Le dresseur d'insectes de Arni Thorarinsson

Le dresseur d'insectes de Arni Thorarinsson
( Dauði trúðsins)

Catégorie(s) : Littérature => Policiers et thrillers

Critiqué par Lilas123, le 22 novembre 2009 (Québec, Inscrite le 19 juillet 2009, 58 ans)
La note : 2 étoiles
Moyenne des notes : 5 étoiles (basée sur 3 avis)
Cote pondérée : 4 étoiles (51 390ème position).
Visites : 3 309 

Bof ...

« Les pages pourraient tout aussi bien être blanches, je ne parviens pas à établir le contact avec les lettres imprimées (p. 229) ». Cette phrase résume très bien la sensation que j’ai ressentie à la lecture de ce roman. Malgré mes efforts, je n'ai jamais pu m'attacher aux personnages. Je n'ai pas aimé le style d'écriture de cet auteur : trop de phrases inutiles qui me faisaient perdre le fil de l'histoire... et je ne crois pas que le traducteur y soit pour quelque chose puisque celui-ci a traduit les romans d'Arnaldur Indridason que j'ai beaucoup apprécié.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

  • Le dresseur d'insectes [Texte imprimé] Arni Thorarinsson traduit de l'islandais par Éric Boury
    de Thorarinsson, Arni Boury, Éric (Traducteur)
    Métailié / Bibliothèque nordique (Paris. 2001).
    ISBN : 9782864246664 ; 19,50 € ; 02/10/2008 ; 345 p. ; Broché
  • Le dresseur d'insectes [Texte imprimé], roman Arni Thorarinsson traduit de l'islandais par Éric Boury
    de Thorarinsson, Arni Boury, Éric (Traducteur)
    Points / Points (Paris)
    ISBN : 9782757815472 ; 8,00 € ; 08/10/2009 ; 442 p. ; Poche
»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Fragment d'Islande contemporaine, ... avec meurtre

8 étoiles

Critique de Isad (, Inscrite le 3 avril 2011, - ans) - 28 août 2011

Histoire attachante et bon enfant avec la description de la vie d’un journaliste de province harcelé par sa rédaction pour qu’il ramène de l’information intéressante. Se greffe là-dessus une histoire de meurtre qui mêle alcool, et drogue. On peut bien sûr aussi voir le livre comme un meurtre dans un contexte islandais.

On apprend des choses étonnantes sur l’Islande, notamment qu’on recherche les gens par leur prénom dans les fichiers administratifs car les noms de famille sont peu nombreux.
Einer est journaliste à l’antenne locale du journal du soir à Akureyri, dans le nord de l’Islande. Sa fille, Gunnsa, 16 ans, est venue avec son petit ami Raggi, passer les dernières semaines de vacances d’été avec lui et assister à la fête annuelle qui attire beaucoup de monde, dont des artistes en repérage pour un prochain film.
L’appel anonyme d’une femme avinée lui parle d’une maison qui serait hantée puis, lors d’un second coup de fil, qui contiendrait un cadavre. Avec le commissaire Olafur Gisli, dont il a embauché le neveu comme photographe pendant les vacances, ils s’y rendent et trouvent le corps d’une jeune femme.
Tout le monde va enquêter et s’implique dans l’affaire, y compris les adolescents.

IF-0710-3770

Dresseur d'insectes

6 étoiles

Critique de Bergamotte (, Inscrite le 23 août 2011, 71 ans) - 28 août 2011

Résumé
Chaque année, la grande fête des commerçants d’Akureyri, au Nord de l'Islande, apporte son lot de gueules de bois, de dépucelages, d’agressions et de viols. Mais pour Einar, correspondant du Journal du soir, l’évènement à couvrir se situe ailleurs : dans une vieille maison que l’on dit hantée, le corps d’une jeune blonde flotte dans une baignoire. Aucune disparition n’a pourtant été signalée…

Source : Seuil

Des personnages en marge, des torturés de la vie voici le visage qu'Arni THORARINSSON nous montre de cette ville au Nord de l'Islande.
L'histoire est pas mal ficelée bien qu'un peu tortueuse, son personnage principal, le journaliste Einar, est attachant. C'est lui qui mène l'enquête de cet incroyable crime.

Forums: Le dresseur d'insectes

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Le dresseur d'insectes".