L'ambulance 13, tome 1 : Croix de sang de Patrick Cothias (Scénario), Patrice Ordas (Scénario), Alain Mounier (Dessin)

Catégorie(s) : Bande dessinée => Légende, contes et histoire

Critiqué par Nothingman, le 18 novembre 2010 (Marche-en- Famenne, Inscrit le 21 août 2002, 42 ans)
La note : 7 étoiles
Moyenne des notes : 9 étoiles (basée sur 4 avis)
Cote pondérée : 6 étoiles (3 477ème position).
Visites : 4 691 

Un chirurgien dans la Grande Guerre

Patrick Cothias et Patrice Ordas s’aventurent sur le thème de la Première Guerre mondiale. L’an passé, ils proposent tous deux leur roman Ambulance 13 à l’éditeur Bamboo qui est tellement enthousiaste qu’il décide de lancer une collection de romans chez Grand Angle. Au printemps, le roman paraît et est adapté en bande dessinée avec Alain Mounier au dessin.
L’histoire s’intéresse à Louis-Charles Bouteloup, jeune médecin major, fils d'un baron, médecin militaire au grade de lieutenant-colonel et député, envoyé en première ligne du côté de Fleury au nord de Verdun. Là les soignants ne font pas de vieux os, encore moins quand les rancunes familiales et les susceptibilités militaires le mettent à rude épreuve
La première partie de ce récit prévu en deux tomes nous décrit avec précision le quotidien de ces hommes dont le rôle reste encore aujourd’hui mal connu. Tiraillé entre son devoir de soldat (notre héros est officier), ses états d’âme humanistes et sa fidélité à ses engagements de médecin, le jeune chirurgien s’efforcera de faire face.
La guerre 14-18 a été fort traitée en bande dessinée et ce sujet, certes difficile, nous a valu quelques chefs d’œuvres, notamment chez Tardi avec son diptyque « Putain de guerre » et « C’était la guerre des tranchées ». Les auteurs arrivent à renouveler le genre en traitant de l’univers méconnu des médecins du front, confrontés à l’horreur la plus crasse.
Décrire le rôle et l’action de ces « soldats » confrontés à l’horreur n’est pas la moindre des qualités d’un album bien fait, à la mise en page efficace, au dessin précis et soigné. Alain Mounier sert avec talent le propos des deux scénaristes en utilisant un trait réaliste et totalement crédible. Notons que les dix dernières pages contiennent un dossier sur l’évolution des service de santé sur le front, fort intéressantes.
Si cet album est graphiquement parfait, il pêche de lourdeurs au niveau des situations. Certaines situations gagneraient à être plus courtes. Et le personnage principal, jeune idéaliste versé au front m’a quelque peu désorienté. Comment garder foi en ses convictions, en son idéalisme alors que l’on est confronté à l’horreur et à la bêtise des hommes. Impossible évidemment et heureusement de se remettre dans le contexte de l’époque, mais bon. Il n’empêche que j’attends le deuxième tome avec impatience.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

  • Croix de sang [Texte imprimé] scénario, Patrick Cothias & Patrice Ordas dessins, Alain Mounier couleurs, Sébastien Bouet
    de Mounier, Alain (Illustrateur) Cothias, Patrick (Scénariste) Ordas, Patrice (Scénariste)
    Bamboo éd. / Grand angle (Charnay-les-Mâcon)
    ISBN : 9782818901670 ; 14,50 € ; 03/11/2010 ; 48 p. ; Broché
»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Une belle réussite

10 étoiles

Critique de Echo (Aquitaine, Inscrite le 25 avril 2013, 44 ans) - 21 novembre 2013

Une BD de qualité: un graphisme et une mise en couleurs réussis au service d'un scénario très riche et puissant. Je trouve qu'elle donne une idée très juste de ce que fut la confrontation des jeunes soldats avec la guerre, comment elle les a hachés au propre comme au figuré et comment ils ont tenté de conserver malgré tout l'humanité nécessaire pour survivre le plus dignement possible. Le propos est pudique, les personnages sont attachants, les faits précis et sonnent justes. Un premier tome d'une belle série à découvrir au moment où la Grande Guerre revient sur le devant de la scène. Car elle peut être un moyen d'avoir envie d'aller plus loin et de se plonger ensuite dans les "grands textes".

Grande série sur la guerre, bédé humaniste !

10 étoiles

Critique de Shelton (Chalon-sur-Saône, Inscrit le 15 février 2005, 66 ans) - 17 octobre 2012

Lorsque j’ai compris que cette bande dessinée allait traiter de la Guerre de 14-18, sous l’angle des médecins et infirmiers qui se sont retrouvés aux avant-postes, j’ai immédiatement pensé à mon grand-père, un ancien chirurgien militaire qui s’était retrouvé, à cette époque, infirmier car il n’avait pas encore terminé ses études de médecin… J’ai donc eu, non seulement envie de lire cette série, mais aussi de me souvenir des discussions que j’avais eu avec mon grand-père du temps où je logeais chez lui quand j’étais étudiant…

Mais, oublions un instant ces souvenirs personnels pour revenir à la lecture d’une bande dessinée qui est beaucoup plus qu’une simple histoire tant elle est incrustée dans notre mémoire collective. Il faut dire que cette « Grande guerre », celle que Brassens disait « préférer » dans sa chanson, a été un des plus grands bains de sang de l’histoire de la France et de l’Allemagne. Oui, des jeunes par milliers, par millions se sont sentis abandonnés dans un conflit qu’ils ne comprenaient pas, sont rentrés, pour ceux qui ont pu, avec des séquelles dramatiques… Ce sont ces médecins et infirmiers qui ont souvent, au péril de leur vie, ont ramassé, trié, soigné, aidé ces hommes meurtris, sauvé ces frères, ces fils, ces fiancés, ces maris… Cette série est un hommage à ces anciens du Service de Santé des Armés et je trouve bien que ce soit en bandes dessinées que les auteurs, Patrick Cothias, Patrice Ordas et Alain Mounier, aient décidé de réaliser cette œuvre !

Il est aussi intéressant de constater que l’éditeur Bamboo propose avec cette collection Grand Angle un espace de création qui ose offrir aux lecteurs des bandes dessinées de qualité sur des thèmes d’actualité, d’histoire, de politique… Je me souviens ainsi, en particulier, de celle qui parlait des otages en Irak lors de la fameuse guerre du Golfe au début des années quatre-vingt-dix…

1916, année terrible, dans la région de Verdun, le jeune médecin-chirurgien, Louis-Charles Bouteloup, gagne son unité du service de Santé. Il appartient à l’Ambulance 13, l’unité qui va dorénavant voir ses exploits… Enfin, qui va surtout lui permettre de passer d’une médecine théorique à une médecine de guerre et d’urgence…

Si cette histoire s’était limitée à décrire des blessés et des morts – ce qui aurait été de toute façon une des réalités de Verdun – avouons que le lecteur n’aurait peut-être pas l’envie de plonger et rester dans cette série. Heureusement, les scénaristes ont choisi de montrer quelques personnages hauts en couleur, au caractère trempé, au courage indiscutable… Une religieuse infirmière qui pourrait presque tomber sous le charme de Louis-Charles, des infirmiers brancardiers téméraires prêts à affronter la mort si leur chef accepte de montrer l’exemple, un officier médecin capable de trouver une solution pour obtenir une trêve de quelques instants pour ramasser les blessés…

Cette série va poser quelques bonnes questions sur la guerre, la vie et la mort dans les tranchées, à propos de l’intelligence et la bêtise des chefs militaires, sur la vie, l’amour, le respect de l’autre, tout simplement !

Une excellente série qui mériterait d’être non seulement lue par le plus grand nombre, mais aussi étudiée en troisième au moment de comprendre la première guerre mondiale ! J’ai été enchanté par cette bande dessinée de grande qualité par son scénario ciselé méticuleusement, par son dessin réaliste, par ses sources d’informations pointues et exactes, par sa narration graphique d’une très grande classe…

"quelle connerie la guerre!"

8 étoiles

Critique de Hervé28 (Chartres, Inscrit(e) le 4 septembre 2011, 52 ans) - 4 septembre 2011

Après "Un long destin de sang", "Notre Mère la Guerre" ou encore "Mattéo", la guerre de 1914 n'en finit pas d'inspirer nos scénaristes, et non des moindres. Cothias rejoint en effet Bollée, Kriss et Gibrat dans la description de l'horreur humaine.

J'avais parcouru dans la presse spécialisée quelques pages de ce récit mais je n'avais guère été enthousiasmé, à première vue : je ne suis pas en effet un grand admirateur de Mounier et puis la Grande Guerre a fait l'objet de plusieurs adaptions en bande dessinée cette année.
Mais, devant l'insistance de mon libraire, j'ai bassement cédé (je sais , je suis faible) à l'achat pour deux raisons : primo, l'histoire est prévue en deux volumes ; secundo il me la proposait dans un tirage spécial, celui de "canalbd éditions".

Assez réservé donc sur cet album, j'ai rapidement été subjugué par cette histoire de médecin militaire connaissant son baptême du feu. La boucherie de 1916, vue du côté médical, c'est assez original et on s'attache à ce jeune lieutenant Louis-Charles Bouteloup à travers les flash-backs et son assurance dans les tranchées, face à ses nouveaux supérieurs et subordonnés.
L'épisode de la trêve d'une heure, vers la fin de l'album, est poignant et le premier volume s'achève sur une case à la fois pleine d'espoir et d'horreur.
Un récit donc bien construit et très bien illustré par Mounier, assez éloigné de son univers habituel. Je suis ravi de retrouver un Cothias (en compagnie de Patrice Odras) qui signe là un scénario de grande qualité.

On peut légitimement rapprocher ce volume de l'incontournable série "Notre Mère la Guerre" de Kris et Maël (éditions Futuropolis), tout en restant assez différent.
Un récit original, haletant qu'il faut découvrir sans attendre.

Forums: L'ambulance 13, tome 1 : Croix de sang

Il n'y a pas encore de discussion autour de "L'ambulance 13, tome 1 : Croix de sang".