Cessez d'être gentil soyez vrai : Être avec les autres en restant soi-même de Thomas D'Ansembourg

Cessez d'être gentil soyez vrai : Être avec les autres en restant soi-même de Thomas D'Ansembourg

Catégorie(s) : Sciences humaines et exactes => Psychologie

Critiqué par Dan, le 31 janvier 2002 (Waterloo, Inscrite le 15 octobre 2001, 48 ans)
La note : 9 étoiles
Moyenne des notes : 8 étoiles (basée sur 11 avis)
Cote pondérée : 7 étoiles (1 711ème position).
Discussion(s) : 1 (Voir »)
Visites : 14 910  (depuis Novembre 2007)

être avec les autres en restant soi-même...

Thomas d'Asembourg nous décrit comment rester soi-même face aux autres.
En effet, bien souvent nous portons un "masque", nous ne sommes pas nous-même, nous agissons comme les autres le voudraient...

Alors qu'il faudrait essayer de lire en nous, de dévoiler nos sentiments sans agresser l'autre, sans s'agresser soi-même en cachant les sentiments qui pourraient gêner. A force de cacher nos sentiments, nous risquons tôt ou tard "d'éclater" en colère.
Le but de ce livre est donc de nous faire prendre conscience de cette mécanique que nous mettons tous trop souvent en place et qui peut mener à la violence et à l’incompréhension.
Ce travail se fait en quatre phases : 1.nous observons la situation; 2. face à cette situation, nous avons un sentiment et nous en prenons conscience; 3. ce sentiment indique notre besoin ; 4. nous devons alors mettre en place une action.
Ce processus est détaillé tout au long du livre avec divers exemples vécus.
En lisant ce livre, je me suis reconnue dans différents exemples énoncés; et en y réfléchissant, si j'avais appliqué la méthode précitée, la colère n'aurait peut-être pas existé à ce moment...
Je conseille à tous la lecture de ce très bon livre, assez facile à lire, à comprendre grâce aux nombreux exemples et schémas.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

La Communication Non Violente pour les nuls

6 étoiles

Critique de Fanou03 (*, Inscrit le 13 mars 2011, 47 ans) - 11 mai 2018

Cet ouvrage présente les concepts de base de la Communication Non Violente. Il a la particularité d’être généreusement illustré par des dessins pleins d’humour (même si certains font mécaniquement redondance avec le propos du texte, et s'avèrent donc moins pertinents). L’auteur, lui-même formateur en Communication Non Violente, présente en premier lieu son parcours de vie et son cursus. À travers son histoire familiale, et son métier (il est avocat de formation) il observe tout d’abord à quel point nous n’arrivons pas avoir une communication de façon apaisée, celle-ci étant parasitée par les jugements blessants que l'on peut émettre, les croyances, les préjugés, les injonctions de toutes sortes. Ce qu’il déplore comme étant un véritable analphabétisme émotionnel de nos sociétés l’amène à s’interroger sur lui-même, ce qui le fait entreprendre une psychanalyse puis un cheminement vers les techniques de Communication Non Violente.

Il pointe, dans une deuxième partie, les cinq pièges qui nous enferment et qui nous empêchent, selon lui, "d’être vrai": avoir plus appris à faire qu’à être; ne pas mettre l'estime de soi en soi mais dans le regard des autres; être atteint par la peur de la différence; ne pas savoir dire non; avoir du mal à faire bon usage de nos sentiments, par manque de connaissance de nos émotions. Ces "pièges" expliqueraient que la difficulté pour nous exprimer, ce qui déboucherait soit sur la colère et l'agressivité (explosant sur le mode de la "cocotte-minute"), soit sur la dépression, ou bien encore sur la gentillesse exacerbée, gentillesse de façade, à laquelle fait référence le titre de l'ouvrage.

Le troisième chapitre est consacré aux concepts de base de la Communication Non Violente. Cette technique est issue du constat que (je cite): "la violence la plus répandue est subtile, quotidienne et souvent déguisée. Par nos comportements nous entretenons le rapport de force domination/soumission, agression/démission. Malgré nos bonnes intentions, notre système de pensée et nos habitudes de langages sont truffés de mécanismes qui génèrent une violence invisible". Thomas d'Ansembourg présente les quatre phases principales de la Communication Non Violente: observer sans juger, de façon la plus objective possible; ressentir sans interpréter, énoncer nos sentiments; expliquer les désirs; énoncer la demande ou le besoin d’action.

Le propos du livre est d’une grande clarté, grâce à la présentation aérée, les dessins omniprésents et la fluidité du discours de Thomas d'Ansembourg, ce qui en fait un ouvrage synthétique mais très compréhensible et agréable à lire. Je me suis tout à fait retrouvé personnellement dans les propos de l’auteur qui déplore que notre système éducatif fait l'impasse sur un enseignement dédié aux "relations durables", comme dirait Gérard Apfeldorfer dans son ouvrage du même nom, et à la compréhension de nos émotions. C’est donc une excellente et rapide introduction à la communication non violente, même si, mais c'est le cas de la plupart de ce type d’ouvrage, l’auteur n’évoque jamais les limites éventuelles de cette approche relationnelle et ses écueils éventuels.

Clair et utile

7 étoiles

Critique de Fredericpaul (Chereng, Inscrit le 19 mai 2013, 61 ans) - 22 février 2017

Un texte clair et bien illustré sur la communication non violente comme aide à une relation plus vraie.

Wahooo !

10 étoiles

Critique de Ibère31 (, Inscrite le 10 novembre 2012, 66 ans) - 10 novembre 2012

Nous avons lu ce livre à deux, ce qui est agréable et surtout bien pratique pour tenter d'appliquer les concepts. Nous échangeons beaucoup plus depuis cette lecture et apprenons à mettre des mots sur nos sentiments, nos besoins... un vrai délice qui bouscule positivement !

A mettre en pratique

9 étoiles

Critique de Campanule (Orp-Le-Grand, Inscrite le 10 octobre 2007, 60 ans) - 10 octobre 2007

Très bon livre pour progresser dans la recherche de soi.
A essayer de mettre en pratique et CA MARCHE.
Bon courage .
Ce livre est une merveille à qui veut se remettre en question.

La communication non-violente

1 étoiles

Critique de Lolita (Bormes les mimosas, Inscrite le 11 décembre 2001, 36 ans) - 20 juillet 2006

Je justifie ma notation par le fait que même si j'ai apprécié la lecture de ce livre, je pense que ce n'est pas évident de mettre tous ces conseils en pratique.

Personnellement, je suis en formation d'assistante sociale et durant mes stages, il est vrai que j'essaie un maximum d'appliquer différentes théories (sans tomber non plus dans le trop technique, ce qui compte avant tout c'est le relationnel humain) dont la communication non-violente. Mais je dois dire qu'il s'agit d'un processus qui n'est pas naturel, demande de l'entraînement et de la réflexion et qu'il m'est encore difficile d'appliquer en situation de travail.
Je pense que c'est le cas de beaucoup de personnes. On lit un livre, on en prend note, on se dit que c'est comme cela que l'on devrait réagir mais finalement en situation concrète on a du mal à prendre du recul et à se remémorer ce qu'on a pu lire. De plus, bien souvent, face à notre propre souci, on ne peut pas prendre la distance nécessaire pour tenter de communiquer non-violemment, c'est souvent le naturel qui prend le dessus.

Hormis ce détail, le livre est appuyé d'exemples pratiques ce qui aide à mieux comprendre. Les étapes sont bien détaillées et le tout est assez agréable.

Quand à moi, je pense dans l'avenir entamer une formation afin de mieux développer et surtout appliquer ce que j'ai pu lire (et apprendre en cours par la même occasion). Car, je ne pense pas que la simple lecture d'un bouquin comme celui-ci puisse changer radicalement notre comportement.

--- Un livre qui donne du bonheur ---

10 étoiles

Critique de Coffrefort (ORLEANS, Inscrit le 13 février 2005, 56 ans) - 5 mai 2005

Ce livre fait la synthèse des idées les plus actuelles sur le développement personnel :
- l'écoute des besoins de M Rosenberg et de C Aimelet Périsol.
- la perception de la réalité de B. katie,
- la capacité à exprimer des demandes de T Gordon

Autant dire que la performance est remarquable. Personnellement , c'est un des plus grands livres de développement personnel que j'ai lu. Il a changé ma perception du monde.
Les repères que donne l'auteur sont tellement solides qu'ils m'ont apporté de la sérénité.

J'explique en ce moment à mes enfants les notions de sentiments-besoins-demandes et cela les aide beaucoup dans leur vie quotidienne.

Un seul mot donc pour finir : MERCI THOMAS

Merci Rinauf

8 étoiles

Critique de Lectrice (Pas de calais, Inscrite le 8 octobre 2004, 48 ans) - 8 avril 2005

Merci de ton témoignage Rinauf

Il a changé ma vie

10 étoiles

Critique de Rinauf (arsimont, Inscrit le 30 mars 2004, 42 ans) - 30 mars 2004

Je suis un garçon de 23 ans qui habite dans une ville où le discours violent est très utilisé et ce livre m'a permis de comprendre comment arriver à m'exprimer sans pour autant m'écraser. Je le conseille à tous jeunes ayant des craintes à pouvoir s'exprimer devant des gens fermés. En le lisant j'ai vraiment eu l'impression qu'il m'écoutait qu'il me comprenait et m'a guidé tout en me laissant libre de mes actes et de mes choix. J'ai d’ailleurs pu exercer ses techniques dans ma vie courante et cela a bien fonctionné même devant des gens dit "d'une extrême violence" Merci il m'a délivré de ma peur de l’autre".

Culture de la non violence et de la paix

8 étoiles

Critique de Clo7 (Charleroi, Inscrite le 15 octobre 2001, 22 ans) - 7 février 2002

C'est en fonction de son histoire personnelle que Thomas d’Ansembourg, ancien avocat, thérapeute et responsable d’une association de jeunes en difficulté, a choisi d’intituler ainsi son livre mais le titre aurait très bien pu être " Cessez d’être désagréable, soyez vrai ", car être vrai est l’invitation de ce livre. C’est un projet qui risque de paraître ambitieux puisqu'il s’agit de s’habituer à exprimer sa vérité, dans le respect d'autrui et de soi-même. Comment être avec l'autre sans cesser d'être soi ? Comment être soi sans cesser d'être avec l'autre ? Difficile, car nous avons appris à nous couper de nous-même pour être avec les autres ! Cette tendance à ignorer ou à méconnaître nos propres besoins nous incite à nous faire violence et à reporter sur d'autres cette violence. L'auteur guide le lecteur à travers toutes les étapes de la communication consciente et non-violente : «décoder» nos sentiments et besoins respectifs, exprimer clairement nos demandes de façon négociable, distinguer un fait de son interprétation en refusant jugements et étiquettes, identifier nos sentiments puis nos besoins en prenant la responsabilité de ce que nous vivons, enfin savoir formuler une demande concrète, réaliste et négociable. La finesse de l'analyse, les nombreux exemples et croquis qui l'illustrent, l'humour et la clarté du style provoquent une envie irrésistible d’affronter autrement nos conflits. Il est bon de s’entendre répéter qu’il y a bien plus de joie à tenter de résoudre nos différends qu’à réussir à les aggraver. Ce livre nous aide pas à pas à quitter la peur pour basculer dans la confiance, à nous déprogrammer de la violence pour apprendre et apprendre aux autres à " jardiner la paix ".

Très utile !

9 étoiles

Critique de Jules (Bruxelles, Inscrit le 1 décembre 2000, 78 ans) - 2 février 2002

Il est évident que nous ne sommes plus vraiment nous-mêmes. L'ère du politiquement correct fait des ravages partout ! La colère est un moyen de défoulement comme un autre et, à force de cacher nos émotions, nous nous créons des frustrations qui risquent de devenir un jour bien plus violentes. Manifester ses vrais sentiments ne peut pas se faire avec tout le monde, mais il est indispensable de pouvoir le faire de temps à autre. A défaut, nous ne serions plus que des robots hypocrites et toujours bien élevés. C'est Yourcenar qui écrivait: "La vie des gens du monde se limite, en surface, à quelques idées agréables, ou tout au moins décentes. Ce n'est même pas de l'hypocrisie, on évite simplement de faire allusion à ce qu'il est choquant d'exprimer" A vivre dans de tels milieux on perd peu à peu le contact avec notre planète, la vraie vie et les vrais sentiments...

Forums: Cessez d'être gentil soyez vrai : Être avec les autres en restant soi-même