Barillet Vide de Sébastien Lecain

Barillet Vide de Sébastien Lecain

Catégorie(s) : Littérature => Francophone

Critiqué par Numanuma, le 10 octobre 2015 (Tours, Inscrit le 21 mars 2005, 49 ans)
La note : 6 étoiles
Visites : 2 164 

Le beau gosse

Situation inédite : comment parler d’un bouquin alors que je connais personnellement l’auteur ? Ok, cela ne fait que quelques mois mais quand même. D’un côté, la tentation est grande d’être très critique, pour éviter toute accusation de copinage. Mais de l’autre, j’ai une propension naturelle à être plutôt sympa parce que, mine de rien, le gars, il a écrit un livre ! Deux même !
Situation inconfortable…
En plus, pour être honnête, il y a vingt ans (écrire « il y a vingt ans », quelque part, çà ma fait mal aux fesses…), j’aurais probablement adoré le livre, accroché un poster de l’auteur au mur, demandé une dédicace, acheté plusieurs exemplaires pour en offrir, j’en aurais fait mon manuel de vie, que sais-je encore ? Mais voilà, la quarantaine passée, j’ai du mal à retrouver l’état d’esprit que j’avais à 20 ans. Et les émois post-adolescent glissent désormais sur mois comme les balles sur le slip rouge de Superman (chelou comme image, non…). Oui, constat désolant, l’ado que j’étais est un peu perdu mais le gamin est toujours là. Vous savez que j’ai toujours des Lego ? On s’en fout ? Ok !
Alors voilà, Sébastien Lecain a aujourd’hui 27 ans, il a écrit ce livre en 2010, à 22 ans et il a la chance de bosser avec moi. Ses pages sont le résultat de nombreuses nuits passées à rédiger au lieu de dormir ou réviser ses cours. Les mômes, je vous jure…
Bref, chaque très court chapitre raconte sous forme introspective les émois post-adolescent d’un jeune homme qui, fort probablement, n’ayant demandé aucune information sur la genèse de l’œuvre, s’est fait lourder, qui chiale dans sa bière, retourne son amertume dans tous les sens, parce qu’elle est partie et que ça fait mal, bordel ! Immense classique ! On dit que derrière chaque grand homme il y a une femme mais on ne précise jamais le rôle de cette femme.
La Muse a parfois la tronche de ton ex, et ouais…
Avec la rupture subie viennent les tourments : grosse picole, trop parfois, substances pas trop licites et tentative d’en finir définitivement parce que vraiment, j’ai trop mal et qu’elle s’en fout. Classique, encore. Et considérations philosophiques sur la condition humaine. Le tout enveloppé dans une certaine recherche dans l’écriture. Y’a du boulot, la volonté de transmettre à ses frères humains un peu de son humanité.
A dire vrai, je n’ai pas réussi à tout lire parce que… Parce que quoi en fait ? Parce que malgré une louable tentative de rendre son texte universel et éternel, ce qui correspond aux préoccupations de l’auteur, la condition humaine en définitive, parce que même si sa seule prétention est de faire partager son aventure intérieur, son vécu, son, ressenti, Sébastien et moi ne sommes pas de la même génération. Son regard est celui d’un enfant du XXIème siècle alors que je suis un vieux du XXème et que j’en suis à un point de ma vie où je cherche à fuir le quotidien étouffant de l’âge adulte, âge qui devrait être de raison mais qui est finalement déraisonnable.
De fait, alors qu’ado, comme tous les ados du monde je suppose, je trouvais le monde insupportable, incompréhensible, sans place pour moi, maintenant adulte et ayant compris nombre des codes qui régissent notre société, je cherche à remettre la main sur les délices de l’incompréhension adolescente. Et ce n’est pas chose aisée que de retrouver la bêtise prétentieuse qui caractérise ces années d’acné tardive, de recherche de son look, de sa personnalité, de l’âme sœur, des potes pour la vie, de sa première fois… Après tout, ados et adultes ne sont pas fait pour se comprendre alors comment l’adulte pourrait-il réussir à comprendre l’ado qu’il était ?
L’auteur, lui, va de l’avant, cherche à saisir demain et à s’y vautrer avec délices. Nos regards se croisent et s’éloignent, chacun dans une direction opposée.
Sinon, vous pouvez regarder l'excellent film Les Beaux Gosses.

Message de la modération : Autoédition

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: Barillet Vide

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Barillet Vide".