Le bal de Sceaux de Honoré de Balzac

Le bal de Sceaux de Honoré de Balzac

Catégorie(s) : Littérature => Francophone

Critiqué par Exarkun1979, le 20 octobre 2011 (Montréal, Inscrit le 8 septembre 2008, 42 ans)
La note : 8 étoiles
Moyenne des notes : 8 étoiles (basée sur 5 avis)
Cote pondérée : 6 étoiles (11 730ème position).
Visites : 5 266 

Le bal de Sceaux

M. de Fontaine est un comte qui a combattu pour la monarchie durant la révolution. Lors de la restauration, celui-ci retrouve peu à peu ses privilèges en se rapprochant du roi Louis XVIII. Il réussi à obtenir des postes importants pour ses fils et à bien marier ses deux premières filles. Il ne reste qu'Émilie à marier, un jeune fille très capricieuse qui ne trouve aucun homme de son goût. Tout change lorsqu'elle fait la rencontre de le mystérieux Maximilien. La question que se pose Émilie et son père : Est-il digne d'elle malgré leurs sentiments?

Le sujet est à propos de ces gens qui attendent tellement avant de trouver la personne tellement parfaite qu'ils se rendent compte à la fin qu'il n'en reste qu'une seule et ce n'est pas nécessairement la meilleure. Je dois avouer que j'ai détesté le personnage d'Émilie et que selon moi elle a bien mérité son sort, J,ai donc trouvé la fin satisfaisante.

Ce roman entre dans les Scènes de la vie privées dans la Comédie Humaine.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Aimer ou ne pas aimer, telle est la question !

9 étoiles

Critique de Cédelor (Paris, Inscrit le 5 février 2010, 50 ans) - 22 octobre 2020

L’histoire est simple et peut se résumer à la question suivante : l’amour est-il plus fort que les préjugés ? il y a la réponse donnée par Balzac avec son court roman (ou longue nouvelle) « Le bal de Sceaux ». Mais elle aurait pu être inverse. En fait, les deux réponses possibles peuvent se retrouver dans bien d’autres exemples qu’on peut tirer de la vie réelle. Mais qu’importent les réponses ? Ce qui compte, c’est la question ! Et avec cette histoire à la fois simple et pourtant plus profonde qu’il n’y paraît, l’auteur développe cette question d’une façon tout à fait intéressante à travers l’histoire d’Émilie de Fontaine.

Jeune, belle, riche, née d’une bonne famille, Émilie écarte un à un tous les prétendants au mariage que lui donne l’occasion de rencontrer son père qui organise exprès pour elle bals, dîners, salons… mais Émilie ne les estime jamais assez bien, assez nobles, assez dignes pour elle. Puis un jour, elle rencontre l’amour en la personne d’un charmant jeune homme, rencontré à un bal à Sceaux. Mais qui est-il ? est-il assez distingué, est-il d’une haute naissance ? De la réponse à cette question dépendra le bonheur futur d’Émilie… ou pas.

Les préoccupations exprimées par Émilie et les autres personnages de l’histoire sont véritablement d’un autre temps, où le rapport à l’amour, au mariage, à la famille n’était pas le même qu’aujourd’hui. Mais ce n’est pas pour cela qu’on n’apprécierait pas « Le bal de Sceaux », car outre sa qualité d’écriture, la question posée reste toujours d’actualité de nos jours : aimer ou s’autoriser à aimer malgré le jugement de la société, de sa famille, ou de son propre jugement. Question difficile s’il en est. À chacun de trouver sa réponse, s’il ou elle est confronté(e) à cette question. Émilie de Fontaine a fini par donner sa réponse, douloureuse.

Une très bonne histoire, humaine par sa commune universalité, bien dans le style et les thèmes de Balzac, qu’on lit avec un grand intérêt.

trop tôt ou trop tard ?

9 étoiles

Critique de Monocle (tournai, Inscrit le 19 février 2010, 62 ans) - 24 août 2020

Second texte de la Comédie Humaine, Balzac met en scène Émilie de Fontaine, benjamine d'une nombreuse fratrie et la dernière à n'être pas encore mariée. C'est une jeune fille gaie, décidée et manipulatrice, qui réfute tous les partis que son père désespéré lui présente. De guerre lasse, ce dernier lui laisse le choix de trouver elle-même un mari à condition bien sûr qu'il soit Pair et de naissance noble si possible.
Lors d'un bal à Sceaux, elle rencontre un homme énigmatique dont elle tombe éperdument amoureuse. Il répond à ses avances. Tout serait merveilleux s'il n'était pas si discret sur ses origines. Et c'est là que cet amour naissant risque de dérailler.

Une fois de plus un texte remarquable. En commençant cet énorme pavé je pensais qu'au bout de quelques pages je le rangerai au placard. Il n'en est rien.

De l'étiquette et de la morale en mariage

8 étoiles

Critique de Veneziano (Paris, Inscrit le 4 mai 2005, 44 ans) - 10 mai 2020

Emilie de Fontaine, fille d'un noble vendéen en vue, tarde à se marier et finit par jeter son dévolu sur un très bel inconnu qui semble exceller en tout et tout connaître, mais dont la lignée reste mystérieuse, ce qui risque fort d'entacher le projet de noces, le seul auquel tienne la jeune fille impétueuse.
Cette nouvelle d'environ cent pages montre les effets pervers, un tantinet cruels, de l'étiquette et de la morale de la société de l'époque, par une logique de castes sociales. Elle est finement vue sociologiquement, psychologiquement, et dotée des sarcasmes habituels de l'auteur.

Un court texte qui en dit long sur les hommes.

7 étoiles

Critique de Pucksimberg (Toulon, Inscrit le 14 août 2011, 42 ans) - 5 juillet 2012

Au bal de Sceaux, Emilie de Fontaine tombe sous le charme d'un jeune homme secret, très proche de sa soeur. Le Comte de Fontaine invite Maximilien et espère lui aussi découvrir qui est ce personnage. C'est surtout son titre et sa richesse qui intéresse la famille De Fontaine. Il ne manquerait plus qu'il soit un roturier ! Emilie a-t'elle le droit de l'aimer ?

Ce court texte peint les travers de la société. A la manière des moralistes du 17ème siècle, Balzac évoque le jugement des hommes, la rumeur, les préjugés et surtout leur bêtise. Un texte dont on pourrait tirer une morale et plaindre certains personnages.

Un court texte qui en dit long sur les hommes.

Forums: Le bal de Sceaux

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Le bal de Sceaux".