La belle n'a pas sommeil de Éric Holder

La belle n'a pas sommeil de Éric Holder

Catégorie(s) : Littérature => Francophone

Critiqué par Frunny, le 22 mai 2019 (PARIS, Inscrit le 28 décembre 2009, 57 ans)
La note : 10 étoiles
Moyenne des notes : 10 étoiles (basée sur 2 avis)
Cote pondérée : 7 étoiles (2 146ème position).
Visites : 2 024 

Reviens quand tu veux !

Éric Holder (1960- 2019) est un romancier français.
Trois de ses romans ont été adaptés au cinéma: "Mademoiselle Chambon", "L'Homme de chevet" et "Bienvenue parmi nous".
"La belle n'a pas sommeil", son dernier roman paraît en 2018.

Lui, c'est Antoine. La soixantaine, "réfugié" dans une bouquinerie à la lisière d'un bois au fin fond du Médoc.
Un bouquiniste qui semble fuir le monde, ermite parmi les livres.
un solitaire qui se délecte d'une nature sauvage qui se marie si bien avec ses vieux livres délaissés.
Antoine est un homme blessé, qui s'accommode d'une vie désargentée, qui survit grâce à Mme Wong qui lui paye une misère le "rechapage" de vieux livres qu'elle revend en Asie à prix d'or.
Marco, le garde-champêtre, vient partager quelques heures de son quotidien, tout comme Marie -la boulangère- éprise du taciturne bouquiniste.
Echenoz, Rolin, Michelet mais -avant tout- Frédéric Berthet sont ses auteurs fétiches.

Elle, c'est Lorraine, 29 ans, sa voisine depuis quelques jours.
Une "voyageuse" qui se forge une expérience dans la vraie vie (les voyages et les rencontres)
Elle est conteuse professionnelle, intervient dans les écoles et les festivals.
Elle aimante les gens par les mots qu'elle manie comme personne.
Les enfants (et les plus grands.... ) sont ses admirateurs.

Comme vous pouvez l'imaginer, la rencontre entre ces deux-là ne sera pas anodine.
Sa seule présence va bouleverser les équilibres affectifs dans ce petit village.
Antoine ne sera-t-il qu'un accident de parcours non prévu dans la vie de Lorraine ?

Eric Holder est venu présenter son roman -fin 2018- à la "Grande librairie" (France 5). Quelques mois après, nous apprenions son décès à 58 ans.
Il est compliqué de critiquer un tel roman. En effet, c'est un bijou d'émotion, de poésie, d'amour de la Nature et de la littérature.
On pourrait penser que la relation entre Antoine et Lorraine n'est qu'une simple passade, le "démon de minuit", un accident de parcours pour cette "Belle qui n'a pas sommeil" .
Ce serait une grave erreur à mon avis.
Croyez moi, il FAUT lire cette pépite littéraire qui révèle un auteur à fleur de peau.
Ce roman est celui (très peu romancé a priori) de la vie de l'auteur.
Un moment de lecture unique !

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Le bouquiniste et la conteuse

10 étoiles

Critique de Marvic (Normandie, Inscrite le 23 novembre 2008, 64 ans) - 14 novembre 2022

Antoine est bouquiniste dans un hameau perdu. Il a 60 ans, il aime sa vie, sa maison, ses livres, son isolement ; réparer les livres de Madame Wong lui apporte quelques centimes bienvenus.
Il a peu de clients, peu de visites ; Marco, le garde-champêtre, Inès une petite fille de 11 ans et son étrange et inquiétante famille, arrivée depuis deux ans dans la maison voisine.
Il a une relation suivie et agréable avec Marie la boulangère.
Quand un premier livre disparaît pendant la nuit, Antoine est intrigué mais pas inquiet. Mais cela se reproduit. Et il va rencontrer Jonas, un marginal de 25 ans, vivant temporairement dans la forêt.

Dans la maison qu’habitait Inès, une belle jeune femme aménage ; Lorraine, conteuse professionnelle, solaire. Son charme, sa spontanéité, provoquent un bouleversement dans ce petit coin perdu ; elle séduit tous les gens qu’elle croise, ses spectateurs comme ses voisins.
 Antoine est charmé, amoureux sans revendication ni prétention, avec ses trente années qui les séparent.

Éric Holder raconte une histoire tendre, émouvante, simple. aux nombreux éléments autobiographiques.
J’ai beaucoup de tendresse pour ce héros malgré lui, cet homme respectueux attaché à de belles valeurs, cet homme prêt à souffrir pour le bonheur de l’autre.
Quand on lit Éric Holder, on entre dans un tableau, on est sur la terrasse, à la lisère de la forêt, on voit les mouvements, les changements autour, la faune, la flore, au fil des saisons ; un décor comme une toile impressionniste, de petites touches tout en douceur.
Et en fermant ce roman, on ne peut que regretter le départ d’un tel écrivain.

Forums: La belle n'a pas sommeil

Il n'y a pas encore de discussion autour de "La belle n'a pas sommeil".