Charivari de Kō Machida

Charivari de Kō Machida
(Kire gire)

Catégorie(s) : Littérature => Asiatique

Critiqué par Ravachol, le 30 novembre 2011 (Inscrit le 24 octobre 2010, 40 ans)
La note : 7 étoiles
Visites : 3 134 

un chaos littéraire

Promenade hallucinée dans un Tokyo méconnaissable, ivresse romanesque, gueule de bois littéraire, anticonformisme déjanté,...
Difficile d'émettre un avis sur ce court roman. Machida Ko a dû se bourrer la gueule tout au long de l'écriture de son récit.

Passant du coq à l'âne, il ne cesse de nous perdre dans des discours déjantés pour nous rattraper ensuite dans des situations terre-à-terre dignes de la Beat-Génération.

Peintre anticonformiste peu reconnu par ses contemporains, le personnage principal de ce roman est marié à une serveuse qu'il n'aime pas. Il ne cesse de "taper" l'argent de ses potes pour se payer ses tubes de peintures et vit étrangement des trips déjantés que seuls les mots semblent réussir à figer.

Inutile de s'imaginer une seconde le paysage décrit par l'écrivain tant il semble inimaginable et extravagant. Alcool mais aussi champignons hallucinogènes ont dû être les nègres de ce roman.

Un livre à tester.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: Charivari

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Charivari".