos contemporains.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: La mort, c'est pour les poires : Correspondance, 1921-1960

Il n'y a pas encore de discussion autour de "La mort, c'est pour les poires : Correspondance, 1921-1960".