Le Voyage de G. Mastorna dit Fernet de Federico Fellini (Scénario), Milo Manara (Scénario et dessin)

Le Voyage de G. Mastorna dit Fernet de Federico Fellini (Scénario), Milo Manara (Scénario et dessin)

Catégorie(s) : Bande dessinée => Légende, contes et histoire , Bande dessinée => Adultes , Bande dessinée => Divers

Critiqué par Eric Eliès, le 25 septembre 2012 (Inscrit le 22 décembre 2011, 48 ans)
La note : 9 étoiles
Visites : 3 422 

Une oeuvre de collaboration entre deux grands artistes, magnifiquement éditée par Casterman.

Ce beau livre publié par Casterman n'est pas seulement la bande dessinée co-écrite par Fellini et Manara, qui ne fait qu'une vingtaine de planches. Il contient également toute la génèse et l'histoire d'un projet de film qui a longtemps hanté Fellini avant qu'il n'en confie à Manara la mise en images. Manara, au-delà de son travail d'illustrateur, est ici l'interprète des pensées de Fellini dont il a scrupuleusement respecté le script (les planches préparatoires de Fellini et Manara sont d'ailleurs toutes insérées dans l'album) sans pour autant renier son style propre, immédiatement reconnaissable. Le dessin, d'un très beau noir et blanc riche de toutes les nuances de l'aquatinte, est magnifiée par l'impression, d'une grande qualité et semblable à celle d'un livre d'art. Le livre est également enrichi de nombreux témoignages, qui montrent la vraie relation d'amitié entre Manara et Fellini et révèlent que cette oeuvre de collaboration devait être suivie de plusieurs autres, car Fellini aimait le 9ème art dont il parle avec amour et profondeur.
Que dire maintenant de la bande dessinée en elle-même ? Le dessin est sublime ; on sent que Manara, dans chaque planche et chaque case, a cherché à faire oeuvre d'artiste (Fellini s'est d'ailleurs amusé, dans un dessin, à le "croquer" comme élève dissipé dans un atelier de Leonard de Vinci). L'histoire est pleine d'onirisme et de fantasmagorie, avec quelques clins d'oeil à l'histoire du cinéma, mais quasiment irracontable : une nuit d'hiver, un vieux clown sur le déclin est victime d'une catastrophe aérienne ; après l'atterrissage forcé de l'avion, il est isolé des autres voyageurs et conduit, en traîneau, dans un vieil hotel où semblent l'attendre quelques vieilles connaissances. Là, il assiste à la performance d'une danseuse qui, chaque soir, accouche d'un nouveau-né. L'histoire s'achève tandis que le clown, seul dans sa chambre et s'entraînant pour une dernière représentation, écoute à la télé le flash info relatant l'accident de son avion...
La seule faiblesse du récit réside dans sa brièveté, qui empêche une immersion totale du lecteur dans les rêves et les fantasmes de ces deux grands artistes. Il laisse néanmoins un souvenir troublant comme celui d'un rêve dont les images persisteraient au-delà du réveil.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: Le Voyage de G. Mastorna dit Fernet

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Le Voyage de G. Mastorna dit Fernet".