Et si les chats disparaissaient du monde... de Genki Kawamura

Et si les chats disparaissaient du monde... de Genki Kawamura
(Sekai kara neko ga kieta nara)

Catégorie(s) : Littérature => Asiatique

Critiqué par Jfp, le 5 juillet 2020 (La Selle en Hermoy (Loiret), Inscrit le 21 juin 2009, 73 ans)
La note : 10 étoiles
Moyenne des notes : 9 étoiles (basée sur 2 avis)
Cote pondérée : 6 étoiles (21 361ème position).
Visites : 1 505 

chat alors…

Et si, et si… Avec des si on peut refaire le monde à sa façon, plus joli ou plus laid, une affaire de goût. Genki Kawamura, dans cette jolie fable douce-amère, revisite le mythe de Faust. Ici, le Malin ne promet pas la jeunesse éternelle mais, devenu pingre, il échange un jour de plus à vivre contre une perte, terrible pour l’humanité tout entière. Un court roman chargé de tendresse, qui fait du bien mais fait aussi réfléchir, tant à la vanité des choses matérielles qu’à l’importance éternelle de l’amour…

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

  • Et si les chats disparaissaient du monde [Texte imprimé] Genki Kawamura traduit du japonais par Diane Durocher
    de Kawamura, Genki Durocher, Diane (Traducteur)
    Pocket
    ISBN : 9782266286572 ; 1,12 € ; 08/11/2018 ; 165 p. ; Poche
»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Le choix impossible

7 étoiles

Critique de Koolasuchus (Laon, Inscrit le 10 décembre 2011, 32 ans) - 18 juin 2022

A trente ans, le narrateur de ce livre apprend qu'il a une tumeur et n'a ainsi plus que quelques jours à vivre. Le soir même il reçoit la visite du Diable qui lui propose un marché, il vit un jour de plus mais en échange une chose disparaît de la surface de la Terre. Désirant vivre, le pauvre condamné accepte et si il arrive très bien à vivre sans téléphone ou sans montre, cela va devenir bien plus difficile lorsque le Diable va lui proposer de faire disparaître les chats...

Le point de départ de ce livre était assez intriguant et je m'attendais à quelque chose de relativement comique ou farfelu mais au final ce récit est plutôt poétique et mélancolique. En effet les suppressions du Diable ne sont en réalité qu'un prétexte pour permettre au narrateur de réfléchir sur lui-même et d'essayer de réparer ses erreurs passées. Sans être forcément déçu, j'avoue donc que je ne m'attendais pas à quelque chose d'aussi introspectif. J'ai également eu du mal avec le ton employé, beaucoup trop direct et manquant un peu de fluidité.

J'ai tout de même trouvé cette histoire très émouvante, c'est une très belle déclaration d'amour aux chats et même si on nous laisse sur une fin relativement ouverte cela a été une lecture assez sympathique.

Forums: Et si les chats disparaissaient du monde...

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Et si les chats disparaissaient du monde...".