Le passager clandestin de Georges Simenon

Le passager clandestin de Georges Simenon

Catégorie(s) : Littérature => Policiers et thrillers

Critiqué par Vince92, le 6 mars 2015 (Zürich, Inscrit le 20 octobre 2008, 46 ans)
La note : 5 étoiles
Moyenne des notes : 7 étoiles (basée sur 2 avis)
Cote pondérée : 4 étoiles (49 375ème position).
Visites : 2 765 

Coups tordus au Paradis (ou en enfer)

La torpeur des îles, une classe de Blancs qui vivent entre eux et profitent des charmes des Vahinés, une lente descente aux enfers dans l'alcool et la moiteur... voici l'ambiance de ce livre qui présente une histoire assez quelconque.

Le major Owen se rend de Panama à Papeete et surprend un étrange passager qui vit dans un canot de sauvetage... au débarquement, les moeurs des élites locales se révèlent assez étranges: tout le monde s'épie, les moeurs sont pour le moins dissolues.

Quelle est la raison qui pousse Owen à se rendre sur l'île du Pacifique? Qui est ce mystérieux passager clandestin? Et Albert Mougins, le dur des faubourg parisien, que fait-il lui aussi à Papeete?

Ambiance de polar aux Tropiques, le livre se laisse lire avec plaisir, sans plus cependant. Sans doute pas la meilleure entame à l'oeuvre de Simenon...

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Encore un roman exotique

8 étoiles

Critique de Catinus (Liège, Inscrit le 28 février 2003, 73 ans) - 24 juillet 2015

Le major Owen , un lord anglais, est à bord de L’Aramis qui vogue vers Tahiti. Il est chargé de retrouver un certain René Maréchal qui, nous ne le saurons que plus tard dans le récit, vient d’hériter de son père d’une fortune assez colossale. A bord du bateau est caché, dans un canot, un passager clandestin – il faudrait plutôt dire : une passagère- qui est également à la recherche de ce Maréchal mais pour une autre raison ...

Un roman exotique de Georges. Un roman d’aventure. ( ce n’est pas ce qu’il a fait de mieux).


Extraits :


- Si les gens comme moi, les hommes seuls, prennent l’habitude de boire, c’est aussi que les barmen constituent en quelque sorte leur famille, que les bars sont leur home à eux … Voilà pourquoi, sans doute, dans le monde entier, les bars anglais se ressemblent, exactement pareils dans les moindres détails … Afin que mes semblables s’y sentent chez eux …

- Au moment de partir, Owen avait bu un verre au bar, car le meilleur remède contre le whisky est encore le whisky.

Forums: Le passager clandestin

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Le passager clandestin".