1999 de Pierre Yergeau

1999 de Pierre Yergeau

Catégorie(s) : Littérature => Francophone

Critiqué par Dirlandaise, le 17 septembre 2013 (Québec, Inscrite le 28 août 2004, 66 ans)
La note : 7 étoiles
Discussion(s) : 1 (Voir »)
Visites : 2 157 

Descente aux enfers

Charles Hoffen est un fils de bonne famille faisant partie de la haute bourgeoisie montréalaise. Il travaille dans une importante société d’import-export et a épousé à une jolie femme d’origine asiatique prénommée Anna. Le couple a une petite fille : Laure. Donc tout va pour le mieux dans la vie de Charles jusqu’au jour où un ange s’installe sur une armoire de son bureau. Cet ange est le double de Charles et représente son côté autodestructeur. Dès lors, Charles glissera irrémédiablement vers le gouffre béant de l’alcool, de l’errance et de la déchéance jusqu’à finir par exercer le métier de publiciste de rue déguisé en ange afin de faire la promotion du bar Saint-Michel. Sa fille Laure prend soin de son père du mieux possible tout en poursuivant une carrière de journaliste.

L’histoire est assez simple mais le style de Pierre Yergeau difficile à apprivoiser. Il demande une attention soutenue de la part du lecteur car les métaphores abondent et le lyrisme débridé de l’auteur a réussi souvent à me faire perdre le fil et mise dans l’obligation de relire plusieurs fois quelques paragraphes afin d’en bien saisir le sens. Donc, un livre demandant beaucoup de concentration et de bonne volonté afin d’en extirper toute la saveur et la richesse. Car l’auteur mérite d’être découvert et lu ne serait-ce que pour la confrontation à un style très personnel dans le paysage littéraire québécois.

« Toutes les nuits il marchait en fixant devant lui un point qui lui permettait d’aller plus loin, un point qui paraissait être une borne-fontaine ou une auto stationnée, mais qui était en fait autre chose. Un point indéfini qui lui aurait permis d’effectuer une rapide génuflexion, ou de prendre une attitude respectueuse et de ne plus bouger. De jeter là, d’un seul coup, tous ses trésors, ses doutes, ses angoisses. Mais il marchait en traînant ses chagrins comme un peu tout le monde autour de lui, en se cognant contre les piétons qui étaient, chacun, des ennemis ou des amis en exil. Il entrait de plain-pied dans ce tableau urbain, alors qu’une fine pluie commençait à tomber, très doucement. »

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: 1999

  Sujets Messages Utilisateur Dernier message
  Pierre Yergeau 5 Libris québécis 22 septembre 2013 @ 17:07

Autres discussion autour de 1999 »