Lady Chatterley de David Herbert Lawrence

Lady Chatterley de David Herbert Lawrence

Catégorie(s) : Littérature => Anglophone

Critiqué par Plume84, le 16 novembre 2011 (Vecoux, Inscrite le 26 août 2011, 38 ans)
La note : 9 étoiles
Visites : 3 135 

Premier manuscrit, réussi

Ce livre constitue la première version de l’œuvre de D.H. Lawrence.
Version 1: Lady Chatterley
Version 2: Lady Chatterley et l'homme des bois
Version 3: L'amant de Lady Chatterley

N'ayant pas lu les versions 2 et 3 de l’œuvre de Lawrence, il m'est difficile de comparer, je ne me risquerai donc pas à le faire.
Cet extrait de la critique de Esther Forbes donnera certains éléments de comparaison:
"Dans cette première version, il est purement et simplement un romancier. [...] Dans le premier projet, l'essentiel du drame repose dans la difficulté de rapports intimes entre individus et entre classes. Ce désir de rapprochement est toujours déçu. Même dans l'union de Constance et de Parkin [Mellors dans les autres versions], ceux-ci atteignent difficilement la véritable intimité de leur amour presque animal. C'est une étude très nette des différences sociales. [...] Dans la première version, Clifford, la mari de Lady Chatterley est un homme amoindri, mais qui supporte courageusement son épreuve et se préoccupe de sa femme. A mesure que Constance se rapproche de Parkin, elle aime de moins en moins Clifford, mais il reste un personnage vrai. [...] Dans la première version, l'intérêt du lecteur se concentre sur le garde-chasse Parkin, l'un des meilleurs personnages de Lawrence. C'est un petit homme sympathique, aux fières moustaches, amusant, sentant le terroir. C'est un solitaire. Ses sentiments antisociaux ont été exaspérés par un mariage malheureux (cette mégère qui est dans toutes les versions). Ses haines profondes ne se sont pas apaisées dans sa liaison avec Lady Chatterley. Il ne trouve d'apaisement qu'à la fin en se consacrant au parti communiste. ..."

Critique de Plume:
Dans cette version, Lady Chatterley est une jeune femme embrasée par le feu de la passion. Elle l'aime, son Parkin. La distance sociale est décrite avec habileté, et on pénètre facilement dans la psychologie de cette Lady. On embrasse l'ambiance de cette région minière, peuplée d'hommes et de femmes malgracieux mais authentiques, qui séduisent une âme ennuyée de sa vie de château.
L'édition que j'ai eu l'opportunité de lire comportait de nombreuses fautes, ou orthographiques, ou de frappe, et cette dimension a quelque peu abîmé ma vision de l’œuvre.
Mais dans l'ensemble, Lawrence dépeint des personnages attachants, vrais, et saisissables.
Cette œuvre a sa place dans la collection "Livre Club des Tuileries" les cent un chefs-d’œuvre du génie humain.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: Lady Chatterley

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Lady Chatterley".