Les années d'illusion de Archibald Joseph Cronin

Les années d'illusion de Archibald Joseph Cronin
(The Valorous Years)

Catégorie(s) : Littérature => Francophone

Critiqué par Lalie2548, le 5 mai 2010 (Inscrite le 7 avril 2010, 37 ans)
La note : 9 étoiles
Moyenne des notes : 9 étoiles (basée sur 2 avis)
Cote pondérée : 6 étoiles (21 412ème position).
Visites : 2 357 

Une belle leçon de vie

Cet ouvrage m'a vraiment beaucoup plu. Il raconte l'histoire de Duncan Stirling, homme paralysé d'un bras qui va se battre pour réaliser son rêve.

Au début du livre, Duncan vit chez ses parents qui veulent qu'il travaille à la mairie. Cependant, lors de l'examen, Duncan est refusé. De ce fait, il se fait chasser de chez lui par sa mère.
Il va donc décider d'aller à l'université pour tenter de devenir médecin (le métier de ses rêves).
Sur sa route, il va rencontrer un médecin et sa fille qui vont l'accueillir et l'aider. Ensuite, il ira à l'université et essayera de décrocher une bourse et son diplôme.
Je n'en dis pas plus pour pas vous révéler la suite.

Sachez juste que ce livre est à lire sans hésitation. Il véhicule une belle leçon de vie, de courage et d'amour. Il donne la preuve que tout est possible. Il se lit très facilement et on ne s'ennuie pas du tout.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

A la recherche de soi-même

8 étoiles

Critique de Antinea (anefera@laposte.net, Inscrite le 27 août 2005, 43 ans) - 2 novembre 2010

Duncan Stirling est issu d’une famille modeste et a un bras invalide suite à une poliomyélite. C’est avec ce double handicap qu’il doit se lancer dans la vie. Sa mère et tout le village voient pour lui une carrière raisonnable d’employé de mairie, seule fonction pensable pour le pauvre garçon.

Duncan se révolte contre ces bonnes intentions incompatibles avec son orgueil : il va poursuivre son rêve de devenir médecin. Peut-être pourra-t-il alors conquérir le cœur de Margaret, une jeune fille de bonne famille qu’on voit déjà au bras du Dr Overton, l’héritier d’une famille noble à la tête des nouvelles usines d’Aluminium. Au fil de rencontres et d’une lutte acharnée contre les dictats des conventions et son esprit passionnément revanchard, Duncan découvrira ce à quoi il aspire réellement.

C’est un joli roman plein d’espoir et que la critique de Lalie sert à merveille. Il est cependant un peu trop beau pour être sincère, un peu trop policé. Rien à voir avec les vrais problèmes exposés dans La citadelle, réel chef-d’œuvre de l’auteur. Mais on y retrouve le milieu de la médecine, ses mesquineries, ses égos surdimensionnés qui ne semblent pas avoir changé aujourd’hui… Et parmi cette foule, un passionné, un amoureux du métier et surtout de ses malades, Duncan, celui sur qui personne n’aurait parié, le héros tourmenté qui fera la paix avec le monde et surtout avec lui-même… A lire sans aucune modération pour se réchauffer le cœur !

Forums: Les années d'illusion

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Les années d'illusion".