N'exagérons rien ! de David Sedaris

N'exagérons rien ! de David Sedaris

Catégorie(s) : Littérature => Biographies, chroniques et correspondances

Critiqué par Antihuman, le 20 octobre 2011 (Paris, Inscrit le 5 octobre 2011, 39 ans)
La note : 7 étoiles
Visites : 2 777 

...Justement !

(Présentation de l'éditeur.)

"Chez Macy's, on m'a demandé: "Vous souhaiteriez être lutin à plein temps, ou lutin du soir et du week-end ?"
J'ai répondu: "Lutin à plein temps."
j'ai rendez-vous mercredi prochain à midi.
Je suis un homme de trente-trois ans qui postule à un emploi de lutin."

David Sedaris nous offre le meilleur de lui-même dans ce livre qui réunit ses histoires les plus drôles. Au menu, dérision et humour noir sans limites. On retrouve avec plaisir les figures emblématiques de ses nouvelles: le petit ami, Hugh, les parents excentriques, mais surtout David Sedaris en personne. Doux dingue affligé de tics, menteur invétéré, immature, il est tout simplement irrésistible. Les quinze nouvelles de N'exagérons rien ! confirment le génie satirique de cet auteur hors-norme.

David Sedaris est né aux Etats-Unis en 1956. Il est l'auteur de cinq best-sellers traduits dans plus de vingt-cinq pays, dont Je suis très à cheval sur les principes [éditions de l'Olivier] et collabore régulièrement au New-Yorker. Il vit entre New-York, la Normandie et Paris.

"...le Woody Allen de la littérature."
Bruno Corty, Le Figaro.

"Sedaris a l'art d'épingler tout ce qui bouge. Il est décalé et cinglant."
Florence Noiville, Le Monde.

"L'incarnation littéraire de l'humour américain."
Raphaèlle Leyris, Les inrockuptibles.

"De gentilles caricatures (du New Yorker ?) que l'auteur aligne, au demeurant plutôt fades et convenues, excepté sans doute celles du début de ces hautains et précieux ridicules DRH. De fait l'homosexualité évidente de Sedaris en fait peut-être la figure de proue d'un certain lobby, mais certainement pas un nouvel absolu génie. D'autre part les français qui liront ces nouvelles ne pourront que sourire à cette assemblée de négatifs et de clichés qui ne vont pas toujours jusqu'au bout. Mr Jourdain aussi faisait de la prose quant-à-lui...

Cependant vous ne devez rater sous aucun prétexte les passages consacrés au rayon jouets d'un grand magasin à la période de Noel: une épopée dégradante pour l'individu, une guerre télécommandée, une sorte de vietnam en-soi !

Moi-Même, Critiques Libres.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: N'exagérons rien !

Il n'y a pas encore de discussion autour de "N'exagérons rien !".