Bravo, oncle Fred ! de Pelham Grenville Wodehouse

Bravo, oncle Fred ! de Pelham Grenville Wodehouse
( Uncle Fred in the springtime)

Catégorie(s) : Littérature => Anglophone

Critiqué par Hibou, le 17 juillet 2010 (Inscrite le 28 décembre 2009, 47 ans)
La note : 6 étoiles
Visites : 3 064 

Pas le meilleur de wodehouse

Horace se trouve dans une situation malheureuse. Valérie, la sœur de Pongo et la nièce de Lord Ickenham décide de rompre ses fiançailles avec lui après avoir pris au piège le détective Pott chargé de la filer par ses soins , sur son lieu de villégiature. Son oncle, le duc de Dunstable à la suite d’une légère contrariété a passé le salon au tisonnier. Une nouvelle fois il a survécu à la mort quand il s’est trouvé nez à nez devant son fou furieux de cousin Ricky qui le surprend aux bras de sa fiancée au bal et qui d’ordinaire lui donne des cours de danse. Ricky poète à ses heures a besoin de 500 livres pour ouvrir un onion soup bar ce qui lui permettrait d’assurer sa subsistance matérielle et se marier avec Polly fille du détective Pott alias moutarde. Pongo a à peu près besoin de cette même somme, argent qu’il doit à son bookmaker. Lord ickerman, alias oncle Fred, oncle de Pongo et Valérie a une idée. Il suffirait de se faire passer pour le Docteur Gloussop, célèbre psychiatre, lequel a été demandé par Lady constance keeble qui a envoyé son frère lord Emsworth le chercher à Londres pour venir en aide aux troubles psychiatrique du duc de Dunstable, hôte du château de Blandings, et dont on redoute à nouveau les coups de tisonnier. Cela semble être une magnifique brèche car après un différent de collégiens remonté à la surface entre Emsworth et le docteur, celui-ci refuse de venir. Polly jouerait alors le rôle de sa propre fille et en tant que fille honorable d’un célèbre psychiatre, cela lui permettrait de séduire le duc de Dunstable et lui révéler son souhait de se marier avec son neveu et obtenir les 500 livres que le duc refuse de prêter à Ricky. De son côté Pongo qui se ferait passer pour le secrétaire de Gloussop pourrait espérer récupérer une rondelette somme de la part d’Emsworth qu’il a promis en échange de sauver l’impératrice, cochon adoré, des mains rapteuses de Dunstable Dans la foulée, Cela lui permettrait de se libérer de Londres pour quelques jours et échapper à ses créanciers. Mais tout ne se passe pas aussi bien que toute la petite compagnie aurait bien voulu l’espérer : les obstacles, les défis, les imbroglios se multiplient. Le vrai Gloussop décide finalement, malgré sa première objection, de rallier le château, Baxter le vrai secrétaire refait surface après avoir été viré par le duc de Dunstable, Horace affiche la malencontreuse surprise de se trouver au même moment au château de Blandings…

Encore une fois on est jeté dans les imbroglios les plus extrêmes. Les aventures du Lord Emsworth continuent. On admire encore une fois le talent avec lequel Wodehouse tire ses personnages des situations les plus abracadabrantes. Toutefois ce roman n’est surement pas le meilleur de Wodehouse. En comparaison avec « sous pression » dont j’ai fait la critique il semble que la recette de prendre les même lieux, de faire se regrouper des personnages dans un château avec la notion de déplacement de la ville vers la campagne, d’en faire passer certains pour des imposteurs semble ici être un peu éculé. Les personnages sont construits dans ce précédent roman avec plus de profondeur. De plus quand Horace reconnait ses amis Polly et Pongo on finit par le convaincre de se croire fou, et il l’accepte avec beaucoup d’aisance. Alors certes ça ajoute beaucoup à l’humour noir et à la moquerie de l’aristocratie, permanente chez l’auteur, mais certains pourront penser pourtant parfois que c’est un peu tiré par les cheveux. En plus j’ai trouvé qu’il y avait certaines longueurs dans l’écriture par endroits. Bref ce n’est pas le meilleur de Wodehouse mais ca reste tout de même un agréable moment de détente.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: Bravo, oncle Fred !

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Bravo, oncle Fred !".