La mort s'invite à Pemberley de Phyllis Dorothy James

La mort s'invite à Pemberley de Phyllis Dorothy James
(Death comes to Pemberley)

Catégorie(s) : Littérature => Policiers et thrillers

Critiqué par Emira17, le 5 août 2012 (/, Inscrite le 9 juillet 2010, 25 ans)
La note : 8 étoiles
Moyenne des notes : 5 étoiles (basée sur 5 avis)
Cote pondérée : 4 étoiles (46 274ème position).
Visites : 4 086 

Les ennuis s'invitent à Pemberley...

« Six ans après leur mariage, les Darcy coulent des jours heureux en leur domaine de Pemberley dans le Derbyshire. Darcy sent son caractère s’améliorer de jour en jour sous la bienveillante influence de sa femme, Elizabeth Darcy, mère de deux charmants bambins. De plus, Jane Bingley et son mari vivent non loin de là et les deux sœurs se voient souvent.
Pourtant, cet heureux équilibre ne pouvait guère durer…
Voilà que la veille du bal de Lady Anne, qui revêt une importance capitale pour les maîtres et leurs domestiques, Lydia Wickham, que ses frasques passées ont exclu de Pemberley, arrive précipitamment en cabriolet en criant que son mari vient d’être assassiné dans le bois de Pemberley !
Les Darcy vont se retrouver plongés dans une enquête où le passé, qu’ils croyaient enfoui pour toujours, va refaire surface ainsi que de vieilles connaissances… »

C’était le premier roman que je lisais de P.D. James et j’ai été attirée par celui-ci car il s’agissait d’une suite du célèbre roman écrit par Jane Austen : Orgueil et Préjugés. C’est un réel plaisir que de retrouver des personnages auxquels on s’attache et dont on brûle d’envie de connaître le devenir. Sur ce point-là, l’auteur a respecté fidèlement les caractères des personnages tout en incluant une évolution par rapport à leur âge et à leurs expériences passées.

De plus, l’écriture et le style sont soignés et agréables. Les descriptions de paysages ou de situations très présentes.
Pour ma part, j’ai beaucoup aimé retrouver ces personnages qui m’avaient tant fait vibrer, de plus, le roman est parsemé de quelques clins d’œil à d’autres romans de Jane Austen. On entend ainsi parler d’Anne Wentworth et d’Emma Knightley.

J’émettrai cependant quelques réserves sur l’enquête à proprement parler car, moi qui suis habituée aux enquêtes d’Agatha Christie, je n’ai trouvé, ici, pas d’enquête véritable mais une longue description des différents procès, des enquêtes judiciaires et sur le droit anglais avec ses magistrats et ses avocats.

Donc, je suis un petit peu déçue pour le côté « policier » bien que les nombreuses questions que pose l’auteur trouvent toutes leurs réponses au dénouement final. En revanche, j’ai retrouvé ce qui fait le charme des romans de Jane Austen : la délicatesse avec laquelle sont décrits les divertissements de la bourgeoisie anglaise, que ce soit des soirées autour du piano ou autres promenades.

Au final, ce roman se lit vite car la typographie est facile à lire du fait des gros caractères. Il m’a fallu seulement trois jours pour le lire. Cependant, je pense que ce livre plaira davantage à des amateurs de Jane Austen ou de P.D. James plutôt qu’à des amateurs de romans policiers.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Back at Pemberley

3 étoiles

Critique de Ademo (Rennes, Inscrite le 27 juillet 2010, 42 ans) - 18 juin 2013

Comme beaucoup de lecteurs, je me suis laissée tenter à l'idée de retrouver nos chers Mr and Mrs Darcy et de voir comment leur couple a évolué. L'auteure justifie tant bien que mal la relation de son "polar" avec "Orgueil et Préjugés". Elle ficelle comme elle peut un début et une fin qui nous replonge un peu dans l'univers austenien. Seul moment d'intérêt du roman... Encore que... Il m'a manqué le pétillant d'Elizabeth et l'arrogance de Darcy.
L'intrigue en elle-même est très moyenne. Pas de quoi nous maintenir dans un suspense haletant et donc on ne peut éviter les longueurs et un peu d'ennui.
Mais il fallait oser s'attaquer à un monument de la littérature anglaise. Et pour arriver la cheville de Miss Austen...

Un peu ennuyeux

5 étoiles

Critique de Nance (, Inscrite le 4 octobre 2007, - ans) - 1 janvier 2013

Suite policière du roman Orgueil et préjugés de Jane Austen.

« - Il pourrait donc s’agir d’un accident ?
- Il serait réconfortant de l’espérer, mais je continue à penser ce que j’ai pensé en découvrant son corps... pour moi [il] a été assassiné. »

Ce n’est ni bon comme du Jane Austen et comme polar pas vraiment mieux. Ce n’est pas le pire livre ou suspense que j’ai lu de ma vie, mais je n’ai pas trouvé ça très bon non plus. Ce n’est pas un livre que je relirais comme les Jane Austen, dont je suis très fan et la raison qui m’a poussé à lire ce livre. C’est mon premier PD James et je possède aussi d’elle Les fils de l’Homme. Ça m’a refroidi, mais je n’ai pas fermé la porte.

Je n’ai pas trouvé l’exercice particulièrement réussit. À part d’être un peu ennuyeux comme suspense, comme suite d’Orgueil j’ai l’impression qu’on a joué la carte de la sécurité, qu’on n’y ait pas allé à fond. Le pire c’est que je trouve qu’on n’a pas assez mis les personnages majeurs d’Orgueil et préjugés en valeur. Les personnages secondaires ont plus de place que Darcy, mais surtout, plus de place que notre héroïne d’Orgueil et préjugés Élizabeth, notre Lizzy. La mort s'invite à Pemberley ne peut s’adresser qu’aux fans d’Austen, mais je ne sais pas si ça leur suffira.

J'ai trop attendu Jane Austen ...

7 étoiles

Critique de Mandarine (, Inscrite le 2 juillet 2010, 50 ans) - 2 décembre 2012

Il était quasiment sûr que ce roman de P.D. James trouverait ses lecteurs et même plus. Toutes les personnes déjà enchantées par Jane Austen (et elles sont nombreuses) se sont presque jetées sur ce roman afin de pouvoir retrouver ne serait-ce que pour quelques instants l'ambiance de Pemberley et j'avoue que j'en ai fait partie...
J'ai eu du mal à rentrer dans l'histoire et l'effort que fait P.D.James pour nous remettre dans le contexte a été pour ma part un peu indigeste et a nécessité 2 lectures du premier paragraphe. Mais ensuite, la lecture se fait très rapidement et très facilement. Pour avoir lu "Le Phare", il est évident que P.D.James a fait un réel effort et que le phrasé et le vocabulaire utilisé a demandé beaucoup de travail de sa part.
L'histoire est prenante, je dois dire que je me suis laissé prendre au jeu mais j'ai été un peu déçue d'avoir trouvé le meurtrier très vite. Le dénouement est judicieux et rondement mené et tout concorde sans problème.

Quelques petits bijoux que j'ai tout de même trouvés dans le livre que je vous livre ici :
* "Je n'ai jamais approuvé les agonies qui n'en finissent pas. Dans l'aristocratie, c'est de l'affectation ; dans les classes inférieures, ce n'est que prétexte pour se dérober au travail.[ ...] Les gens devraient prendre la décision de vivre ou de mourir et faire l'un ou l'autre avec le moins de désagrément possible pour autrui."
* Cela fait plusieurs siècles déjà que nous avons admis que les femmes ont une âme. N'est-il pas grand temps d'admettre qu'elles ont également un cerveau ?

Oui, mais voilà, je n'ai pas été emballée et ce livre ne restera pas, je pense, dans mes mémoires très longtemps. Elizabeth est d'une passivité qui m'a déçue (j'avais dans l'esprit une femme avec plus de caractère que je n'ai pas retrouvée...), il y a des longueurs un peu trop "longues" (c'est dire !) quand il y a les flashbacks et j'ai l'impression de P.D. James essaye de nous résumer quelquefois tout le livre de Jane Austen en quelques pages.
Je conseille quand même, entre deux livres sérieux pour se détendre!

La magie de Pemberley n’a pas eu lieu

4 étoiles

Critique de Lilule (baalon, Inscrite le 24 février 2006, 49 ans) - 30 novembre 2012

Nous sommes dans les grands préparatifs pour le bal annuel. Mais rien ne se passera comme prévu, un cabriolet tiré par des chevaux qui courent à toute allure, Lydia qui apparaît en hurlant qu’on a tué son Wickham dans les bois de Pemberley.
Au début je fus enthousiaste de retrouver Elisabeth et notre cher Darcy. Mais hélas mon enthousiasme retomba vite. Il est vrai que pour les amateurs de romans policiers, ils trouveront le roman très fade. Même si toute l’histoire est bien construite et facile à lire. Pour les amateurs du roman orgueil et préjugés, je trouve qu’ils seront aussi déçus. Même si on retrouve là plus par des personnages. Il manque un je ne sais quoi. Peut-être le caractère et la franchise d’Elisabeth.

Forums: La mort s'invite à Pemberley

Il n'y a pas encore de discussion autour de "La mort s'invite à Pemberley".