Une ville allongée sous l'épiderme, suivi de Découpant l'asphalte en tranches de toi de Romain Fustier

Une ville allongée sous l'épiderme, suivi de Découpant l'asphalte en tranches de toi de Romain Fustier

Catégorie(s) : Théâtre et Poésie => Poésie

Critiqué par Sahkti, le 17 janvier 2010 (Genève, Inscrite le 17 avril 2004, 49 ans)
La note : 10 étoiles
Visites : 3 176 

Mots d'amour

Le Prix des Trouvères 2007 a couronné "une ville allongée sous l'épiderme" et on ne peut que se réjouir de cette dinstinction, tant Romain Fustier la mérite amplement.
La déclaration d'amour qui compose le récit est belle de sensualité, de tendresse et de proximité. Sa simplicité invite le lecteur à entrer dans la danse, à s'identifier aux mots de l'auteurs et aux émotions qu'il décline. Amour pour un être, un lieu, une impression... autant d'éléments qui ne peuvent que nous rapprocher de l'essence même du texte. En célébrant de la sorte le quotidien, Romain Fustier le transcende, lui offre des lettres d'or pour le faire entrer dans la catégorie de l'universellement intemporel.
Les fragments vivent par eux-mêmes mais forment sur la longueur un ensemble qu'il convient de démêler avec douceur, s'imprégnant de la justesse du ton employé. Les mots isolés perdraient de leur richesse, autant les insérer dans un tout qui se fait progressivement grandiose et c'est une des facettes du talent de Romain Fustier, donner de la magie aux petits riens.

L'ensemble est dédié à Amandine, Amandine Marembert, compagne de l'auteur. Une auteur que j'apprécie également beaucoup pour ses capacités à élever notre quotidien. Deux écritures indépendantes mais complémentaires, deux destins qui se marient avec finesse. et ce sont de merveilleux mots d'amour que Romain Fustier lui adresse. Femme et poète finissent par ne plus faire qu'un, entourant d'un voile de mystère la puissance d'un amour.
A la femme tant aimée s'ajoute un lieu, propice à l'inspiration et à l'épanouissement d'une relation qui ouvre les portes d'autres cieux, d'autres paradis dont on rêve en les touchant du doigt à travers l'espression d'un quotidien heureux. Le décor s'invite peu à peu, prend de plus en plus de place, la maison devient l'écrin qui abrite les sentiments à l'abri du dehors; dehors et dedans dansent en alternance.

Magnifiques fragments poétiques dont la richesse intérieure offre une sérénité bienvenue au lecteur, le poussant à s'installker dans un fauteuil en soupirant d'aise devant la justesse et la beauté des mots choisis pour dire ce qui est, ce qui aime et est aimé, ce qui guide nos pas jours après jours. Merci à l'auteur pour ce moment de bonheur.


Romain Fustier est né en 1977 à Clermont-Ferrand, il anime avec Amandine Marembert la revue et les éditions Contre-allées installées à Montluçon.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

  • Une ville allongée sous l'épiderme [Texte imprimé] Romain Fustier
    de Fustier, Romain
    Henry / Les Écrits du Nord (Montreuil-sur-Mer)
    ISBN : 9782901245858 ; 01/02/2008 ; 60 p. ; Broché
»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: Une ville allongée sous l'épiderme, suivi de Découpant l'asphalte en tranches de toi

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Une ville allongée sous l'épiderme, suivi de Découpant l'asphalte en tranches de toi".