Les Jalna, N° 1 : La naissance de Jalna, Matins à Jalna, Mary Wakefield, Jeunesse de Renny de Mazo De la Roche

Les Jalna, N° 1 : La naissance de Jalna, Matins à Jalna, Mary Wakefield, Jeunesse de Renny de Mazo De la Roche

Catégorie(s) : Littérature => Anglophone

Critiqué par Lison, le 18 mars 2014 (Inscrite le 6 février 2014, 72 ans)
La note : 8 étoiles
Moyenne des notes : 8 étoiles (basée sur 2 avis)
Cote pondérée : 5 étoiles (37 503ème position).
Visites : 6 963 

Jalna

Cette saga familiale, comprenant 16 volumes, est parue entre 1927 et 1960. La présente édition regroupe les romans 4 par 4. Je me mets donc en quatre pour critiquer l’œuvre en entier.

L’auteur décrit l’histoire de la famille Whiteoak, sur quatre générations, de 1854 à 1954 :
Adeline Court et le capitaine Philippe Whiteoak s’installent au Canada, dans les verts espaces de l’Ontario, après avoir vécu aux Indes. Ils y font construire leur maison, qu’ils nomment Jalna en souvenir de la ville indienne où ils se sont rencontrés et mariés. Ils auront 4 enfants et c’est leur dernier fils, Philippe, qui assurera la descendance.
Les deux personnages principaux sont d’une part Adeline, qui va rapidement devenir l’aïeule, femme au caractère bien trempé et au visage remarquable, et surtout Renny, son petit-fils, "la chère tête rousse" aux colères légendaires, le maître de Jalna.
Les autres membres de la famille sont éclairés à tour de rôle : ainsi Mary Wakefield, la jeune et séduisante gouvernante, que le veuf Philippe II va épouser, au grand dam de la famille Whiteoak. Elle mettra au monde 4 fils, avant de s’éteindre prématurément. Chacun de ces garçons, demi-frères de Renny, prendra une place importante dans le récit : Eden, Piers, Finch et Wakefield. Puis viendra Alayne Archer, l’épouse américaine d’Eden mais qui ne le restera pas longtemps…
La vieille Adeline finira par mourir, mais survivra en quelque sorte en la personne d’Adeline II, fille de Renny et réplique exacte de son arrière-grand-mère. La galerie est très incomplète, impossible de nommer tout le monde…

Il est à noter que Mazo de la Roche n’a pas écrit ses romans dans l’ordre narratif : ainsi, quand paraît le premier, "Jalna", Adeline fête ses 100 ans. Chaque roman forme une unité et peut donc se lire indépendamment.

Tous les ingrédients de la plus pure saga familiale sont présents dans cette œuvre : amours, drames, séparations, adultères, enfants naturels, problèmes financiers compromettant la survie du domaine…

Que dire de Jalna ? Chef-d’œuvre ? Certes non. Si Jalna rime avec Tara, nul souffle de génie n’a animé la plume de Mazo de la Roche. Œuvre mineure à laisser dormir dans l’oubli où elle semble avoir sombré ? Non plus. Car tout ça a beaucoup de charme. Je pense ne pas me tromper en affirmant que la plupart de ceux qui l’ont lue en gardent un souvenir attachant. Souvenir d’adolescence le plus souvent… J’ai lu Jalna 3 fois et il est vrai que la première lecture, vers 16 ans, a été nimbée d’un charme magique que je n’ai pas retrouvé après. Mais malgré tout, je garde un petit faible… et tiens, ma dernière lecture date déjà de 20 ans et il ne serait pas impossible que j’y replonge une 4ème fois...

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Une riche saga américaine

7 étoiles

Critique de Veneziano (Paris, Inscrit le 4 mai 2005, 44 ans) - 16 août 2021

Cette évolution familiale sur trois générations autour de la figure tutélaire d'Adeline Court, qui devient la cheffe du clan Whiteoak, reste dense, riche en rebondissements, fourmillant de personnages, comme toute saga. L'époque de la guerre de Sécession nous rappelle assez largement Autant en emporte le vent. Cette épopée chorale se laisse agréablement lire, malgré des longueurs assez nombreuses.

Forums: Les Jalna, N° 1 : La naissance de Jalna, Matins à Jalna, Mary Wakefield, Jeunesse de Renny

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Les Jalna, N° 1 : La naissance de Jalna, Matins à Jalna, Mary Wakefield, Jeunesse de Renny".