Plage de Marie Sizun

Plage de Marie Sizun

Catégorie(s) : Littérature => Francophone

Critiqué par Lutzie, le 22 janvier 2011 (Paris, Inscrite le 20 octobre 2008, 58 ans)
La note : 8 étoiles
Moyenne des notes : 9 étoiles (basée sur 3 avis)
Cote pondérée : 6 étoiles (11 551ème position).
Visites : 2 931 

Ultra moderne solitude

Anne est venue se préparer à une attente délicieuse. Elle a une semaine pour cela, puisque il va venir la rejoindre dans ce petit hôtel. Il... mon mari, dit-elle, timide et frémissante, à la patronne, qui s’étonne de la voir seule, et la place à une petite table, sous l’escalier. Pas la vue sur la mer, mais sur les autres tablées, en couple ou en famille. Oui, mon mari est retenu par son travail, mais il sera là samedi prochain.

En fait, ce n’est pas exactement son mari. Plutôt celui d’une autre. Qu’il faut bien ménager. Elle et aussi les enfants. « J’installe tout ce petit monde chez mes beaux-parents et me voilà ». Elle le croit. Elle y croit, c’est arrivé. Cet éblouissement dans sa petite vie grise, c’est comme un shoot, une dose de vraie vie.

En attendant, huit jours, c’est long, quand on n’a personne à qui parler. Alors, elle observe, sur la plage, les gens, des heures durant. Leur invente des histoires, à défaut d’en vivre une elle-même. Et puis, elle n’est pas seule, puisqu’elle est en contact permanent avec lui. Plus exactement, elle tâte en permanence le petit animal métallique qui la relie à lui. Animal, car parfois il vibre, et alors elle aussi. De moins en moins souvent, à vrai dire. C’est bête, elle ne peut pas le joindre. Appels à sens unique, lui n’a pas de portable. Qu’il dit. Jusqu'au jour où elle perd le sien. Et cesse donc d'être joignable. A moins de le vouloir vraiment.

Roman de la solitude, de l’attente, de l’espoir, du retour dans le réel, de la reprise en main de soi-même et des choses, de l’ouverture aux autres. Avec une jolie écriture, et quantité de phrases qui font mouche. Un livre où il ne se passe pas grand-chose, en apparence. Mais où chaque petit événement doit être pris comme une bouée, et pourquoi pas, un amarrage vrai.

Un petit livre assurément universel.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

  • Plage [Texte imprimé] Marie Sizun
    de Sizun, Marie
    Arléa / 1er mille
    ISBN : 9782869599109 ; 19,50 € ; 19/08/2010 ; 261 p. ; Broché
»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

un joli roman

10 étoiles

Critique de Flo29 (, Inscrite le 7 octobre 2009, 51 ans) - 14 février 2012

Quel plaisir de lire un roman où peu de choses se passent, mais où l'écriture est intelligente et tout en retenue!
Je me suis régalée à la lecture de l'histoire d'Anne, célibataire qui attend son amant, homme marié et dont on sait dès le départ qu'il ne quittera pas sa femme. ce n'est pas ça l'important, l'important c'est la façon dont c'est raconté, le doute qui s'installe chez le personnage et en même temps chez le lecteur. Marie Sizun sait à merveille décrire les détails de cette plage, c'est magnifique.

Sur la plage, une solitaire pathétique

9 étoiles

Critique de Ori (Kraainem, Inscrit le 27 décembre 2004, 87 ans) - 5 janvier 2012

Avant l’hypothétique arrivée de son amant, censé venir la rejoindre sur une station balnéaire du Finistère, Anne passe une petite semaine en solitaire. Elle observe les baigneurs alentour, attend les brefs messages téléphoniques de « son » homme, marié par ailleurs, tout en livrant ses pensées les plus secrètes au lecteur.

Elle nous fait revivre l’ambiance de cet Hôtel de la Plage qui l’accueille. Nous y ferons connaissance avec ses pensionnaires, nous l’accompagnerons lors de son excursion de groupe à la Pointe-du-Raz et serons touchés par l’empathie que lui témoigne Claire, une femme divorcée, fortuitement rencontrée. Sur la plage, nous partagerons ses attentes, ses souvenirs d’enfance, la désolation de son état de célibataire encore jeune.

Tout cela nous est confié dans un style talentueux, bien propre à Marie Sizun. Son immense perspicacité psychologique demeure remarquable à l’issue de ce quatrième ouvrage, dont je terminerai la lecture avec la même émotion que lors de ses précédents opus.

Forums: Plage

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Plage".