Noir océan de Stefán Máni

Noir océan de Stefán Máni
( Skipiđ)

Catégorie(s) : Littérature => Policiers et thrillers

Critiqué par Aliénor, le 21 février 2010 (Inscrite le 14 avril 2005, 54 ans)
La note : 6 étoiles
Moyenne des notes : 6 étoiles (basée sur 5 avis)
Cote pondérée : 4 étoiles (45 988ème position).
Visites : 4 470 

Huis-clos maritime

Lorsque le cargo Per se quitte son port d’attache islandais pour rallier le Surinam, les neuf hommes d’équipage ignorent les secrets, plus ou moins terribles, que tous emportent parmi leurs bagages pour cette traversée. Mais le lecteur, lui, a déjà fait la connaissance de chacun d’entre eux et pressent que le malheur sera leur compagnon de route, et les mènera vers l’enfer. Pour certains ce voyage est une fuite, le début d’un exil. Pour d’autres, qui ont été informés de rumeurs faisant état de leur prochain licenciement, un moyen de pression sur la compagnie de fret qui les emploie. Ils projettent en effet de provoquer une mutinerie dès qu’ils seront au large, en stoppant le moteur.

Au fil des jours la tension monte et se cristallise autour du seul membre d’équipage inconnu de tous les autres, qui se fait appeler le Démon. Un homme au langage ordurier, sans aucune morale, et qui ignore visiblement tout du code de conduite en vigueur sur les bateaux. Alors lorsque les communications sont soudain coupées et que le cargo se retrouve isolé en pleine mer, ce Démon est le coupable désigné.

Ce huis-clos maritime est une bonne surprise pour moi, qui ne suis pas férue de ce type de lecture. Car non seulement l’intrigue est rondement menée, mais elle est surtout très bien construite, surtout dans la partie qui précède l’embarquement des hommes et le départ du cargo. Stefan Mani nous présente en effet un à un chacun des protagonistes, et fait s’entrecroiser leurs histoires. Un peu à la manière des films de Robert Altman, dans lesquels les trajectoires individuelles finissent toujours par se croiser et se rejoindre. En résumé, j’ai passé un bon moment de lecture avec ce livre qui a reçu en 2007 le prix de la Goutte de Sang, qui récompense le meilleur roman policier ou thriller islandais.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

  • Noir océan [Texte imprimé] Stefán Máni traduit de l'islandais par Éric Boury
    de Stefán Máni, Boury, Éric (Traducteur)
    Gallimard / Collection Série noire
    ISBN : 9782070128334 ; 21,90 € ; 04/02/2010 ; 474 p. ; Broché
  • Noir océan [Texte imprimé] Stefán Máni traduit de l'islandais par Éric Boury
    de Stefán Máni, Boury, Éric (Traducteur)
    Gallimard / Folio. Policier
    ISBN : 9782070446322 ; EUR 8,49 ; 23/03/2012 ; 540 p. ; Format Kindle
»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Cargo de nuit

9 étoiles

Critique de Blue Cat (, Inscrite le 4 septembre 2018, 58 ans) - 23 décembre 2018

Ce huis-clos à bord d'un bateau commercial Islandais à la dérive est prenant de bout en bout. C'est un livre d'hommes, comme aurait pu dire Michel Audiard... Et pourtant, j'ai adoré. Zéro sentimentalisme, zéro complaisance, zéro optimisme. Ca me va très bien.

L'équipage, neuf hommes tous porteurs de lourds problèmes personnels, à la merci d'un licenciement prévu par l'armateur, n'ont plus grand chose à perdre et se préparent à un bras de fer avec l'employeur en prenant, en quelque sorte, le bateau en otage, en pleine mer.

Seulement voilà, l'océan est imprévisible et assassin. L'équipage doit essuyer des tempêtes épouvantables, des pannes techniques, un arrêt total des liaisons radios. Et là, on comprend que l'avenir de ces hommes ne leur appartient plus. Leur longue dérive commence, entre violences et haines personnelles. Le spectre de la mort se profile lentement sur ce ciel livide et désespérément vide.

Je ne dévoilerai pas la fin, qui ne m'a pas déçue. Noir c'est noir, vous dis-je.

Lu les autres titres de cet auteur Islandais, 'Noir Océan' est de loin son meilleur.

L'ouragan

7 étoiles

Critique de Su7ptible (, Inscrit le 16 août 2011, 30 ans) - 1 septembre 2012

Et bien , quand j'ai lu les précédente critique je dois dire que j'ai été un peu voire beaucoup surpris .

j'ai été vraiment intrigué par ce Noir Océan . Tout d'abord par la construction du récit et surtout des personnages , en particulier un seul , dont l'attitude laisse sur son passage un désarroi total sur les visages des marins disciplinés de ce bateau . En effet le " Demon " m'a fait penser au Bourbon Kid ( livre anonyme ) et légèrement à Henry Fonda dans " Il était une fois dans l'ouest " . Comparaison surprenante certes , mais l'attitude du Demon est typiquement celle de ceux-ci .

L'auteur a su clairement décrypter et expliquer tout l'environnement du métier de marin , en effet au cours de ma lecture j'ai été impressionné par la tension quasi palpable dans la pièce où je dormais en vacances .
Pris au jeu j'ai littéralement " bouffé " le livre en quelque jours , les choses sont fluides , expliquées avec clarté , les quelques scènes de violence sont un peu légères au niveau de la rédaction et la chute est elle aussi beaucoup trop légère , surtout que les dernières phrases du livre m'ont laissé perplexe .. Sans doute était-ce le choix de l'auteur ...

Quoi qu'il en soit j'ai tout simplement adoré ce livre plutôt sombre , mélancolique , triste et effrayant par moment . La situation est tout simplement diabolique et l'auteur a su manier phrase et métaphore pour nous plonger au coeur de leur aventure sordide , je ne mets pas 4 étoiles pour la fin du livre , car honnêtement je pense qu'il méritait bien mieux que cela ! Mais l'atmosphère est presque étouffante , et fasciné par le personnages du Demon créé un peu à la Tarantino je ne peux qu’adhérer à ce genre de récit ! Bravo à l'auteur car écrire un livre correct est un défi assez dur .. je sais de quoi je parle

Cauchemardesque et invraisemblable

2 étoiles

Critique de Tanneguy (Paris, Inscrit le 21 septembre 2006, 83 ans) - 17 décembre 2011

La vie à bord de ce cargo à la dérive est insupportable, surtout pour le lecteur qui a suffisamment de patience pour aller au bout de ce récit qui se termine ... en queue de poisson. Le récit est souvent embrouillé (les épisodes sont parfois relatés à plusieurs reprises successivement), le style ne se signale pas par son élégance. La violence gratuite n'arrange pas le tout. Bref, on peut oublier et le plus vite possible

A la dérive

5 étoiles

Critique de Traffic (Marseille, Inscrit le 21 septembre 2010, 53 ans) - 21 septembre 2010

Le roman noir de l'année selon le magazine lire n'a pas réussi à m'immerger totalement dans son univers torve et sans retour.

Pourtant la forme chorale employée m'a semblé relativement claire et prometteuse. Néanmoins à un moment, le mécanisme devient un peu faible et là où l'on s'attend à une vraie imbrication des intrigues, l'on assiste à des dénouements minimes, rapides et à une conclusion un peu "facile".

Plutôt sympa quand même.

Forums: Noir océan

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Noir océan".