Les mondes parallèles, tome 3: La cité d'or de John Twelve Hawks

Les mondes parallèles, tome 3: La cité d'or de John Twelve Hawks
(The golden city)

Catégorie(s) : Littérature => Anglophone , Littérature => Fantasy, Horreur, SF et Fantastique

Critiqué par Isad, le 2 mars 2013 (Inscrite le 3 avril 2011, - ans)
La note : 10 étoiles
Visites : 2 558 

Pour un monde libre

La trilogie est construite autour de l’idée du panoptique de Jérémy Bentham mais chaque livre peut se lire de façon indépendante, même si les personnages principaux sont les mêmes.

Le thème est celui de l’opposition de 2 frères qui sont des ‘‘voyageurs’’, c’est à dire qu’ils ont une rare capacité à voyager entre des mondes parallèles. Ils ont des ‘‘arlequins’’ rompus aux différentes techniques de combat pour les protéger car une organisation mondiale veut les utiliser à leur profit pour récolter des objets technologiques servant leur dessein de surveillance des populations ou les faire disparaître. Dans ce but, on voit leur manipulation des événements et l’amplification des mauvaises nouvelles afin que les citoyens acceptent, pour leur bien, que leurs gouvernements mettent en place toutes les techniques qui permettent de voir ou d’écouter chacun d’entre nous (la Grande Machine, nouveau Big Brother). A la fin du livre, le chapitre 42 est d’ailleurs un merveilleux plaidoyer pour inciter tous les citoyens du monde à refuser l’espionnage généralisé introduit par leurs gouvernements sous le prétexte fallacieux de lutter contre le terrorisme. Les pages se referment de façon ouverte avec un message d’espoir.

La froide lutte pour le pouvoir, la solitude, l’idéalisme, le désintéressement, l’amour et l’amitié opposent ou rassemblent les différents protagonistes qui voyagent dans différentes parties du monde. Ceci produit un roman intéressant pouvant être lu à plusieurs niveaux, celui de la science-fiction qui exacerbe quelques tendances de notre temps et celui du manifeste politique libertaire qui met en garde contre les conséquences notamment d’une trop grande emprise de l’État sur nos vies et nous enjoint à (re)prendre en main notre avenir.

La description de ces mondes parallèles, dont l’un est doré mais désert et un autre a asservi sa population est assez pauvre, aurait mérité de plus amples explications, d’autant plus que les dirigeants de ce dernier semblent s’y ennuyer malgré leur pouvoir absolu.

A noter que le nom de l’auteur est un pseudo car il ne souhaite pas rendre publique son identité et qu’il a un site en anglais.

Quelques extraits de l’allocution visant à aiguiser notre esprit critique :

« De plus très peu de dirigeants encouragent la population à faire preuve de courage et à prendre son existence en mains. Le credo politique de notre temps ressemble aux paroles de parents tout-puissants s'adressant à leur progéniture : "Assieds-toi et ne pose pas de questions. Nous nous chargeons de tout. » (p. 338)

« Quand les gens sont convaincus que le pouvoir réel est hors de leur portée, il ne leur reste qu'une seule option : choisir ce qu'ils vont consommer. Ce besoin croissant d'acquérir des pro­duits qui caractérise notre société n'a rien à voir avec la perte de la moralité. L'acte d'achat nous procure un sentiment de puis­sance. Nous en sommes d'autant plus facilement poussés à le renouveler le plus souvent possible. » (p. 339-340)

IF-0213-4016

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

  Les mondes parallèles

Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: Les mondes parallèles, tome 3: La cité d'or

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Les mondes parallèles, tome 3: La cité d'or".