Un jeune homme prometteur de Gautier Battistella

Un jeune homme prometteur de Gautier Battistella

Catégorie(s) : Littérature => Francophone

Critiqué par Isad, le 2 mai 2015 (Inscrite le 3 avril 2011, - ans)
La note : 6 étoiles
Moyenne des notes : 6 étoiles (basée sur 2 avis)
Cote pondérée : 4 étoiles (50 247ème position).
Visites : 1 946 

Deux en un

Le livre comporte 2 parties assez différentes, non matérialisées, qui transparaissent dans le ton. La gentillesse du départ fait place à une violence qui s'extériorise envers soi, envers les autres. Le narrateur prend parfois ses rêves pour des réalités. Le dévoilement de ces faits est surprenant et est annonciateur d'une partie de ce qui sera indiqué à la fin.

La lecture, aisée et vivante, donne envie de savoir ce qui va se passer.

Tout d'abord, c'est l'enfance à la campagne du narrateur, adopté par une femme d'âge mur, et une adolescence en internat avec un premier amour qui est raconté. Ensuite, c'est la montée à Paris d'un garçon qui veut devenir écrivain, fait des chroniques dans un journal, déprime, va voir un écrivain en panne de mots et désabusé, ...

IF-0415-4331

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Le sens de la formule

6 étoiles

Critique de Marvic (Normandie, Inscrite le 23 novembre 2008, 65 ans) - 20 octobre 2020

Le narrateur abandonné dès sa naissance avec son frère Jeff, raconte les grandes étapes de sa vie, les rencontres qui ont compté, que ce soit pour le meilleur ou pour le pire.
Il faut pouvoir dépasser les premières pages de l’enfance et de la cruauté gratuite et insensible envers tous les animaux et particulièrement les limaces, pour comprendre ce déroutant petit garçon. Cette insensibilité s’explique par ses premières années passées dans des orphelinats archaïques et difficiles, puis les brimades subies à l’école où ils étaient appelés les " bébés paillassons".
La rencontre avec "Mémé", qui va les accueillir, les aimer, va faire partie des rares événements heureux de leur vie. Ainsi que leur arrivée à Labat, petit village des Pyrénées, toujours accompagné de Jeff, le grand frère idéal, véritable côté sombre de son cadet, "trop chiant d’être gentil".

La rencontre nécessaire (et voulue) avec "la sorcière"», l’érudite et énigmatique Madame Petrovna décidera elle aussi de son avenir, de ses choix, de ses rencontres
"Elle ne parlait plus en sorcière mais en musique, une mélodie limpide, évadée d’un livre pour se retrouver dans sa bouche. Comment pouvait-elle contenir autant de mots, je ne sais pas, mais elle était remplie de couleurs et de sensations, d’échos d’autres mondes."

L’adolescence lui offrira ses premiers émois, son premier grand amour et un bonheur intense avec Marie, la fille du Docteur Blandin. Trop belle pour lui.
Suivront les années parisiennes, et la recherche de sa mère biologique, puis la rencontre avec Philippe Grêle, écrivain retiré à Bangkok, dont "le fond de commerce est la méchanceté, le nihilisme, l’apocalypse…" ;  étrange personnage pour une étrange relation.

Un roman très déstabilisant. Mêlant des passages d’une incroyable violence, qu’on discerne au fil des pages, avec des phrases d’une poésie touchante qui semblent presque égarées, confortant une perception plus objective de la réalité, du personnage. Une vérité découverte au fil des périodes, surprenant parfois le lecteur, parfois confirmant ses intuitions, apportant de la cohérence à l’ensemble.
Si j’ai été impressionnée par ce roman dense et fort, j’ai aussi été gênée par ces accès de cruauté. Je retiendrai ce qui m’a le plus marquée, son écriture et la beauté de certaines phrases de ce roman dans un roman.

"La forêt nous appartenait. Si elle avait été une grande personne, on l’aurait tutoyée."
"...les librairies, la Fnac, partout où poussaient les arbres à lettres."

Forums: Un jeune homme prometteur

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Un jeune homme prometteur".