Quelqu'un d'autre de Tonino Benacquista

Quelqu'un d'autre de Tonino Benacquista

Catégorie(s) : Littérature => Francophone

Critiqué par Nothingman, le 28 juillet 2003 (Marche-en- Famenne, Inscrit le 21 août 2002, 42 ans)
La note : 10 étoiles
Moyenne des notes : 8 étoiles (basée sur 20 avis)
Cote pondérée : 8 étoiles (619ème position).
Visites : 9 434  (depuis Novembre 2007)

Devenir un autre

Devenir un autre, cet autre que l'on a toujours rêvé être. C'est ce pari fou que vont se lancer deux êtres qui n'auraient jamais dû se rencontrer. Un soir, ils disputent un match de tennis homérique, ce genre de parties que l'on ne veut absolument pas perdre. Les deux sparring-partners d'un soir poursuivent cette rencontre dans un bar où ils se livrent à d'autres types d'échanges, des échanges sur leurs vies respectives. Ils sont tous deux quarantenaires, menant chacun une vie acceptable, dénuée de tous soucis et de risques, métro boulot dodo. L'un s'appelle Thierry Blin et est encadreur et vit en concubinage. L'autre se nomme Nicolas Gredzinski et est employé dans une grosse boîte de communication parisienne à l'univers impersonnel,il n'a aucune perspective de carrière, il laisse faire les choses comme elles viennent. L'alcool aidant, ils se livrent à un constat déroutant, ils ont quarante ans, ils ne sont plus tout à fait jeunes, pas tout à fait vieux. Une entrée dans le deuxième set sans perspective. Et bien non! Ce n'est pas l'heure de déclarer forfait, il n'est pas encore temps d'asséner le jeu, set et match. Il faut d'abord se livrer un tie break fou. Devenir l'autre que l'on a toujours rêvé être. Rendez-vous dans trois ans, même endroit, même heure pour dresser le bilan, établir la feuille de points.
Et voilà, à partir de ce pari saugrenu , l'auteur va nous faire l'étalage d'une maîtrise et d'un style bien tenu. Un chapitre sur deux, il nous fait l'étalage de ces deux changements de vie, en parallèle. L'un , Thierry a profondément muri ce changement de personnalité et va faire tout pour disparaître de la carte du monde. L'autre Nicolas se pose la question le lendemain de savoir si ce pari est bien réel après une terrible gueule de bois, sa première en fait. Il va aussi changer mais sans le vouloir, lui. Il va se laisser porter par l'alcool, cette découverte inattendue et bienfaitrice qui l'aide à lutter contre ses multiples angoisses. Deux êtres qui se sont donnés rendez-vous trois ans plus tard. Quel sera le constat?
Que dire de plus sinon que c'est un excellent moment de lecture si l'on accepte l'étrangeté de ce pari un peu fou. L'auteur fait jouer son imagination, ses deux personnages étant des marionnettes dont il tire les ficelles avec brio. Il y a un zeste d'humour aussi à la lecture de ces lignes. Une multitude de sujets sont abordés: crise de la quarantaine, l'alcoolisme, histoires d'amour, les gens qui disparaissent sans laisser de traces,....Une découverte en tous les cas , assez rare que pour mettre ces cinq étoiles et vous inciter à la lecture de ce roman!

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Coup de cœur!

9 étoiles

Critique de Sundernono (Nice, Inscrit le 21 février 2011, 38 ans) - 12 septembre 2022

Parfois le hasard fait bien les choses. Perdu au milieu des livres d'occasion chez Boulinier, LE passage obligé à chaque escapade parisienne, je l'ai choisi juste pour son auteur dont j’avais aimé le diptyque Malavita.
Aucun suspense, le roman fut une excellente surprise: prenant, haletant avec une bonne dose de suspense et des petites touches d'humour, Quelqu’un d’autre m'a particulièrement emballé.

Ce n’est pas compliqué, j’ai dévoré les 360 pages avec un plaisir non dissimulé. On s’attache aux deux personnages centraux : Thierry Blin, encadreur à la vie bien rangée mais qui garde au fond de lui une vocation contrariée, Nicolas Gredzinski, cadre pépère dont la découverte de la vodka sera le début d’une aventure pour ne pas trop en dire. Ils m’ont tellement marqué qu’une fois la lecture achevée je me suis mis à la recherche d’une éventuelle suite : en vain. Dommage !

Clairement ce roman est mon coup de cœur en cette année 2022.

Pari tenu ?

6 étoiles

Critique de Vinmont (, Inscrit le 12 août 2014, 48 ans) - 9 octobre 2019

L'idée première et le point de départ de ce roman le rend attrayant et on y goûte avec appétit.
On retrouve à sa lecture le style et la qualité de l'écriture de Benacquista.
J'aime beaucoup cet auteur et la trame du roman m'a plu. Malheureusement j'ai eu du mal à suivre cette l'histoire et à adhérer au chassé-croisé de narration entre les deux héros.
Je pense qu'il faudrait que je m'y replonge pour en avoir le cœur net.
Bonne lecture néanmoins.

Se méfier de la vodka

8 étoiles

Critique de Mithrowen (La Chaux-de-Fonds, Inscrite le 23 août 2011, 33 ans) - 25 août 2011

Un pari autour d'un verre de vodka qui va mener nos deux protagonistes très loin !
J'ai eu de la peine à rentrer dans le récit, les premières pages sont un peu ennuyeuses à l'image de la vie de Thierry et de Nicolas, Mais ensuite, le récit s'emballe et la transformation des personnages passionne !

Bonne idée de départ

8 étoiles

Critique de Maxrun (, Inscrit le 23 avril 2009, 42 ans) - 17 mars 2011

Et si on changeait de vie?
Cette question nous traverse souvent l'esprit, Benacquista la met en oeuvre dans un roman drôle et bien ficelé. Agréable à lire.

Soi-même en tous cas...

9 étoiles

Critique de Lindy (Toulouse, Inscrite le 28 mai 2006, 44 ans) - 27 mars 2010

Que ça partait mal pourtant ces premières pages sur une partie de tennis, discipline à laquelle je n'entends rien, comme la plupart des sports d'ailleurs. Puis, ce défi lancé au détour d'une conversation entre les deux adversaires qui ne se connaissent absolument pas alors qu'ils prennent un verre après leur match. Devenir celui qu'on a toujours voulu être, changer de vie, oser affronter ses désirs profonds. De façon plus ou moins consciente, la partie est lancée, la métamorphose opère et permet à ces deux hommes, chacun dans son registre de se révéler.

Rien que l'idée est originale, et en plus ici rondement menée. Un petit essoufflement vers la fin, au moment où Paul se laisse tenter par la réunion d'anciens amis venus se souvenir ensemble de leur ami disparu - lui-même avant son changement radical de vie. En effet, ce passage, bien que plaisant m'a paru un peu facile et caricatural.

De bons moments de lecture, assurément.

Anesthésie de l'âme ou chirurgie plastique?

8 étoiles

Critique de Paquerette01 (Chambly, Inscrite le 11 juillet 2008, 51 ans) - 28 juillet 2008

Histoire fantasque de deux personnes se rencontrant au hasard (sic!) d'une partie de tennis et qui décident de se revoir au même endroit trois ans plus tard... Leur pari? Devenir quelqu'un d'autre au point de ne plus se rappeler une once de ce qu'ils étaient auparavant...
C'est l'histoire de ces transformations, de la quête de soi-même, de leurs conséquences.

C'est simple, drôle, facile et efficace. C'est reposant sans être fatigant. Un bon roman qui réserve des surprises jusqu'à la dernière page...

Bien joué!

Premier Benacquista, certainement pas le dernier

8 étoiles

Critique de El grillo (val d'oise, Inscrit le 4 mai 2008, 48 ans) - 7 juillet 2008

Qui n'a pas un jour rêvé de changer de vie ? Sauf que ces deux-là, ils le font de manière plutôt radicale. L'un change d'identité, l'autre a l'alcool desinhibant, et ça lui réussit plutôt pas mal... jusqu'où ?
Le thème accroche, les chapitres passant de l'un à l'autre des protagonistes rendent la lecture très dynamique, et certains passages sont du velours : les réponses de Nicolas à Bardane, la réunion rendant hommage à Blin...
Je vais m'intéresser aux polars de Benacquista car j'ai trouvé l'écriture simple, belle et précise à la fois.
La fin, à l'image du roman dans son ensemble, est tout en sobriété.
Typiquement le genre de bouquin qui me fait décrocher avec grand plaisir de mes polars.
Bravo

Ca donne envie...

7 étoiles

Critique de Clop (, Inscrite le 15 juillet 2005, 38 ans) - 25 mai 2008

J'avais aimé "Saga" et le résumé de "Quelqu'un d'autre" m'a plu.
Voilà un sujet intéressant, accrocheur et qui concerne beaucoup de monde. On ne peut s'empêcher de se demander "Et moi, qui deviendrais-je ?".
Je reste cependant quelque peu sur ma faim. Je n'arrive pas à m'expliquer pourquoi mais j'attendais simplement plus de cette histoire.
A lire tout de même.

L'heure des résolutions!

8 étoiles

Critique de Gabri (, Inscrite le 28 juillet 2006, 36 ans) - 26 février 2007

Il s’agit de mon premier Benacquista et je dois dire que je n’ai pas été déçue. L’histoire est divertissante, mais elle porte aussi à réfléchir sur la façon dont nous choisissons de mener notre vie… Je pense que c'est une lecture que je n'oublierai pas de sitôt!

J'ai rêvé d'être quelqu'un d'autre..

9 étoiles

Critique de Lilie-de-rennes (Rennes, Inscrite le 22 novembre 2005, 40 ans) - 17 janvier 2007

Qui n'a jamais fait le rêve d'être quelqu'un d'autre ?

D'oublier celui que l'on est devenu, de rayer définitivement ses regrets, ses rêves inachevés et de vêtir la peau d'un autre, plus grand, plus fort, plus intelligent..

J'ai suivi avec régal chaque chapître de ce roman, qui alterne les deux vies et les deux histoires personnelles. Et le soir, en refermant le bouquin, je me suis surprise à penser à ma propre vie: Que regretter? Que changer? Et pourquoi pas ouvrir un nouveau livre, encore vierge et à écrire. Peut-être pas brûler l'ancien, non, rien de si radical. Mais c'est en tout cas une bonne occasion de faire le point et de prendre des résolutions.

Moi j'aime, pour l'histoire, pour l'écriture, pour le ton et parce qu'il donne à réfléchir.

http://latetedanslesbouquins.hautetfort.com/


Pourriez-vous devenir un autre?

10 étoiles

Critique de BONNEAU Brice (Paris, Inscrit le 21 mars 2006, 38 ans) - 19 juillet 2006

Ce livre, à la hauteur de tous les autres de Benacquista, constitue une fois encore une merveille littéraire.

Le style reste toujours aussi parfait. Je me dis toujours, "ah là là, si seulement je savais écrire comme Benacquista !".

Quelqu'un d'autre est ce roman sombre et pourtant touchant de ce que nous avons toujours rêvé : devenir quelqu'un d'autre.

Le pari stupide de changer de vie. L'un, physiquement, opérations, changement d'identité, changement de travail, changement de vie. On met les compteurs à zéro, on reconstruit tout, jusqu'à enterrer celui qu'on était avant.

L'autre, moralement, se laisse aller à l'alcool, l'emprisonnant dans cette boisson libératrice, faisant émerger de lui celui qu'il n'avait jamais osé être, et qui était pourtant bien là.

Ce livre est merveilleux, riche de réflexion comme peu de romans le sont.

Vous DEVEZ le lire, vraiment.

Un bon cru !

9 étoiles

Critique de Muchado (Paris, Inscrite le 21 avril 2006, 40 ans) - 10 juin 2006

Encore un petit régal offert par notre cher Tonino... Que d'imagination ! Que de suspense !
Comment ne pas aimer ?

Original

9 étoiles

Critique de Dcarb035 (, Inscrit le 9 janvier 2006, 64 ans) - 9 janvier 2006

J'ai adoré ce livre, c'est bien écrit, il y a du rythme, des surprises...
L'histoire est abracadabrante ? Oui, et tant mieux.

Réalité ou Fiction ?

6 étoiles

Critique de Ichampas (LAMBALLE, Inscrite le 4 mars 2005, 58 ans) - 17 novembre 2005

La vie des deux personnages est présentée de telle façon qu’effectivement il est normal qu’ils aient envie d’autre chose. Un des deux disparaît carrément de l’environnent qui était le sien pour s’en créer un nouveau. Le second se laisse glisser vers une autre vie. Chacun leur tour, on découvre leur nouveau quotidien. Une lecture agréable. Et finalement nos 2 personnages vont se retrouver trois ans après ! (comme convenu).

Changements d'identités.

9 étoiles

Critique de Tistou (, Inscrit le 10 mai 2004, 66 ans) - 2 juillet 2005

Magnifique Benacquista, toujours capable d’inventer les scénarios les plus improbables et de faire comme si. Comme si c’était possible, comme si malgré le délire initial, il y avait moyen de traiter l’histoire comme une histoire normale. T. Benacquita sait très bien le faire et là encore on marche à fond dans son histoire de 2 hommes en milieu de vie, chacun avec les soucis qui peuvent apparaître vers cet âge (existentiels les soucis !), et qui, à l’issue d’un moment somme toute banal ; un match de tennis puis une discussion autour de plusieurs verres, en viennent à se lancer un défi des plus …. Improbables, j’y reviens. Changer de vie dans les 3 ans qui viennent. Devenir quelqu’un d’autre.
A partir de là l’aisance de Benacquita peut se régaler et nous faire toutes sortes de variations sur : la quarantaine, l’amour, l’amour largué, l’introspection, le changement d’identité, … sans didactisme, toujours l’humour sous-jacent, et quand même une bien belle écriture !

Pas mal !

7 étoiles

Critique de Cuné (, Inscrite le 16 février 2004, 54 ans) - 12 juin 2004

J'ai beaucoup apprécié ce roman. Je n'ai pas trouvé l'écriture banale ni le tout trop léger. Je le trouve bien meilleur que Saga ! Il donne matière à réflexion...
J'ai relevé quelques passages qui m'ont particulèrement interpelée :

"Plus il y aura de gens qui s'exprimeront, qui peindront, qui écriront et qui feront des ronds dans l'eau, et plus nous aurons moyen de lutter contre l'apocalypse programmée. Tout le monde est artiste, certains ont l'aplomb de le penser plus fort que d'autres."

"Méfie-toi de la sagesse des autres. Rien n'a de sens. Tout se contredit, même les vérités premières. Personne ne peut savoir où tu vas puisque tu ne le sais pas toi-même. Les chemins tortueux que tu prends vont paraître obscurs, ils le sont, mais veille à ce que personne ne t'en détourne."

"J'aime bien Rimbaud parce qu'il était sensible des genoux, je trouve que ça va bien avec le génie"

On retrouve le loufoque de Saga il y a bien quelques invraisemblances mais le tout se tient.
C'est une écriture simple, pour des personnages qui le sont moins, une intrigue séduisante.

Faiblesses

5 étoiles

Critique de Sahkti (Genève, Inscrite le 17 avril 2004, 48 ans) - 19 mai 2004

C'est là qu'on se dit qu'il faut se méfier des paris alcoolisés ! Une rencontre imprévue, un verre, deux verres, trois verres... et voilà un engagement ferme pour les trois années à venir, avec la promesse de changer de vie et de devenir quelqu'un d'autre. Peut-on vraiment réussir à devenir quelqu'un d'autre ?
On dirait que non.
Un petit regret: j'ai connu l'auteur en meilleur forme, rendant ses longueurs (la partie de tennis, bof bof...) vivantes et animés, ce qui est un peu moins flagrant ici.

Humour et esprit d'aventure

8 étoiles

Critique de Drclic (Paris, Inscrit le 13 mars 2004, 46 ans) - 13 avril 2004

un roman d'aventure. plein de recul .
Deux hommes vivent enfin ce qu'ils ont revé. enfin ce que leur curiosité et leurs élans de jeunesse leur ont légué.

Un livre amusant, rythmé, original.

Décevant

6 étoiles

Critique de Aaro-Benjamin G. (Montréal, Inscrit le 11 décembre 2003, 53 ans) - 29 décembre 2003

Après Saga, mes attentes étaient peut-être trop grandes pour ce roman. Ce portrait de deux hommes blasés qui tentent de sortir de leur routine ennuyante ne m'a pas particulièrement ému.
Outre certains passages où l'on reconnaît le cynisme délirant de Benacquista, le fil du livre est mince et mène nulle part. Mais, je suis assurément dans la minorité puisqu'il a remporté le grand prix RTL-Lire 2002.

Forums: Quelqu'un d'autre

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Quelqu'un d'autre".