Bullshit Jobs de David Graeber

Bullshit Jobs de David Graeber

Catégorie(s) : Sciences humaines et exactes => Essais , Sciences humaines et exactes => Economie, politique, sociologie et actualités

Critiqué par Colen8, le 30 janvier 2021 (Inscrite le 9 décembre 2014, 80 ans)
La note : 6 étoiles
Moyenne des notes : 8 étoiles (basée sur 2 avis)
Cote pondérée : 5 étoiles (23 175ème position).
Visites : 758 

Pavé dans la mare du travail

Qui n’en a fait l’expérience au travail ? Qu’il vaut parfois mieux faire semblant d’être occupé que de se distinguer par excès de zèle ? Qu’à vouloir trouver un sens positif à son travail relève souvent de l’utopie, et pire peut être un frein à la carrière ? Qui ne constate que les métiers les plus utiles ne sont pas jugés essentiels, étant le plus souvent en bas de l’échelle des salaires ? Que l’inflation de postes de consultants internes ou externes, de contrôleurs grassement payés ne fait qu’alourdir les coûts au détriment des salaires de ceux qui produisent de la valeur sociale ? Ceci vaut pour les enseignants, les infirmières, les chauffeurs-livreurs, les éboueurs etc., mais aussi pour les métiers de la culture et du divertissement(1). Travailler plus, travailler mieux, le débat reste ouvert.
L’anthropologue américain connu pour son anarchisme radical ne partage pas la conception orthodoxe de la valeur travail. David Graeber en a fait un vrai sujet d’étude au terme de retours spontanés de lecteurs se reconnaissant dans un article de 2013. Il évoquait alors la part inutile, absurde, aliénante, humiliante voire contreproductive de quantité de fonctions ou de tâches dans les entreprises, les organisations, auprès des indépendants ou des particuliers. Moins celles de petits boulots qui ont souvent leur raison d’être que celles du travail salarié ou non, public ou privé paradoxalement issu du capitalisme néolibéral(2). Ramener la durée hebdomadaire de travail à moins de 20 heures et promouvoir le revenu universel de base, telle est sa dernière proposition.
(1) Constat apparu hélas au grand jour pendant cette crise sanitaire et sociale Covid-19.
(2) Sous une autre forme les risques psychosociaux au travail révèlent à peu près la même chose : https://travail-emploi.gouv.fr/sante-au-travail/…

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Un anar qui n'a pas posé le manche après la cognée.

10 étoiles

Critique de Maranatha (, Inscrit le 17 janvier 2019, 49 ans) - 9 septembre 2021

Je connaissais ce livre via une vidéo de Michel DRAC qui résumait bien les choses. L'auteur fait le tour de la question et on ne peut qu'être d'accord avec son analyse. Le volet écologique aurait mérité d'être un peu plus développé. Evidemment que ces boulots qui ne servent à rien alourdissent le bilan carbone. J'ai bien aimé sa courte analyse du revenu universel. Selon moi le seul frein est idéologique mais cela finira, fatalement, par arriver. Un bouquin qui se lit d'un trait, un style clair, didactique et précis. Loin des auteurs qui tournent leurs phrases pour accoucher d'une souris idéologique. Il sera difficile d'appliquer les recommandations car les élites qui nous dirigent n'y trouvent pour le moment pas leur intérêt. A lire sans restriction durant ses heures de travail.

Forums: Bullshit Jobs

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Bullshit Jobs".