Pas un tombeau : Suite de proses rapides pour dire un père de Bernard Bretonnière

Pas un tombeau : Suite de proses rapides pour dire un père de Bernard Bretonnière

Catégorie(s) : Littérature => Francophone

Critiqué par Eniotna, le 29 juin 2004 (Savenay, Inscrit le 27 juin 2004, 36 ans)
La note : 9 étoiles
Moyenne des notes : 7 étoiles (basée sur 2 avis)
Cote pondérée : 3 étoiles (58 033ème position).
Visites : 3 495  (depuis Novembre 2007)

La simplicité pour émouvoir

Quand Bernard Bretonnière écrit « Pas un Tombeau » en 2001, son père chemine vers sa quatre-vinqt-quatrième année. L’originalité de ce « tombeau » réside en effet dans le fait qu’il s’adresse à une personne encore en vie (particulièrement vaillante d’ailleurs).

Et d’un côté, l’on peut se dire : « C’est vrai ? Pourquoi attendre la mort d’un être cher pour lui rendre hommage ? Serions-nous si timides que nous n’oserions dire ces mots de tendresse que lorsqu’ils ne peuvent plus être entendus ? ».
L’auteur a donc pris les devant et nous laisse un très beau témoignage d’amour filial.

Le texte est court, naïf, simple et très émouvant. A travers une suite de petits paragraphes commençant tous par « Mon père… », Bernard Bretonnière brosse un tableau réaliste et original de ce père qu’il admire et nous fait partager un très bon moment.

J’aurais volontiers donné un extrait du texte, mais je crains que la mise en forme automatique dans la page web écorche la disposition du texte, organisé comme un vers libre.

Message de la modération : Probable promotion

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

  • Pas un tombeau [Texte imprimé], suites de proses rapides pour dire un père Bernard Bretonnière
    de Bretonnière, Bernard
    le Dé bleu / Le Dé bleu
    ISBN : 9782840311638 ; 11,42 € ; 01/06/2003 ; 45 p. ; Broché
»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Unn style voulu trop simple devient lourd

4 étoiles

Critique de Léopoldine (Savenay, Inscrite le 22 mai 2004, 66 ans) - 5 août 2004

Voici un petit livre qui célèbre l'amour du père . Son originalité réside dans le fait de créer une sorte d'hommage posthume à quelqu'un de vivant . Mais hélas , ce portrait s'avère bien banal : que dire du père : il pisse, il a des propos réactionnaires , il a une bien brave femme qui accepte tous ses travers . J'exagère , cet homme n'est rien qu'un homme qui semble avoir aimé les siens et ce n'est déjà pas si mal ..
Le HIC , c'est le style : d'abord si on enlève tous les "mon père" le roman est réduit de moitié, le procédé anaphorique est rapidement lourd. Ensuite , l'auteur est fâché avec la ponctuation , certaines phrases n'ont plus trop de sens ..
Enfin , l'auteur s'identifie à lui-même quand il était petit et là, le style devient carrément niais .
Comme quoi avec de bons sentiments , on ne fait pas toujours de la bonne littérature

Forums: Pas un tombeau : Suite de proses rapides pour dire un père

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Pas un tombeau : Suite de proses rapides pour dire un père".