Sous pression de Pelham Grenville Wodehouse

Sous pression de Pelham Grenville Wodehouse
( Hot water)

Catégorie(s) : Littérature => Anglophone

Critiqué par Hibou, le 29 juin 2010 (Inscrite le 28 décembre 2009, 47 ans)
La note : 9 étoiles
Visites : 2 928 

Génialissime!

M Gedge et Mme Gedge lors de leur exil en Europe ont élu domicile au château de Blissac à Saint Rocque sur la côte bretonne. Mme Gedge un après midi annonce son départ pour Londres afin de voir son notaire. Pendant son voyage, elle a invité le comte de Blissac fils de la propriétaire du château et le sénateur Opale à venir y passer quelques jours. L’objectif avoué est de se plaindre de la tuyauterie qui fuit au comte, l’autre objectif est de faire nommer grâce à cet influent personnage qu’est le sénateur Opale M Gedge ambassadeur américain en France. Sloupe Slattery, perceur de coffre et Gordon Carliste spécialiste du vol à l’américaine se trouvent vite intéressés par cette demeure qui recélerait un formidable coffre plein de bijoux et le départ de sa bienheureuse propriétaire ne les laisse pas indifférents. Mais il semble qu’ils ne soient pas seuls sur le coup. Car la convoitise de ce coffre semble réellement partagée. Le sénateur Opale craint que la fameuse Mme Gedge n’y dépose de son retour d’Angleterre une lettre compromettante qui foutrait en l’air toute sa carrière…Heureusement il rencontre Packy qui après s’être improvisé le plus minable barbier de toute la ville propose de l’aider pour réparer les choses et permettre peut-être à sa fille Jane d’avoir son père en bonne disposition pour faire sa demande en mariage avec un écrivain devenu malgré lui le valet du vieux sénateur Opale. Ils embarquent donc tous les trois pour le château. Mais encore faudra t-il que Packy s’insinue dans le château. A défaut de se faire inviter, il devra passer pour quelqu’un d’autre. Et pourquoi pas le fameux comte de Blissac qui est un ami et auquel il faudra raconter un truc incroyable pour qu’il accepte de se confiner dans une minable chambre d’hôtel pendant des jours. C’est le début de péripéties extraordinaires où chacun croit que l’autre est celui qu’il n’est pas, où chacun tente d’usurper le rôle de l’autre, où chacun va et vient dans une nouvelle figuration mais toujours sur le même plateau puisque ils se sont déjà tous vu quelque part…

Excellentissime…Irracontable… J’ai adoré ce roman. Ce qu’on appelle en bon français « une histoire à dormir debout » Au fait pourquoi ? Car lové dans un bon fauteuil notre esprit est sans cesse en éveil. Il y a Mr Gedge, Mme Gedge, Mr Slaterry, Gordon Carliste alias le duc de Pont Andermer Blissac 1, Packy alias le comte de Blissac, le vrai comte de Blissac, Mme Putmann alia Julia, le sénateur Opale et sa fille Jane, Medway alias Gertrie, Blair Eggleston , … On assiste à des situations les plus saugrenues où on a l’impression que chaque avancée de l’intrigue ressemble à un grand pas en avant censé déséquilibrer les choses immédiatement suivi par un autre tentant dans un dernier coup de rétablir in extremis le corps dans un semblant de verticalité. Il y a dans ce formidable jeu grandeur nature comme une pièce manquante qui serait le coffre et on a l’impression d’être dans un jeu de Taquet où il n’y aurait aucun modèle d’image à reproduire mais au contraire à créer avec les pièces éparses. L’énigmatique coffre est alors cet espace vide qui fait mouvoir tout ce petit monde. C’est proprement rocambolesque et on rit de cet imbroglio magistral. Jusqu’à la dernière ligne on n'est pas au bout de nos surprises et on se dit « oh non ce n’est pas possible, il ne manquait plus que ca ! » tellement Wodehouse en rajoute dans la surenchère. Avec pour but évident de ridiculiser tout ce petit monde en proie à la vanité. Son humour est décapant. Génialissime.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: Sous pression

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Sous pression".