Le nuage d'obsidienne de Eric McCormack

Le nuage d'obsidienne de Eric McCormack
(Cloud)

Catégorie(s) : Littérature => Anglophone

Critiqué par Dirlandaise, le 27 octobre 2017 (Québec, Inscrite le 28 août 2004, 66 ans)
La note : 8 étoiles
Moyenne des notes : 8 étoiles (basée sur 2 avis)
Cote pondérée : 5 étoiles (23 175ème position).
Visites : 2 305 

Un nuage mystérieux

Lors d’un voyage au Mexique afin d’y assister à une conférence, Harry Steen, un jeune ingénieur des mines se réfugie lors d’un violent orage dans une librairie délabrée tenue par une femme âgée. Il y fait la découverte d’un livre ancien dont le format sort de l’ordinaire. Le livre relate un fait étrange : un nuage noir ressemblant à de l’obsidienne fait son apparition au-dessus de la ville de Duncairn en Écosse. Le nom de Duncairn éveille aussitôt l’intérêt de Steen car il y a résidé pendant quelque temps comme professeur mais un amour malheureux lui a fait fuir la ville avant de pouvoir entrer en fonction. Malgré le prix exorbitant demandé, Harry fait l’acquisition de l’ouvrage. Il contacte un expert de livres rares à Glasgow afin de retracer l’origine du bouquin et glaner des informations sur son auteur.

Le roman réserve une large part à la biographie de Steen alors que je m’attendais à une recherche passionnante au sujet du livre. Un peu déçue, j’ai apprécié cependant toutes les aventures racontées par Harry sur sa vie aventureuse mais je me demandais toujours quand on reviendrait au livre et j’étais agacée du peu de cas que l’auteur en faisait en laissant le lecteur dans l’expectative. Donc, après toute une vie racontée, on y revient finalement à ce fameux livre mais seulement pendant les toutes dernières pages. Je n’ai pas aimé ce procédé mais il reste que le récit est très intéressant bien que les personnages ne soient pas très approfondis et que le nombre de faits relatés soit très dense, un peu à la Jules Verne. Tout cela manque d’âme dirais-je, manque de profondeur.
C’est un livre d’aventures avec une touche de surnaturel et d’épouvante et j’ai bien aimé la fin.

L’auteur est canadien d’origine écossaise ce qui explique sans doute le fait que le récit soit situé en Écosse et aussi en Ontario au Canada.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Très bonne surprise

8 étoiles

Critique de Badzu (versailles, Inscrite le 6 novembre 2005, 46 ans) - 11 septembre 2021

Je viens de faire une jolie découverte avec ce roman.
Harry Steen, commercial dans une grande entreprise, achète par hasard un livre du XIXème siècle dans une librairie mexicaine. Ce livre qui le trouble tant sera le prétexte au déroulé de la vie de Steen, sa jeunesse avec des parents aimants, son premier et unique amour déçu, ses pérégrinations pour l'oublier jusqu'à la vie bien rangée d'un père de famille.

Cela pourrait paraître planplan au premier abord. Mais il n'en est rien. Déjà, ces délicieuses touches d'horreur qui parsèment le récit. Elles arrivent toujours à bon escient et contribuent à créer une vraie ambiance.

Le récit à la 1ère personne nous rend le personnage attachant malgré justement le ton détaché avec lequel il raconte sa vie.

Grâce à la critique de Dirlandaise, je savais ne pas devoir m'attendre à une réelle enquête sur un livre mystérieux, c'est plutôt le déroulé d'une vie riche d'anecdotes qui s'enchaînent comme des friandises, en parallèle des découvertes faites par le spécialiste de livres anciens écossais à qui Steen a confié le livre.

J'ai pris un grand plaisir à cette lecture, que je n'étais pas pressée de finir pour continuer à flotter dans l'atmosphère de ce récit dont j'ai apprécié l'écriture toute en retenue.

Forums: Le nuage d'obsidienne

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Le nuage d'obsidienne".