Toxic de Charles Burns

Toxic de Charles Burns
(X'ed out)

Catégorie(s) : Bande dessinée => Sci-fi & fantastique , Bande dessinée => Adultes

Critiqué par Blue Boy, le 4 novembre 2010 (Saint-Denis, Inscrit le 28 janvier 2008, - ans)
La note : 9 étoiles
Moyenne des notes : 7 étoiles (basée sur 2 avis)
Cote pondérée : 4 étoiles (49 460ème position).
Visites : 4 342 

Un Tintin façon Lynch !

Comment raconter l’irracontable ? Tout commence dans une chambre quasiment vide, sans fenêtre, vaguement oppressante, où s’éveille une sorte de clone de Tintin, un mystérieux sparadrap scotché sur la tempe. Au fond de la chambre, un trou dans le mur, que quelqu’un semble avoir défoncé… Notre « Tintin » sera amené à le franchir afin d’y récupérer son chat noir censé être mort… Il ne se doute pas que derrière ce mur, se dissimule un univers parallèle particulièrement inquiétant, fangeux, peuplé de créatures aussi étranges qu’immondes…

J’ai saisi l’occasion de la sortie de « Toxic » pour découvrir Charles Burns, que je ne connaissais qu’à travers la couverture de « Black Hole » et après avoir lu « Roi des mouches » de Mezzo et Pirus, les deux styles étant très proches sur le plan de l’univers graphique. Sauf qu’ici le côté absurde et malsain y est encore plus prononcé. Une ligne claire pour un fond qui l’est beaucoup moins, et la plupart du temps très sombre. voilà à quoi pourrait se résumer le style « Burns ». La mise en couleur est par ailleurs agréable à l'oeil, dans des tons assez soft, peut-être afin de mieux compenser l'âpreté du propos.

D’une richesse insensée, l’histoire fait penser à un cauchemar lynchien, où Burns semble avoir fait la part belle à son inconscient. Les références abondent et il faut sûrement plus d’une lecture pour en appréhender toutes les subtilités et les messages subliminaux. Par exemple, prenons la couverture : n’évoque-t-elle pas clairement « L’Etoile mystérieuse » version apocalypse, ce même apocalypse annoncé par le prophète de malheur au début de la BD d’Hergé ? S’agit-il bien du même champignon ? Car de celui de Tintin ne reste que le chapeau qui s’apparenterait davantage à un drôle d’œuf menaçant, l’amanite paraissant bien familière en comparaison… Tintin paraît médusé en contemplant le champignon, tandis que son "clone au pansement" a plutôt l’air d’avoir la nausée… Je n’ai pas la prétention d'analyser ce qu’a voulu exprimer l’auteur, mais c’est fou tout ce que l’on peut y voir, et encore, là, il ne s’agit que de la couverture, car le reste est à l’avenant : on y évoluera entre des portes dérobées et des brèches dans les murs, atterrissant à chaque fois dans une nouvelle dimension, jamais plus rassurante que la précédente… On finit par y perdre pas mal de repères, car bien évidemment on en ressort avec davantage de questions que de réponses. Folie, maladie, névrose, hallucinations y sont omniprésentes, toujours en embuscade.

J’ignore si une telle description donnera envie de lire cet OVNI sous LSD, mais pour ma part, j’ai été successivement fasciné, scotché, et finalement frustré d’arriver au bout pour découvrir qu’il y avait une suite ! C’est donc avec impatience que j’attends le second tome, happé par ce mystère brûlant (ou plus exactement glaçant) dont seul l’auteur semble détenir les clés… Si le second tome (et les suivants ?) continuent sur cette lancée, on est en droit d’attendre un chef d’œuvre de l’ensemble. Bien évidemment, une telle lecture sera déconseillée aux âmes sensibles ou aux esprits trop rationnels … A noter que l’objet en lui-même est très soigné, tel un écrin royal abritant un joyau vénéneux (le « champignon » de la couverture ?)…

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

  Toxic

Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Exact

4 étoiles

Critique de Antihuman (Paris, Inscrit le 5 octobre 2011, 41 ans) - 30 novembre 2013

Oui mais non car l'absurde est trop prononcé dans cet album et les seconds caractères si peu râgoutants: boire ou conduire il faut choisir donc (surtout qu'ici on va pas loin il s'agit de visu d'un dérivé de l'Etoile mystérieuse...)

D'habitude j'apprécie beaucoup Charles Burns,essentiellement bien sûr son mythique Black Hole, et là ça fait juste un peu trop je ne me vois pas débourser 1000 deniers pour obtenir ces belles planches au graphisme particulier ! Je ne sais pas, il n'y a pourtant pas de quoi écrire un livre et mettre à plat ses impressions ne risquent que de dérouter un peu plus le lecteur intéressé: il s'agit d'un rêve peut-être mais justement je préfère garder les miens merci.

Quand l'insensé devient franchise ça fait une fois de plus très vite trop de chez trop, en général.

Forums: Toxic

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Toxic".