Le secret du coffre bleu de Lise Dion

Le secret du coffre bleu de Lise Dion

Catégorie(s) : Littérature => Francophone

Critiqué par Libris québécis, le 15 janvier 2012 (Montréal, Inscrit(e) le 22 novembre 2002, 82 ans)
La note : 7 étoiles
Visites : 2 945 

Une religieuse dans un camp nazi

L’humoriste Lise Dion, aucunement parente de Céline, réussit à merveille à nous faire croire qu’elle a glissé dans son œuvre, comme un intertexte, le journal intime d’Armande Martel, sa mère adoptive. La narration au JE lui confère un ton des plus crédible. On y croit d’autant plus que l’écriture, quoiqu’elle soit peu distinctive, est très alerte et d’une grande pureté.

Ce roman autobiographique charrie le vécu dramatique de la mère de l’auteure. Un vécu marqué par l’injustice, dont Armande Martel a payé les frais. Elle fut victime comme orpheline dès l’âge de six ans alors que son père consent, sur le conseil de sa sœur, de l’envoyer à l’orphelinat contrairement à ses deux frères. Heureusement, la fillette s’y plaît au point de devenir membre de la communauté de religieuses françaises, à qui est confiée l’institution du Lac Saint-Jean.

Envoyée au noviciat à Rennes, elle est arrêtée par les Allemands en vertu de son statut de sujet britannique. On la conduit, dans un train à bestiaux, au camp de Buchenwald, où, pendant quatre ans, elle fixe des balles à des bandoulières. Avec efficacité, Lise Dion décrit de l’intérieur la Seconde Guerre mondiale. Elle s’attache surtout aux sentiments des prisonnières de l’enfer nazi, où elles subissent la haine des soldats. Grâce à leur force de caractère, elles s’en sont sorties vivantes même si les gardiens se désennuyaient en jouant à la « loterie de la mort ». Ils tiraient au sort le nom d’une prisonnière qu’ils exécutaient sur-le-champ. L’héroïsme de ces femmes a valu à sa mère d’être chassée de sa communauté. Les officines du Vatican ont décrété son renvoi pour s’être retrouvée dans un camp nazi.

Derrière cette histoire très touchante coule un courant d’amour. Et aussi l’amour avec un grand A. La majuscule exclut le Dieu d’amour qui a renié sa servante. L’humoriste ne sait pas juste faire rire, elle sait concevoir une trame romanesque intéressante.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: Le secret du coffre bleu

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Le secret du coffre bleu".