La répudiée de Éliette Abécassis

La répudiée de Éliette Abécassis

Catégorie(s) : Littérature => Francophone

Critiqué par Tartuffe, le 10 janvier 2001 (Bruxelles, Inscrite le 16 novembre 2000, 50 ans)
La note : 4 étoiles
Moyenne des notes : 7 étoiles (basée sur 9 avis)
Cote pondérée : 6 étoiles (15 090ème position).
Visites : 8 217  (depuis Novembre 2007)

Un sujet maintes fois abordé.

L'histoire se passe à notre époque dans la vieille ville de Jérusalem.
Rachel et Nathan se sont rencontrés voila 10 ans, le jour de leur mariage. Ils vivent encore dans le pur respect des lois hébraïques, et, selon cette dernière, une femme ne donnant pas de descendance à son mari après dix ans de mariage peut être répudiée. Le dur choix se pose alors à Nathan : le problème de continuer à l'aimer, ou alors la possibilité d'en faire la répudiée...
Une histoire un peu légère, avec un sujet déjà abordé des dizaines de fois, mais qui nous fait néanmoins passer un moment agréable.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Aimée et répudiée.

8 étoiles

Critique de Monocle (tournai, Inscrit le 19 février 2010, 64 ans) - 21 novembre 2016

Abécassis on aime ou on n'aime pas !
Personnellement j'aime sa plume qui peut être légère et dure à la fois. Même ses silences font du bruit. Quand elle traite de sujets ayant rapport aux Sémites c'est un peu la même chose. Certains sont agacés, moi j'aime.
C'est donc avec sympathie que j'ai entamé ce petit livre de 130 pages.
Il s'agit de l'histoire d'une jeune femme vivant dans le milieu HASSIDIM.
Ce courant du judaïsme ultraorthodoxe est mystérieux. Il conjugue deux objectifs : refus de la modernité, et communion joyeuse avec Dieu, pratiquée sans réserve par le chant, la danse et l'étude des textes. Imaginez vous les Amishs... mais en pire !

J'ai trouvé le texte très cohérent, poétique et sensible. Je lui reproche un peu son manque de longueur. Le lecteur aurait aimé en savoir plus mais je suppose qu' Eliette Abécassis voulait dire qu'après... il n'y a plus rien.

déçue

2 étoiles

Critique de Livin on a prayer (, Inscrite le 31 mai 2012, 40 ans) - 31 mai 2012

Je n'ai pas aimé le style de l'écrivain et je ne me suis pas sentie proche du personnage.

Tout simplement MAGNIFIQUE

10 étoiles

Critique de Campanule (Orp-Le-Grand, Inscrite le 10 octobre 2007, 62 ans) - 10 octobre 2007

Première fois que je lisais Abecassis et j'ai adoré son style.Elle décrit l'amour envers son mari et la détresse de sa situation avec une telle réalité que cela en est prenant.A conseiller et pourquoi pas dans les écoles...

La condition d'une femme juive

8 étoiles

Critique de Awen (Montigny les Cormeilles, Inscrite le 4 août 2005, 47 ans) - 4 août 2005

Cet ouvrage nous dévoile la condition féminine des juives orthodoxes. Juste avant de lire ce livre, j'avais également vu un reportage sur le même type de chose. Hélas, ce roman incite à la réflexion et permet de percevoir que la route est encore difficile pour de nombreuses femmes.
Abecassis est juive elle-même. Elle jette un regard objectif sans aucun jugement.
Mis à part la véracité du propos, j'ai réellement passé un bon moment en compagnie de ce livre

La répudiée

9 étoiles

Critique de Sarahsidonie (, Inscrite le 24 janvier 2005, 52 ans) - 25 janvier 2005

Livre très réaliste sur la condition de la femme juive chez les HASSIDIM. L' auteur dessine le portrait d'un hassid certes peu flatteur mais très révélateur de la mentalité masculine dans cette communauté

très touchant

8 étoiles

Critique de Lolia (, Inscrite le 18 mars 2004, 51 ans) - 19 mars 2004

j'ai beaucoup aimé ce roman, le combat, la pudeur et la douleur de cette femme, la justesse des propos, ...

Les Hassidims et l'Amour

7 étoiles

Critique de Libris québécis (Montréal, Inscrit(e) le 22 novembre 2002, 82 ans) - 31 mars 2003

Rachel, une juive de 16 ans, est promise par ses parents à un Hassidim. Heureusement, la jeune épouse est conquise par son mari. Ils filent le parfait bonheur malgré les contraintes imposées par leur religion.
Après dix ans de mariage, leur amour n'est pas encore scellé par la fécondité. Un Hassidim peut répudier sa femme pour cette raison. En cachette de son mari, Rachel consulte un gynécologue malgré les interdits. Le résultat des tests dénie sa stérilité. Malgré ce réconfort, elle se doit d'en garder le secret et de subir les pressions de sa communauté d'autant plus que son beau-père est un rav, c'est-à-dire un chef religieux. Cette séparation fera sombrer la jeune héroïne, qui n'espèrera plus que la mort pour obtenir sa délivrance.
Ce petit roman soulève le sort réservé aux femmes dans ces religions composées de machistes, qui prétendent obéir aux lois soi-disant divines. C'est une démonstration qui vient confirmer une fois de plus que certaines religions ont dévié de leur mission première en s'immisçant dans la vie privée des gens au lieu de fortifier les liens de l'être humain avec son Créateur. D'une plume alerte, Eliette Abécassis a écrit une oeuvre expéditive, mais éclairante d'autant plus que cette auteure est juive.

Un roman plein de féminité et qui se lit d’une traite

0 étoiles

Critique de Sirocco (Lillois, Inscrite le 12 septembre 2000, 50 ans) - 29 janvier 2001

Contrairement à Tartuffe, je ne trouve pas que ce sujet ait été tellement traité mais peut-être est-ce le fait que je connaisse assez mal cette religion et ses coutumes. La femme que l’auteur décrit est tout comme l'écriture douce, féminine et profonde. C'est comme si c’était un roman biographique. C'est l'amour qu’elle a pour son mari qui fait qu'elle supporte les dures lois de cette religion ultra orthodoxe. Bizarrement je ne suis pas révoltée comme je devrai l'être en lisant ce livre, la place de la femme dans cette société n’est, certes,
pas enviable et même plutôt révoltante mais devant la sagesse, la pudeur de Rachel, son respect de l'autre je m’incline et je comprends l’amour qu'elle ressent. Un amour pur, profond et sans limites. C’est un livre agréable à lire.

Forums: La répudiée

Il n'y a pas encore de discussion autour de "La répudiée".