Le Seigneur des mensonges de David Zindell

Le Seigneur des mensonges de David Zindell
(Lord of lies)

Catégorie(s) : Littérature => Fantasy, Horreur, SF et Fantastique

Critiqué par Goupilpm, le 26 juillet 2017 (La Baronnie, Inscrit le 23 juin 2017, 65 ans)
La note : 6 étoiles
Visites : 2 307 

Tome de transition préparant la suite.

Comme l'indique la quatrième de couverture l'on retrouve le protagoniste principal et ses deux amis à Mesh six mois après le retour de la Pierre de Lumière sur les terres Valari.

Ce troisième opus expose le contexte géopolitique entre les différents royaumes Valari qui voudraient que la coupe soit également exposée dans leurs royaumes, mais aussi les envoyés de Morjin qui voudraient aussi la récupérer. Dans ce début de roman beaucoup de tensions et de dissensions sont présentes et une question revient sempiternellement Valashu est-il celui qui sauvera le monde d'Ea ? L'auteur insiste beaucoup sur ce fait, mais revient à maintes reprises sur les événements qui se sont passés lors de la quête ce qui évidemment n'est pas sans générer quelques longueurs.

Il faut attendre un bon quart du livre pour qu'il y ait enfin de l'action, puis l'on passe aux préparatifs de participation au tournoi qui oppose les différentes nations Valari et notamment les palabres pour savoir si le héros arrivera à fédérer ces différents royaumes pour que leurs rois participent au Conclave prévu dans la capitale Alonienne. Le tournoi qui aurait dû engendrer une partie plus rapide est survolé, peu visuel, et il est dommage que l'auteur l'ait peu exploité. Cette partie du récit a surtout engendré des négociations entre les rois ce qui une fois de plus a engendré des longueurs parfois inutiles à force d'insister. Hormis l’alliance éventuelle des peuples d'Ea pour lutter contre le Seigneur des Mensonges, il ne se dégage pas vraiment d'intrigue, l'auteur place simplement ses pions pour la suite de la saga.

L’univers se développe peu car si le porteur de L'épée de lumière traverse les différents territoires Valari, il y a peu d'informations délivrées sur les royaumes. On retrouve bien des analogies à la mythologie, mais celles-ci ayant été déjà exploitées dans les deux opus précédents.

Les personnages n'évoluent guère et le héros passe son temps à s'apitoyer sur son sort, son ami Maram continue à papillonner autour des jeunes femmes, et si l'auteur essaye de mettre dans les interactions un peu d'humour il ne fait que reprendre les mêmes artifices que précédemment.

Au final, on est clairement dans un tome de transition qui ne sert qu'à mettre en place l'intrigue pour les tomes ultérieurs, qui n'apporte que très peu d'éléments intéressants. Et hormis dans le final, le combat et la rencontre avec Atara, le récit s'avère très linéaire.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

  • Le seigneur des mensonges [Texte imprimé] David Zindell traduit de l'américain par Marie-Hélène Méjean-Bernaille
    de Zindell, David Bernaille, Marie-Hélène (Traducteur)
    Pocket / Presses pocket. Science fiction
    ISBN : 9782266197533 ; EUR 8,20 ; 11/02/2010 ; 448 p. ; Poche
»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

  Le cycle d'Ea

Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: Le Seigneur des mensonges

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Le Seigneur des mensonges".