L'absente de Lionel Duroy

L'absente de Lionel Duroy

Catégorie(s) : Littérature => Francophone

Critiqué par Killing79, le 12 décembre 2016 (Chamalieres, Inscrit le 28 octobre 2010, 44 ans)
La note : 8 étoiles
Visites : 3 409 

Sur les routes du passé

Présentation de l'éditeur
Peu après son divorce, Augustin doit se séparer de sa maison. Bouleversé par le spectacle du déménagement, il s'enfuit en voiture avec pour tout bagage quelques photos, un ordinateur et ses deux vélos, puis se lance dans une course folle à la recherche d'un refuge, butant sur les personnes que le hasard place sur sa route – dont une femme qui le poursuit d'hôtel en hôtel. Revivrait-il le même effondrement psychique que sa mère, expulsée de son bel appartement de Neuilly un demi-siècle plus tôt ? Égaré, furieux et magnifique, Augustin entreprend alors de reconstituer l'histoire de cette femme qu'il a enterrée sans une larme. Au fil de ses rencontres, son regard sur elle commence à changer.


Mon avis: L’œuvre de Lionel Duroy repose en grande partie sur un ressort autobiographique. Comme vous le savez, je ne suis pas forcément attiré par ce type de livre, surtout quand j’ai l’impression que l’auteur se sert de son texte pour se décharger ou pour oublier. En général, je me sens en dehors du drame et très peu concerné.

De ce que j’ai compris en me renseignant, chaque roman de l’œuvre de Lionel Duroy s’intéresse à un laps de temps précis de son passé. Cela lui permet de préciser chaque moment et ainsi au fil des livres, de retracer avec précision l’intégralité de son histoire familiale. Dès les premières pages, on suit Augustin, le double de l’auteur, dans son quotidien. Ce quotidien qui se résume à l’écriture et surtout à la quête de vérité concernant sa mère. Il nous entraîne sur les routes, en voiture, en vélo, sans attache. Petit à petit, il collecte des éléments qui complètent son puzzle de vie, tout en essayant de ne pas se laisser déborder par le présent. Le récit est donc parsemé de lieux communs, de banalités et sa vie, en elle-même, n’a rien de d’extraordinaire. A cet instant, vous devez logiquement penser qu’encore une fois, ma crainte initiale s’est vérifiée…

Et bien pas du tout ! Parce que le talent de Lionel Duroy a fait son effet. Je ne serais pas dire par quel moyen il y arrive, mais ça a fonctionné sur moi. J’ai suivi les pérégrinations de cet écrivain torturé avec une attention constante et une grande envie de connaître la suite. Et c’est là toute la magie de cet auteur, qui a su me passionner pour cette histoire vraiment personnelle et qui n’aurait dû intéresser que lui-même. Grâce à de petites touches d’humour et de brèves rencontres truculentes, j’ai pris un certain plaisir à ce voyage sur les chemins de la vérité. A la fermeture de cette « absente », je pense même me lancer dans un autre de ses romans à l’occasion, afin d’étoffer cette saga familiale grinçante.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: L'absente

Il n'y a pas encore de discussion autour de "L'absente".