La première fois j'avais six ans... de Isabelle Aubry

La première fois j'avais six ans... de Isabelle Aubry

Catégorie(s) : Littérature => Biographies, chroniques et correspondances

Critiqué par MAGGUIL, le 17 octobre 2009 (Inscrite le 22 février 2008, 42 ans)
La note : 8 étoiles
Moyenne des notes : 9 étoiles (basée sur 2 avis)
Cote pondérée : 6 étoiles (12 569ème position).
Visites : 4 503 

Un témoignage primordial sur l'inceste

"... Je prenais mon bain, mon père s'est déshabillé, il est entré dans la baignoire. Ca a duré jusqu'à mes 14 ans, lorsque j'ai eu la force de fuir, de parler. Aujourd'hui, en France, tous les jours des enfants sont violés dans leur propre maison, dans leur propre chambre. Par ceux qui sont censés le plus les protéger. Tant que ça durera, je n'aurai pas de repos. "

Voilà comment commence le calvaire de Isabelle Aubry à six ans à peine. Elle se retrouvera pour de nombreuses années à la merci de son père, son PROPRE père !
Le témoignage de cette femme est tellement important et tellement horrible que rien ne pourra résumer cette vie menée en victime par un combat impressionnant.
Quand j'ai pris ce livre, la première chose qui m'a frappée a été ce que j'ai recopié plus haut, situé alors sur la première de couverture. Ensuite le résumé en quatrième de couverture m'a encore ouvert davantage sur cette horreur qu'a vécu Isabelle et j'imaginais déjà le pire mais l'inceste est une chose qu'on n'imagine pas, c'est une chose sur laquelle on doit se renseigner et se battre.
Dès la première page, vous vous retrouvez nez à nez avec le diable en personne : le père d'Isabelle.
En pleine nuit, à la porte Dauphine à Paris : une voiture. Dans celle-ci se trouve Isabelle à 13 ans et demi avec son père. D'autres véhicules passent au ralenti à leurs côtés afin de regarder " la marchandise " à l'intérieur. Le père d'Isabelle conclut alors une affaire avec l'un des conducteurs, puis amène sa fille chez ce dernier pour y effectuer une partouze.

Et ce n'est qu'un " fait " parmi tant d'autres, la vie d'Isabelle est totalement souillée par ce père et on peut même dire que sa mère en possède une part de responsabilité. En effet, celle-ci ne portera que très peu d'attention à Isabelle et ce, dès son plus jeune âge. Jusqu'à la laisser s'occuper d'elle seule et même de sa petite soeur encore bébé. Cette responsabilité et cette vie de presque " bonniche " l'amènera même à préférer habiter avec son père !
Tout n'est qu'horreur et aberration, ce livre est un témoignage crucial contre ces sortes de parents-monstres qui détruisent volontairement la vie de leurs propres enfants !
A lire, pour savoir que l'inceste est encore pire que ce que vous pensez.
A lire, pour savoir que la justice n'a toujours pas apporté de solutions contre ces parents incestueux.
A lire, pour vous rendre compte qu'un tel crime n'est pas puni comme il doit l'être.

A travers ce livre, j'ai encore appris que l'enfer n'est pas loin, il peut être au pas de votre porte et même dans votre propre chez vous.

Comment peut-on faire de choses aussi horribles à ses propres enfants ?
Comment peut-on être aussi abject ?
Comment peut-on même imaginer faire de telles choses à n'importe qui ?
J'ai honte pour ces monstres sans vergogne ! Je suis outrée qu'ils soient aussi impunis !


" En France, chaque année, des milliers d'enfants sont abusés sexuellement. Trois fois sur quatre par un membre de leur famille. Presque toujours, l'enfant et son entourage se taisent. "

A MEDITER !

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

  • La première fois, j'avais six ans [Texte imprimé], document Isabelle Aubry en collaboration avec Véronique Mougin
    de Aubry, Isabelle Mougin, Véronique (Collaborateur)
    Oh ! éd.
    ISBN : 9782915056747 ; 18,90 € ; 18/09/2008 ; 272 p. ; Broché
»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Témoignage poignant

10 étoiles

Critique de Samastrid (, Inscrite le 12 novembre 2012, 59 ans) - 16 novembre 2014

Bien sûr que la lecture de ce livre est douloureuse...
C'est terrible de penser qu'Isabelle a subi de telles violences sexuelles, psychologiques.
Quel courage, quelle force. Merci pour le combat que vous menez pour tous ces enfants, adultes qui connaissent, ont connu le même sort !
Merci à vous et votre association.
Il serait temps d'informer les enfants dans les écoles primaires que "papa" ou "tonton" n'ont pas le droit de vous toucher, menacer.
Au 21ème siècle il faudrait VRAIMENT faire passer le message.
A FAIRE SUIVRE !

Forums: La première fois j'avais six ans...

Il n'y a pas encore de discussion autour de "La première fois j'avais six ans...".