Un autre amour de Kate O'Riordan

Un autre amour de Kate O'Riordan
(Loving him)

Catégorie(s) : Littérature => Anglophone

Critiqué par Lurette, le 23 mai 2011 (Inscrite le 10 juillet 2010, 85 ans)
La note : 10 étoiles
Moyenne des notes : 9 étoiles (basée sur 3 avis)
Cote pondérée : 7 étoiles (3 076ème position).
Visites : 4 444 

Psychologie et suspense

Un autre amour de Kate O’Riordan

Je viens de fermer ce très beau roman et je suis encore sous le charme.
Pourtant l’histoire est simple et même banale :
Connie et Matt, couple heureux, ont laissé leurs trois fils à Londres et s’offrent un week end de vacances à Rome. Là, ils rencontrent Greta, et Matt retombe sous le charme de son ancien amour de jeunesse. Effondrée, Connie rentre seule chez elle et elle va tenter par tous les moyens de reconquérir son mari. Elle compte sur la profonde honnêteté de ce dernier pour que cette passade ne dure que quelques jours.
Le charme de ce roman vient de l’exploration minutieuse des sentiments de Connie et de ses tentatives pour faire face lucidement à cette situation. On est pris dans ce suspense psychologique. De sa plume fine et délicate, Kate O’Riordan débrouille les fils inextricables dans lesquels ses personnages sont prisonniers. Avec une histoire si mince, mais avec tout son art, elle nous conduit vers une fin inattendue, mais parfaitement dans la logique de ses personnages.
Depuis « Un garçon dans la lune », l’auteur ne nous avait pas offert un livre aussi abouti.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

love in london

10 étoiles

Critique de Jfp (La Selle en Hermoy (Loiret), Inscrit le 21 juin 2009, 75 ans) - 17 décembre 2011

Mariés, trois enfants, la presque quarantaine, Connie et Matt vivent en maison individuelle dans la banlieue de Londres. Matt est dentiste, Connie s'est associée avec son amie Mary, qui fait pratiquement partie de la famille, dans la fabrication de cartes de voeux "décalées" qui se vendent sur Internet comme des petits pains. Mises à part les facéties du plus jeune fils, Benny, tout semble baigner dans un bonheur "idéal". En fait tout commence à l'occasion du retour inattendu de Connie, partie pour Rome avec Matt pour un voyage en amoureux. Matt est resté, il va falloir mentir, à son travail, aux amis, aux enfants, et tout va se détraquer petit à petit dès lors que le retour attendu de Matt va se faire attendre, attendre, et encore attendre... Démarrant comme une banale histoire d'amour raté, ce thriller psychologique s'enrichit au fil des pages, captant de plus en plus l'attention du lecteur au fur et à mesure que les personnages prennent de la substance et que les masques tombent. La ménagère parfaite que se veut Connie part en vrille, dès lors que le lointain passé que l'on croyait oublié remonte à la surface. Ce roman qui n'a l'air de rien pose en fait de graves questions sur ce qui fonde le couple et cimente le foyer, sur l'amour, la passion et le désir, aussi. Une cruelle analyse psychologique, qui met à mal les faux-semblants d'une société basée sur la sauvegarde des apparences plus que sur la sincérité des sentiments, doublée d'une montée dans l'angoisse digne des meilleurs thrillers...

Lorsque l'amour finit

8 étoiles

Critique de Aria (Paris, Inscrite le 20 juin 2005, - ans) - 24 mai 2011

Lurette a dit l'essentiel sur ce roman.

Je dois dire qu'il m'a aussi beaucoup touchée.
Je ne trouve pas que l'histoire soit simple et banale, car il n'est guère banal qu'un mari emmène sa femme pour un long week-end amoureux et qu'il tombe sur une ex, le bel amour de son adolescence.

Kate O'Riordan fait montre de grand talent en nous racontant d'un côté ce que vit l'homme et ce que vit sa femme, revenue seule à Londres.
Comment expliquer aux enfants, aux proches, ce qui s'est passé quand on ne le sait pas soi-même ?
La psychologie des personnages est très bien cernée.
On comprend le dilemme de l'homme qui n'a jamais oublié cet amour et qui, malgré ses trois enfants, est prêt à tout lâcher.
Mais peut-on revivre avec la même passion un amour de jeunesse, quand on est pétri de culpabilité ?

Un excellent roman !

Forums: Un autre amour

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Un autre amour".