Les cinq cents millions de la Bégum de Jules Verne

Les cinq cents millions de la Bégum de Jules Verne

Catégorie(s) : Littérature => Voyages et aventures

Critiqué par Sotelo, le 5 janvier 2024 (Sèvres, Inscrit le 25 mars 2013, 40 ans)
La note : 3 étoiles
Moyenne des notes : 3 étoiles (basée sur 2 avis)
Cote pondérée : 2 étoiles (59 221ème position).
Visites : 523 

Un roman très méconnu.

Deux savant, l'un français et l'autre allemand, héritent tous deux d'un richissime héritage qu'il se partagent. Avec l'argent, le savant français construit France-Ville, une ville idéale et utopique, tandis que le savant allemand construit Stahlstadt, la Cité de l'Acier, une gigantesque cité-usine. Deux projets diamétralement opposées qui vont inévitablement s'affronter... "Les cinq cents millions de la Bégum" est l'un des romans les plus méconnus de Jules Verne et ça ne me surprend pas. Si le roman n'est pas dénué de trouvailles scientifiques intéressantes, comme d'habitude avec Verne, il est tellement prisonnier du contexte politique du moment (ici la guerre franco-allemande de 1870) qu'aujourd'hui il a très mal vieilli, en plus d'être assez ennuyeux dans son ensemble. Une déception.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

  • Les cinq cents millions de la Bégum [Texte imprimé] Jules Verne
    de Verne, Jules
    le Livre de poche / Le Livre de poche
    ISBN : 9782253012702 ; 5,20 € ; 01/01/1986 ; 241 p. ; Poche
»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Histoire d'héritage

2 étoiles

Critique de Jordanévie (, Inscrite le 27 septembre 2022, 48 ans) - 3 février 2024

Récit sous fond de guerre, d'inventions servant à détruire, d'exclusivité de pouvoir sur d'autres peuples que l'Allemagne.
Les descriptions sont un peu pompeuses concernant le procédé de fabrication des canons dans la Cité de l'Acier.
J'ai ressenti un peu de discrimination envers ceux qui sont nommés "les coolies". Ils sont chargés des basses besognes.
On a le sentiment que l'Allemagne doit toujours être la meilleure à tout point de vue.
Je n'ai malheureusement pas été attirée par l'histoire, le sujet et l'ambiance du livre.
C'est un livre dont l'histoire est dans la lignée : Tout est bien qui finit bien...

Forums: Les cinq cents millions de la Bégum

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Les cinq cents millions de la Bégum".