Sissi : Une impératrice de tragédie de Philippe de Montjouvent

Sissi : Une impératrice de tragédie de Philippe de Montjouvent

Catégorie(s) : Littérature => Biographies, chroniques et correspondances

Critiqué par Miss teigne, le 7 janvier 2009 (Inscrite le 6 mars 2008, 42 ans)
La note : 7 étoiles
Visites : 3 632 

Une enfant terrible à la Cour d'Autriche

Rien de neuf sous le soleil de Corfou, une des destinations privilégiées de l’impératrice Elisabeth d’Autriche, dite Sissi. L’auteur ne nous apprend pas grand chose sur une figure très éloignée du personnage sirupeux incarné à l’écran par Romy Schneider. Philippe de Montjouvent s'est largement inspiré de biographies déjà existantes et nous en fait un condensé. Il est évident que son but n’est pas de nous gaver de nouveaux détails sensationnels mais plutôt de nous familiariser avec une altesse impériale au caractère fantasque. Bonne initiative qui permet une lecture agréable et très accessible si ce n'est que certains évènements auraient peut-être mérité qu'on s'y attarde davantage.

Ce qu'on en retire? Aussi charismatique qu’elle ait pu être, ce que tous les biographes lui reconnaissent volontiers, Elisabeth de Wittelsbach n’en était pas moins un tantinet déséquilibrée dans le sens où un traumatisme survenu dans l’adolescence l’a profondément affectée sa vie durant. A des lieues de la légendaire folie des Wittelsbach, Sissi était manifestement et tout simplement atteinte de dépression, contrariante et excessive en tout quoiqu’elle fasse et quoiqu’elle dise. Anorexique, elle s’astreignait à des régimes alimentaires drastiques et rudimentaires qui ont entraîné une dénutrition durant 40 ans. Férue de sport jusqu’à l’excès, elle s’épuisait et s’affaiblissait à vue d’œil d’autant que des troubles psychosomatiques la persécutaient sans relâche. Seuls les voyages parvenaient à améliorer sensiblement une santé aussi défaillante que sa raison. C’est de cette manière qu’elle fuyait une Cour qu’elle en était venue à détester, accordant ses faveurs et beaucoup du patriotisme dont elle pouvait faire preuve à son royaume qu'elle adorait, la Hongrie.

Le drame de Mayerling, où son fils Rodolphe a trouvé une mort violente, a achevé de la maintenir tout à fait dans sa mélancolie et ses débordements. L’enfant terrible de l’Empire d’Autriche a trouvé la mort tragiquement en croisant la route du fanatique Luigi Lucheni qui a avoué l’avoir assassinée "par hasard", le coup de couteau mortel qu’il lui a porté ne lui étant pas destiné au départ.

Philippe de Montjouvent nous invite à découvrir l’impératrice Sissi en 50 points en nous gâtant généreusement par de nombreuses photos et peintures.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: Sissi : Une impératrice de tragédie

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Sissi : Une impératrice de tragédie".