La Bombe de Alcante (Scénario), Laurent-Frédéric Bollée (Scénario), Denis Rodier (Dessin)

Catégorie(s) : Bande dessinée => Divers

Critiqué par Faby de Caparica, le 20 février 2021 (Inscrite le 30 décembre 2017, 59 ans)
La note : 10 étoiles
Moyenne des notes : 10 étoiles (basée sur 2 avis)
Cote pondérée : 6 étoiles (3 543ème position).
Visites : 422 

A lire !!!!!!!!!!!!

"La Bombe" de Alcante, Bollée et Rodier (472p)
Ed. Glenat.

Bonjour les fous de BD....
ATTENTION.... PEPITE !!!!!
Voici l'histoire de la bombe atomique ... première arme de destruction massive .
Tout au long de ces pages, on découvre comment elle fut créée et comment il a été décidé de l'utiliser.
Prenez place confortablement dans votre fauteuil et faites face à la plus terrible histoire de l'humanité: Ce qui avait commencé par des recherches anodines et des intentions louables va vite se transformer au cours des années en un piège mortel sans issue de secours.
Excellent roman graphique qui nous tient en haleine du début à la fin.
On y apprend énormément de choses et on ne peut que saluer les auteurs qui ont mis plus de 4 ans à pondre ce bijou.
Passionnant de la première à la dernière page.
Dessin en noir et blanc très épuré et narration fluide
Foncez ... "il était une fois ...LA BOMBE "

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Une réussite exemplaire

9 étoiles

Critique de Mimi62 (Plaisance-du-Touch (31), Inscrit le 20 décembre 2013, 68 ans) - 29 mai 2021

Un roman graphique et non une BD.
Si l'on approche cet ouvrage comme une BD, le premier regard risque d'être peu enthousiaste en raison de l'utilisation unique d'un tracé en noir et de pages dont on ne comprend pas forcément le sens. On se sentirait un peu dans un "comics" des tous premiers temps de cet art.
Si on l'approche comme un roman, le premier regard risque d'être semblable car on ne retrouve nullement la structure, la présentation.
Il est impératif de l'aborder pour ce qu'il est : un roman graphique. Avec cette approche, tout fonctionne parfaitement, le graphisme est au service du récit. Certes, pour la présentation, on retrouve davantage les codes de la BD avec les bulles et les cases mais on retrouve celui du roman de par sa structure : les personnages sont présentés, les actions s'enchaînent dans une logique temporelle, les éclaircissements nécessaires sont apportés pour la compréhension.

Les auteurs ont réussi à rendre accessibles des notions techniques complexes, à dénouer les écheveaux des relations politico-militaires baignant dans le "confidentiel" où les convictions intimes apparaissent plus importantes que les aspirations personnelles. On y croise des personnages aux entêtements inflexibles en espérant qu'ils sont accentués mais en en doutant toutefois. L'aspect humain n'est pas oublié.
Les rouages sont parfaitement démontés pour être assemblés dans le fil du récit, y compris le choix des cibles.
Les auteurs ont accompli un impressionnant travail de documentation puis d'analyse et d'organisation pour présenter un ouvrage abordable, extrêmement riche dans tous les domaines. Malgré le nombre de pages, malgré un dessin assez oppressant (choix logique vu le thème), malgré la complexité, le lecteur ne s'ennuie pas un instant.
Une réussite exemplaire.

Forums: La Bombe

Il n'y a pas encore de discussion autour de "La Bombe".