Métronome : L'histoire de France au rythme du métro parisien de Lorànt Deutsch, Emmanuel Haymann

Métronome : L'histoire de France au rythme du métro parisien de Lorànt Deutsch, Emmanuel Haymann

Catégorie(s) : Sciences humaines et exactes => Histoire , Arts, loisir, vie pratique => Guides et dictionnaires

Critiqué par Numanuma, le 25 janvier 2010 (Tours, Inscrit le 21 mars 2005, 48 ans)
La note : 10 étoiles
Moyenne des notes : 8 étoiles (basée sur 17 avis)
Cote pondérée : 7 étoiles (869ème position).
Discussion(s) : 1 (Voir »)
Visites : 8 388 

Civitas parisiorum

Un livre, c’est un coup de chance ou une grosse déception, parfois une indifférence polie mais c’est toujours une rencontre. Dans le cas présent, c’est une très agréable surprise que d’avoir découvert Loran Deutsch, acteur dont je ne connais finalement pas grand-chose sinon son rôle dans le pourtant pas inoubliable 3-0, passionné d’histoire et amoureux de Paris. Et inversement.
Merci à l’émission La Grande Librairie de m’avoir permis d’entendre Loran Deutsch évoquer son goût pour la plus belle ville du monde et son histoire. Et, il faut bien le dire, le gars maîtrise son sujet !
Son éditeur, Michel Lafon, lui, maîtrise la communication. Regardez la couverture : le titre, Métronome, est en caractère typique des stations de métro parisiennes afin de coller au principe du bouquin : l’histoire de Paris au rythme des stations de métro. Le titre et le nom de l’auteur sont inscrits à l’emplacement d’un plan de métro au-dessus de l’entrée d’une bouche de métro. Loran Deutsch est photographié à droite de la station de métro, moustache et bouc très D’Artagnan, lunettes de rat de bibliothèque, une pile de bouquins dans les bras. J’en ai compté 21 mais on ne distingue le titre que d’un seul, celui tout en bas de la file : sur la tranche, en lettres dorées s’affichent les lettres «Paris »… Le tout donne une impression très agréable de proximité, de bohème étudiante, bref, de l’Histoire, oui, mais pas prise de tête !
En fait, la différence principale entre ce livre et d’autres livres d’histoire ou même d’autres livres sur l’histoire de Paris, c’est le ton. Loran Deutsch ne soutient pas une thèse, il raconte Paris avec des mots simples, sans digressions techniques ni tableaux statistiques sur le nombre de membres de telle confrérie au XVIe dans le quartier de la rue Mouffetard, ce genre de considérations qui font peut-être les délices des historiens professionnels mais qui ennuient terriblement les simples amateurs. Je suis de ceux-là et j’ai éprouvé les difficultés à lire en entier un chapitre sur l’évolution des rendements des terres agricoles et autres joyeusetés qui, certes, aident à comprendre pourquoi une population opte pour un lieu plutôt que pour un autre mais qui sont également O combien rébarbatives…
Ici, le texte est raconté avec beaucoup de dynamisme ; on peut supposer que l’habitude du jeu d’acteur y est pour quelque-chose. Régulièrement, dans le corps du texte, un encadré vient éclaircir un point particulier ou ajouté une anecdote afin de rendre le propos plus lisible, plus vivant encore.
Par exemple, page 128, un encadré vient éclairer de singulière manière les malheurs de Dagobert et de sa culotte à l’envers, chanson bien connue mais qui prend ainsi un sens bien différent de celui de la comptine.
La grande force du livre est de surfer sur la légende. Bien sûr, les faits sont avérés, les dates sont précises et on sent le travail qu’il a fallu pour arriver au résultat final. Mais, c’est indéniable, le Paris qui nous est montré est un peu plus que le Paris administratif. On parle de la plus belle ville du monde, des petites femmes de Pigalle, des caves abritant des concerts de jazz… On parle de la ville Lumière ! Il y a forcément une part de rêve dans tout ça qui fait le délice de la lecture. Eh, un bouquin d’histoire qu’on a envie de relire après l’avoir fini, c’est rare !
Pour être plus clair, apprenez que sous le Champ de Mars sont enterrés les derniers Gaulois massacrés par les Romains. Cela paraît idiot mais, d’un coup, j’ai vu différemment la Tour Effel. Prenons un autre exemple, plus troublant, page 107. Un artisan chargé d’habiller les vantaux des portes de Notre-Dame, alors en construction, aurait invoqué le Diable pour l’aider dans sa tâche… Il paraît qu’aujourd’hui encore, les spécialistes n’arrivent pas complètement à expliquer la manière dont ont été travaillées les ferronneries encore présentes sur les portes de la façade principale. Fascinant…
Bref, le Père Noel a été bien conseillé et je le remercie : j’ai pu retrouver cet amour que je partage moi-aussi pour Paris, amour que, il faut bien le dire, j’ai mis un peu en arrière plan, la musique ayant pris la première place et la littérature la seconde. Je sens que je vais ressortir les chaussures de marche et recommencer à flâner mais avec une poussette désormais.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

  • Métronome [Texte imprimé], l'histoire de France au rythme du métro parisien Lorànt Deutsch avec la complicité d'Emmanuel Haymann
    de Deutsch, Lorànt Haymann, Emmanuel (Collaborateur)
    M. Lafon
    ISBN : 9782749910116 ; 24,00 € ; 03/09/2009 ; 380 p. ; Broché
»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Un bein agréable guide spatio temporal

7 étoiles

Critique de Mimi62 (Plaisance-du-Touch (31), Inscrit le 20 décembre 2013, 68 ans) - 2 octobre 2021

Il est de bon ton de critiquer le travail de Lorant Deutsch car ce n'est pas un historien. Il ne revendique nullement ce titre et se présente comme un amateur d'histoire et c'est bien de ce dont il s'agit dans cet ouvrage, comme dans son précédent "Hexagone".
A travers des vestiges de maintenant, il nous conte ce que ces traces évoquent de notre histoire. Il présente les grands traits et y ajoute quelques anecdotes, tout en nous proposant quelques lieux méconnus à visiter.
Cela permet de revisiter notre histoire de remettre un peu d'ordre dans les connaissances accumulées, de les faire remonter.
Evidemment, comme dans tout ouvrage de cette nature, il est utile de recouper les informations. Cette recherche complémentaire peut même nous inviter à approfondir certains sujets.

En conclusion, un agréable recueil offrant un parcours original dans Paris, une vulgarisation permettant une première découverte ou une réactivation. Aucune prétention ni dans le style ni dans la forme mais un guide bien agréable.

"Le temps n’efface pas la trace des grands hommes"

9 étoiles

Critique de Guigomas (Valenciennes, Inscrit le 1 juillet 2005, 52 ans) - 22 décembre 2016

Euripide écrivait ça au Vième siècle avant Jésus-Christ et, à l’époque, dans l’espace géographique et historique qui lui était accessible, il ne devait pas y en avoir eu pléthore, des grands hommes. Mais le temps n’avait pas effacé leurs traces.

Lorant Deutsch est parti à la recherche des traces laissées par les grands hommes et femmes qui ont fait l’histoire de Paris et c’est passionnant. De Sainte Geneviève à Maître Albert, des nautes à la prévôté des marchands, de la muraille de Philippe Auguste à la dernière cellule de la Bastille, nous (re)découvrons l’histoire mouvementée de la capitale, nous redécouvrons que Paris fut un village gaulois, une cité gallo-romaine et une ville médiévale, nous retrouvons la proximité de ces grands personnages trop souvent vus comme des gravures figées dans nos livres d’histoire.

D’un strict point de vue d’historien, tout n’est peut-être pas parfait et sur le plan littéraire, c’est probablement moyen (compétences non acquises ou à renforcer dirait le corps enseignant) mais qu’importe : c’est une lecture qui condense le temps et raccourcit l’espace.

Visite historique de Parisii

6 étoiles

Critique de Free_s4 (Dans le Sud-Ouest, Inscrit le 18 février 2008, 47 ans) - 8 mai 2014

Lorant Deutsch originaire de la Sarthe, connait bien l'histoire de sa ville d'adoption.
Il nous fait visiter le Paris historique au rythme du métro parisien (c'est écrit sur la couverture du livre).
En prime il donne l'adresse des lieux ou l'on peut admirer tous les vestiges du passé.
J'ai trouvé ce livre un peu rébarbatif, la version illustrée doit être bien plus passionnante, moi qui ne suis pas Parisien pour se donner justement une idée de ces lieux.

Réelle déception...

6 étoiles

Critique de Shelton (Chalon-sur-Saône, Inscrit le 15 février 2005, 65 ans) - 1 mai 2013

Je ne suis pas un admirateur de Lorànt Deutsch en tant qu’acteur de théâtre et j’avoue ne jamais l’avoir vu jouer. Si j’en crois ce que j’ai entendu, il va falloir que j’aille le voir jouer car aimant le théâtre, je devrais passer un bon moment… On annonce que dans quelques jours, il va être dans une pièce de Labiche, La Station Champbaudet, au théâtre Marigny… Peut-être l’occasion rêvée… Mais, en attendant, c’est en tant qu’auteur que j’ai tenté de le découvrir.

Auteur, pas historien ! D’ailleurs, lui-même ne s’en est jamais caché, il n’est pas historien, juste amateur d’histoire et amoureux de la ville de Paris… Vous me direz que ce n’est pas si mal que ça, après tout, et j’avoue qu’il écrit plutôt bien, qu’il est agréable à suivre, intéressant… et, pourtant, je reconnais une certaine déception à la lecture de cet ouvrage encensé par beaucoup…

Mes déceptions n’iront pas du côté de ses idées politiques et religieuses dont certains médias se sont emparés pour les pourfendre souvent de façon injuste car, reconnaissons que ce Métronome n’est pas le reflet d’une pensée catholique et royaliste. Non, mes remarques sont d’un autre ordre, parfois sur le fond, parfois sur la forme, toujours avec surprise devant le succès populaire du livre…

Tout d’abord, sur la forme, je suis surpris de la construction du livre, en particulier par rapport aux repères historiques. On sait bien qu’en France nous avons un problème avec les dates et que peu de nos concitoyens sont capables de placer dans le temps certains évènements sortis des grands classiques comme le sacre de Charlemagne, la bataille de Marignan ou la Commune… Or, comme notre auteur présente son travail un peu comme une balade dans Paris, on pourrait lui pardonner ce manque d’ordre et de références dans les dates, mais je préfère dire que c’est une erreur de forme qui va encore plus perturber ceux qui n’ont pas les bases et la chronologie en tête…

La deuxième lacune de l’ouvrage, du moins à mes yeux, c’est que l’on a parfois l’impression de se trouver en face d’une simple compilation d’éléments historiques plus ou moins avérés, plus ou moins exacts mais avec aucun recul, aucune critique, aucune précaution… Les encarts sont parfois indignes d’un lecteur attentif et cherchant à s’instruire, ce qui a fait dire à certains que l’on avait l’impression des magazines jeunesse des années soixante, un peu comme dans les pages historiques d’un Pilote ou d’un Spirou qui auraient voulu nous pousser à découvrir Paris du haut de nos douze ans (comme par hasard l’âge où je dévorais Pilote). Ce n’est pas toujours faux, loin de là, mais c’est simplificateur, léger, peu approfondi, sans références ni bases historiques pour affirmer…

Faut-il jeter le livre au feu ? Non ! D’abord parce que je suis contre le fait de jeter trop rapidement un ouvrage en le condamnant à la Géhenne… En plus parce que tout ce qui permet au grand public – terme éminemment respectable dans ma bouche ou dans ma main – de prendre goût à son histoire, son passé, sa ville, sa capitale, me paraît une bonne chose. On aurait pu faire mieux, mais c’est quand même déjà pas mal. Par contre, il faut arrêter de faire croire qu’une telle balade, si belle et agréable soit-elle, permet de devenir historien. Loin de là !

C’est surtout aux éditeurs qu’il faut que j’adresse mes critiques car si la vulgarisation historique – mettre l’histoire à la portée du plus grand nombre de lecteurs – est un combat légitime qui doit être encouragé, il ne faut pas pour autant éditer tout et n’importe quoi. J’attends donc toujours une bonne vulgarisation historique de notre histoire qui permettra aux Français de se réconcilier avec leur passé et les dates historiques… A bon entendeur, salut !

"Fluctuat nec mergitur "

9 étoiles

Critique de Frunny (PARIS, Inscrit le 28 décembre 2009, 56 ans) - 18 juillet 2012

Acteur français né en 1975, Loran Deutsch - enfant de la Sarthe - se passionne très tôt pour PARIS et son Histoire. Il arpente la capitale à la recherche d'indices révélant la Grande Histoire.
En 2009, il décide de mettre sur le papier le fruit de ses recherches et nous faire partager sa passion.

21 chapitres (comme autant de siècles), articulés autour d'une station de métro "référence" de la période décrite.
De "Cité"; la Lutèce des romains à "La Défense", et l'émergence du Grand Paris.
Un livre d'Histoire à ciel ouvert pour qui sait fouiner et établir les rapprochements historiques.
Des encadrés permettent d'éclaircir ou démystifier des lieux communs.
Les grands personnages de l'Histoire de France défilent sous nos yeux (César, Saint-Denis, Charlemagne, Philippe-Auguste, Louis XIV, Napoléon , .... ) .
Mais PARIS est avant tout le théâtre de monuments superbes (Notre-Dame, La tour-Eiffel, Le Louvre, les Invalides , ... )
Une multitude de "petites histoires" qui fabriquent la Grande et qui savent retenir l'attention du lecteur.
Une ville qui s'est construite dans le sang (les invasions Vikings, la Saint Barthélemy, la Révolution , ...) par des parisiens qui ont choisi leurs gouvernants (les Rois, le Tiers-Etat, la République)

La récente polémique relative au "supposé parti pris royaliste de l'auteur" m'a incité à relire cet ouvrage que je trouve excellent.
Excellent par le fait que sa passion transpire au fil des pages et simplifie la bonne compréhension de 20 siècles d'Histoire de France.
Déplorons - néanmoins - que les grands révolutionnaires soient passés sous silence alors que ces hommes sont le ciment de la République.
Un livre qui vous rendra amoureux de la Capitale et vous fera entrevoir la ville sous un nouveau jour.

Une visite guidée entrainante

8 étoiles

Critique de Mleveteau (, Inscrit le 20 juin 2010, 32 ans) - 31 décembre 2011

Une très bonne surprise que ce livre. Deutsch nous fait partager sa passion pour sa ville et on n'a qu'une envie : suivre ses indications et découvrir tous les secrets qu'il décrit.
J'ai également été surpris par l’intérêt qu'il a su soulever. Le livre est très bien écrit et m'a passionné. Un livre à lire, que l'on soit parisien ou pas.

Trop...

7 étoiles

Critique de Nathafi (SAINT-SOUPLET, Inscrite le 20 avril 2011, 54 ans) - 29 octobre 2011


Curieuse de lire cet ouvrage, aimant beaucoup la Capitale, je me suis rapidement aperçue que tout était trop... trop documenté, trop détaillé, trop historique.
J'attendais de ce livre aussi des anecdotes, des réponses aux questions qu'on se pose en arrivant dans une station de métro :"Pourquoi s'appelle-t'elle ainsi ?" "A qui appartient le nom qu'elle porte ?", et forcément je suis restée sur ma faim.

C'est un livre adressé aux passionnés d'histoire, et déroutant pour les autres qui reçoivent mille et une informations en un temps record. On a un peu de mal alors à trouver ses repères, et il faut lire le livre en plusieurs étapes.

Mais sur la forme, cet ouvrage est très bien fait, on ne peut que féliciter Lorant Deutsch d'avoir fait ce travail de recherche.

Tout ça pour ça ?

2 étoiles

Critique de Chrisland (, Inscrit le 27 septembre 2011, 61 ans) - 26 octobre 2011

Lorant Deutsch est un merveilleux acteur (je viens encore de la voir au theâtre dans "Le songe d'une nuit d' été"), une personne assez fascinante (chaque fois que j'ai eu l'occasion de l'entendre, j'ai été très impressionné par sa verve, sa culture -si j'ai bien compris très autodidacte-, son humour et son dynamisme). C'est ausi un auteur comblé puisque cette oeuvre est , si j'ai bien compris, le plus grand succès d'édition en France depuis 2 ou 3 ans, et j'en suis sincèrement très heureux pour lui.

Mais là... ma curiosité tardive n'a pas été récompensée, l'opus m'est tombé des mains une fois, deux fois, et j'ai finalement abandonné bien avant la fin. Le concept est plutôt intéressant, le contenu variable (de nombreuses anecdotes sentent le réchauffé, d'autres moins), mais le style... et surtout le ton...

J'ai eu l'impression de parcourir les "documents" que je trouvais, petit, dans "Le journal de Mickey" ou "Pilote"(ancienne version) : Paris expliqué à nos jeunes lecteurs... Ton didactique, un peu complaisant pour se mettre à la portée de tous , mais vraiment de tous (c'est tout du moins l'impression que j'ai ressenti).

Mon sentiment ne doit pas être souvent partagé puisqu'il s'est vendu plus d'un million d'exemplaires des deux éditions confondues, principalement par le bouche à oreille. Mais bon, je tenais à apporter mon témoignage divergent !

Petit Lutèce deviendra grand…

8 étoiles

Critique de Blue Boy (Saint-Denis, Inscrit le 28 janvier 2008, - ans) - 17 mai 2011

Au départ plutôt sceptique, je dois dire que ce bouquin m’a bien emmené (même s’il faut sûrement être un peu maso pour lire ça dans le métro en allant bosser)… Lorànt Deutsch a su de façon très originale présenter une histoire ludique de Paris, en choisissant une station pour illustrer chaque siècle depuis 2000 ans. A l'aide d’anecdotes souvent étonnantes, l’acteur-auteur sait faire revivre les grands moments historiques de la ville lumière de façon vivante et objective et parvient à immerger le lecteur dans des scènes d’un grand réalisme.

Ce que j’apprécie, c’est que Deutsch sait rester modeste tout en nous communiquant sa passion de Paris, qui aurait pu n’être qu’une simple tocade éditoriale (je le pensais moi-même avant de le lire). Au contraire, on sent que c’est documenté et qu’il a lui-même dû passer beaucoup de temps à se balader dans Paname. En fin de compte, qui aurait cru que le petit gars insignifiant qui jouait les loufiats dans les pubs Gervais était un tel érudit ? Pas moi je l’avoue, en tous cas pas avant d’ouvrir les pages de Métronome… Je suis juste perplexe d’avoir lu sur Wikipédia qu’il s’était déclaré en faveur d’une monarchie constitutionnelle et fier d’être catholique… Ce qui veut dire qu’il a su rester objectif dans son ouvrage - quoique le passage sur la Commune n’est évoqué que très brièvement, dans un seul paragraphe, mais tant qu’il ne fait pas de prosélytisme, je lui en sais infiniment gré !

PS : Pour les amateurs, on peut aussi voyager dans le métro en chanson grâce à Java : http://www.youtube.com/watch?v=Cj56WpfZ2Gw

Stations historiquement évocatrices

8 étoiles

Critique de Veneziano (Paris, Inscrit le 4 mai 2005, 43 ans) - 6 mai 2011

Le nom des stations évoquent la réminiscence de l'histoire de Paris, de sa création et de son élargissement, de ses combats, luttes d'influence, de sa rénovation.
Inventif, parfois simple prétexte à tirer une leçon d'histoire, le motif du livre offre un résultat intéressant : le lecteur se laisse agréablement balader sur les stations de cette ligne chronologique. Pas mal d'idées reçues et moult pages d'histoire plus ou moins connues sont rappelées, ce qui permet de resituer les choses, et de découvrir l'érudition de l'auteur, mieux connu pour avoir interprété Amadeus ou Jean-Paul Sartre, par ailleurs évoqué dans le chapitre Saint-Germain-des-Prés (ligne 4).

Le Parisien que je suis et qui apprécie sa ville a donc évidemment bien aimé ; on peut donc se laisser guider.

Très sympa, en effet

10 étoiles

Critique de Bookivore (MENUCOURT, Inscrit le 25 juin 2006, 39 ans) - 15 novembre 2010

J'ai lu ce livre avec beaucoup de plaisir, on apprend des choses, sur un ton assez léger, parfois même humoristique. Ca m'a donné envie de (re)découvrir certains quartiers de Paris !

A Paris quand un amour fleurit ....

8 étoiles

Critique de Bobo (, Inscrit le 10 décembre 2009, 62 ans) - 15 novembre 2010

Parisien d'origine et toujours de coeur même si je vis maintenant en Picardie, ce livre m'a naturellement attiré.

Connaissant bien cette ville car comme tout bon parisien, celui-ci est un grand marcheur, je revisitais la Capitale.

A chaque paragraphe, je me posais des questions : '' Et si les Gaulois avait battu les Romains ...'' et si Attila avait fondu sur Paris" et '' si les Vikings n'avaient pas été repoussés..." et si et si.

C'est ce qui fait Paris, son attirance, sa répulsion, ses avis extrêmes. Même si je ne reviendrais pas vivre à Paris car j'aime trop le calme de ma province, je porte cette ville dans mon coeur (Allez PSG).

Revenons au livre de Loran, cette histoire est passionnante, bien documentée, très fouillée pour les époques antérieures à la Révolution.
C'est le petit reproche, la vitesse supersonique avec laquelle il survole les temps modernes et surtout le manque d'illustration.
Je sais que maintenant il existe cet ouvrage avec des photos des lieux, il aurait été préférable de le sortir d'origine ainsi.

Mais maintenant, à chaque fois que je passerais sous la Tour Eiffel, je penserais à ces Gaulois qui ont par leur défaite façonné le Paris actuel.

Petit à petit, Paris s'agrandit

8 étoiles

Critique de Babsid (La Varenne St Hilaire, Inscrite le 8 mai 2006, 34 ans) - 14 septembre 2010

Paris, une ville que beaucoup rêvent de visiter par delà le monde. Lorànt Deutsch propose de nous y aider.

Pour cela, il a choisi le biais original du métropolitain. En effet, s'il a la curiosité nécessaire, le promeneur peut découvrir un morceau d'histoire derrière chaque nom, dans presque chaque ruelle. Il égrène ainsi les stations : Cité, Châtelet-les-Halles, Bastille ...
Son deuxième axe narratif est logiquement temporel. Dans ses pas, nous remontons jusqu'au temps de nos ancêtres les gaulois.

Entre anecdotes et grande Histoire, nous apprenons comment s'est façonnée la cité et son atmosphère particulière.

La lecture est très agréable car il a su trouver le ton juste, ni complètement celui d'un conteur, ni complètement factuel. Son récit a une âme (peut-être dû à son expérience de comédien).
Il apprend beaucoup à son lecteur car Paris reste au centre du récit. Ceci même si l'Histoire se passait ailleurs, les anecdotes sont parisiennes. Il ne digresse pas ou peu.

Ce livre est très réussi et plaira à beaucoup.

Bravo l'artiste!

9 étoiles

Critique de Paquerette01 (Chambly, Inscrite le 11 juillet 2008, 50 ans) - 18 août 2010

Pour une fois qu'un livre d'artiste n'est pas une mièvrerie, il faut le souligner. L'ouvrage de Deutsch est digne d'un écrit universitaire vulgarisé. Il est fouillé, construit et muni d'une problématique. Quelle richesse de construction.
Quant au contenu, il est très original, très riche et abordable. Après avoir subi une lecture laborieuse les premiers chapitres (j'étais peut-être un peu fatiguée par les vacances!) C'est un régal...

un guide historique de Paris, vivant et original

9 étoiles

Critique de CHALOT (, Inscrit le 5 novembre 2009, 73 ans) - 19 juillet 2010

L'histoire de France de la Cité à la Défense !

Les historiens ont eu beau répéter pendant des siècles et des siècles que le berceau de Lutèce se trouvait sur l' Ile de la Cité ; aucune fouille même profonde n'a permis de découvrir la moindre trace d'une ville gauloise en ce « centre » de Paris.
Il a fallu attendre la construction de l'A86, ce super périphérique pour que les fouilles menées en 2003 mettent à jour les restes d'une agglomération gauloise.... sous la ville de Nanterre !
L'auteur de ce livre, passionné d'histoire, comédien de son état nous fait découvrir l'histoire de Paris en nous entraînant dans le métro parisien et ses différentes stations.
L'histoire de Paris nous est contée dans un ordre chronologique, au rythme du métropolitain..
L'exercice semble difficile...Eh bien non, l'amoureux fou de Paris réussit le tour de force de reconstituer une véritable histoire de France, originale et passionnante .
A Paris on repousse l'envahisseur, on combat parfois le roi; on s'étripe assez souvent « ...on détrousse le quidam et on occit le gêneur avec une facilité déconcertante. »
Et qu'advient-il quand le souverain va guerroyer pendant plusieurs années ? C'est la « chienlit » ou presque.
Pour partir tranquillement en croisade, Louis IX va donner en 1270 à la ville de Paris des structures que l'on retrouve aujourd'hui :
«  Le prévôt des marchands, c'est le maire; le prévôt de Paris, c'est le préfet de police »....
Pour se défendre, la ville se dote de murailles et de forteresses dont il ne reste que des empreintes ou un monument comme le Louvre qui aujourd'hui est devenu l'un des plus grands musées de monde !
L'Eglise devient de plus en plus puissante. Il est loin le temps où un certain évêque nommé Dionysius, plus connu sous le nom de Denis veut sauver les âmes perdues dans le paganisme.
Il y perdra la tête, tête qu'il prit entre ses mains pour parcourir six kilomètres... Ainsi va la légende.
Le martyr sera enterré dans la basilique Saint Denis qui porte son nom.
L'auteur nous fait découvrir l'origine de certaines expressions...
Les travaux d'édification de la future cathédrale Notre-Dame commencés en 1160 à la demande de Maurice de Sully, évêque de Paris vont durer cent sept ans, d'où l'expression « attendre cent sept ans »!
La population parisienne a toujours été prompte à se mobiliser, à descendre dans la rue pour toutes sortes de combats, contre les excès de la monarchie, pour installer la République, certes mais aussi parfois, dans le passé dans un élan plus que rétrograde comme au moment des guerres de religions pendant et après la « saint » Barthélémy.
On revit ces périodes troublées avec une description des lieux actuels et la présentation de vestiges peu connus ou inconnus.
Chaque génération a laissé sa trace et même ce qui a ressemblé hier à une verrue a pris sa place.
Qui dit que les tours agressives édifiées à l'ouest, sur l'emplacement historique de Lutèce ne constitueront pas à fois un lien avec le passé et une fenêtre ouverte vers l'avenir de Paris ?

Jean-François Chalot

Une surprise

10 étoiles

Critique de Alex25 (Paris, Inscrit le 26 février 2010, 52 ans) - 17 avril 2010

Bonjour,

Pour ma part c'est le 1er livre que je lis de cet auteur et j'ai pu découvrir des choses très intéressantes. Je trouve que c'est un récit intéressant où l'histoire est à chaque coin de rue. Parfois je m'attendais à des choses beaucoup plus extraordinaires mais est-ce que l'histoire est toujours extraordinaire ? J'en doute.

Enfin chacun peut y trouver son compte dans ce livre qui nous emmène dans le coeur de Paris.

Un livre que je conseille car la détente et l'originalité sont au rendez vous je trouve

Bonne journée à vous.

Forums: Métronome : L'histoire de France au rythme du métro parisien

  Sujets Messages Utilisateur Dernier message
  Oh le vilain ! 135 Frunny 10 janvier 2014 @ 16:17

Autres discussion autour de Métronome : L'histoire de France au rythme du métro parisien »