Lydie de Zidrou (Scénario), Jordi Lafebre (Dessin)

Catégorie(s) : Bande dessinée => Divers

Critiqué par Magda, le 23 juillet 2011 (Inscrite le 23 juillet 2011, 58 ans)
La note : 10 étoiles
Moyenne des notes : 9 étoiles (basée sur 4 avis)
Cote pondérée : 7 étoiles (1 987ème position).
Visites : 4 768 

émouvant

Cela pourrait arriver au coin de notre rue, à une personne qu'on connait, tellement en mal d'enfant qu'elle se crée une histoire, à laquelle elle croit et que tout le monde cautionne, ne sachant pas comment faire pour préserver une femme en souffrance. Les couleurs dans les mêmes tons ocres tout le long, à part quelques errances de bleu et de vert, donnent à cette BD un style vieillot qui convient parfaitement à l'histoire. Le personnage principal est attachant et nous embarque dans son rêve tragique.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Excellentissime !!!

10 étoiles

Critique de Shelton (Chalon-sur-Saône, Inscrit le 15 février 2005, 67 ans) - 27 février 2013

Quand on me dit Zidrou, je pense immédiatement à des séries bédés qui n’ont pas dû vous échapper comme L’élève Ducobu, Sac à puces ou Tamara… Il est connu pour nous faire rire, même certains rires sont effectivement constructeurs et porteurs de leçons, discrets mais efficaces. Mais j’avoue que je n’imaginais pas – ce qui est un tort car il ne faut jamais enfermer un être humain dans un univers ou un autre, encore moins un raconteur d’histoires – que Zidrou aurait pu écrire une telle histoire…

Je ne souhaite pas trop en dire sur le contenu scénaristique car ce one-shot se lit si bien que je vous laisse les surprises, la poésie, la douceur, la noirceur, la souffrance… Zidrou et Lafebre nous invitent dans une impasse improbable, celle du bébé à moustaches, pour une histoire intimiste, intime et délicate. Une affaire de famille qui s’étend au quartier, qui touche tout le voisinage, puis l’école, la ville… Est-ce possible ? Crédible ? Qu’importe ! La question n’est pas là et comme il s’agit de la vie d’une femme, Camille, il faut accepter ce récit comme une destinée humaine avec tout ce qu’il y a de beau et de douloureux, le tri se fera plus tard avec la mémoire…

Ce qui est fascinant dans cet album, c’est la façon dont les auteurs ont positionné Camille au centre en nous permettant de la découvrir à travers le regard de tous les autres, à travers ce qu’ils en disent, eux, scénariste et dessinateur, mais aussi, ce qu’elle nous livre elle-même, Camille. Nous, nous avons toutes les infos, nous pouvons savoir la vérité plus vite que les personnages de la bande dessinée, et, pourtant, qui de nous portera un jugement ? Derche, comme on disait quand j’étais encore dans la cour de récréation du primaire…

Il faut saluer dans ce travail la délicatesse utilisée et mise en œuvre par les auteurs, le dessinateur en particulier. Lorsqu’une personne perd un peu le contrôle d’elle-même, on pourrait avoir tendance à utiliser, même de façon sensible, l’humour, la moquerie, la dérision… Là, tout est tact, humanisme, respect de l’autre… et quand un personnage sort de cette ligne de conduite, ce qui peut arriver, c’est lui qui est montré du doigt et qui passe pour le fou…

Cet album pose, en bande dessinée, ce qui n’était pas le support le plus simple pour un tel objectif, la question du deuil peut-être même encore plus la question de l’absence, du vide… Je crois que c’est magnifique d’être arrivé à un tel résultat et je ne peux qu’encourager Zidrou à sortir régulièrement de ses séries pour de tels one-shot… il va falloir que je lise rapidement Les folies Bergères, Le beau voyage, La peau de l’ours… Bref tous ces one-shot qu’il a déjà signés et que je n’ai pas encore lus…

Attention, ne donnez pas cette bande dessinée à un père ou une mère la veille d’un accouchement, non, abstenez-vous !

Une bande dessinée touchante

8 étoiles

Critique de Nance (, Inscrite le 4 octobre 2007, - ans) - 16 novembre 2012

« C’était mon bébé, mon petit bébé à moi ! Les anges du ciel me l’ont rapporté ! »

Une femme simple croit que son bébé mort-né lui est revenu et les habitants de son coin décident de faire comme si c’était vraiment le cas.

« Après tout, pourquoi faire du mal, quand il est si facile de faire du bien ? »

L’idée aurait pu facilement me repousser, mais ça m’a touché. J’en ai même eu les larmes aux yeux ! J’ai aimé la complicité des personnages, l’humour et la douceur de la narratrice. C’était tendre et beau.

Des êtres touchants

9 étoiles

Critique de Pucksimberg (Toulon, Inscrit le 14 août 2011, 44 ans) - 30 août 2012

Dans l'impasse du bébé à moustaches vit Camille, une fille simplette qui vient d'être confrontée à un terrible drame : son bébé vient de mourir. Lydie est le prénom de cette enfant.
Un beau jour, Camille retrouve le sourire car son bébé est revenu. Elle tient un être invisible dans ses bras que son esprit a inventé et voilà que les habitants de l'impasse entrent dans le jeu et se mettent à considérer cette Lydie qui n'est pas.

Cette bande dessinée est touchante, émouvante, parfois amusante par certaines situations absurdes. Les angles de vue dans les vignettes sont au service de l'émotion. Le lecteur se plaît à découvrir tous ces personnages et quelle superbe narratrice ! Je n'en dirai pas plus ...

C'est une charmante bande dessinée qui aurait pu prendre une allure burlesque, mais les talentueux auteurs ont su mesurer avec élégance émotion et originalité

Forums: Lydie

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Lydie".