Etat limite de Pierre Assouline

Etat limite de Pierre Assouline

Catégorie(s) : Littérature => Francophone

Critiqué par Ori, le 25 mai 2009 (Kraainem, Inscrit le 27 décembre 2004, 87 ans)
La note : 7 étoiles
Moyenne des notes : 8 étoiles (basée sur 2 avis)
Cote pondérée : 5 étoiles (23 942ème position).
Visites : 3 965 

Quand un modeste généalogiste rencontre l’aristocratie …

Le héros de ce roman est un généalogiste auquel une famille parisienne de haute lignée commande son arbre généalogique.

Le dîner de famille organisant la rencontre solennelle de notre héros et des commanditaires de son étude sera pour l’auteur l’occasion de nous offrir une étonnante galerie de portraits aussi amusante qu’édifiante.

Le choc de ces 2 mondes, celui d’un consciencieux généalogiste et celui de quelques personnalités aussi bien-pensantes que ‘pécheresses’ apportera beaucoup de saveur à ce roman sans doute un peu trop sage et linéaire dans sa première partie, roman qui prend vigueur à la naissance d’une intrigue amoureuse. Il faudra attendre le dernier quart de l’ouvrage pour assister à un soudain changement de registre, l’auteur nous offrant alors quasiment un ‘thriller’, se concluant par une petite série de coups de théâtre …

Un roman agréable, qui se lit facilement mais qui pâtit peut-être d’un rythme inégal.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

L'enquête du généalogiste

9 étoiles

Critique de Pascale Ew. (, Inscrite le 8 septembre 2006, 55 ans) - 18 septembre 2017

François-Marie Samson est généalogiste. Il a reçu pour commande l'arbre généalogique de la famille de Chemillé. Une fois sa tâche accomplie, il est invité par la famille pour dévoiler ce travail lors d'une fête. Il tombe amoureux d'Inès de Chemillé et en fait une obsession, à tel point qu'il enquête sur sa famille et ses failles. L'occasion lui est également offerte grâce à une deuxième commande de la part de son mari, Tanneguy, concernant la famille d'Inès. C'est alors qu'il découvre les dessous de cette famille en apparence parfaite et pour qui les apparences sont fondamentales.
Le style de ce roman est dense, riche et il exige parfois beaucoup de concentration. Certaines sentences sont jubilatoires et l'auteur ne manque pas de décortiquer certains comportements modernes pour les critiquer (ex. : converser avec son GSM tout haut en public, la noblesse et ses codes), comme dans la scène de départ dans le métro à l'arrêt. C'est génial !
Le titre évoque l'état que décrit Tanneguy à propos de sa femme qu'il trouve folle.

Forums: Etat limite

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Etat limite".