Eduquer sans punir : Apprendre l'autodiscipline aux enfants de Thomas Gordon

Eduquer sans punir : Apprendre l'autodiscipline aux enfants de Thomas Gordon

Catégorie(s) : Sciences humaines et exactes => Psychologie

Critiqué par Saint-Germain-des-Prés, le 5 janvier 2009 (Liernu, Inscrite le 1 avril 2001, 54 ans)
La note : 8 étoiles
Moyenne des notes : 8 étoiles (basée sur 3 avis)
Cote pondérée : 6 étoiles (14 048ème position).
Discussion(s) : 1 (Voir »)
Visites : 10 676 

A adapter, ceci n’est pas parole d’évangile !

Il ne viendrait à l’esprit de personne de mettre en doute la compétence du docteur Thomas Gordon dont la notoriété internationale est connue de tous. Il a révolutionné le monde de l’éducation, charriant son lot d’adeptes et de détracteurs, parfois exaltés. On a crié « ô génie », on a affirmé « ô charlatan ». Dès lors, qui suis-je pour émettre une critique sur ce livre archi-connu ? Je suis en mauvaise posture et je vais m’en tirer en esquivant le problème : il y a du bon et du moins bon dans « Eduquer sans punir » ! (Pas téméraire…)

Quand je punis mon fils de presque 3 ans, c’est toujours avec un sentiment d’échec. Je préférerais que mes arguments portent et que mon fils entende raison. Mais parfois, phase d’opposition aidant, la discussion s’avère infructueuse et, désemparée après avoir tout essayé, je punis. Et je me sens lamentable. Encore plus quand je lis Gordon. La punition comporte tant d’aspects négatifs selon lui qu’il faut l’éviter comme la peste. C’est là que je me démarque. Je ne crois pas aux vertus de la radicalité… Là où il n’a pas tort, c’est quand il bannit les punitions d’ordre physique : sévices sévères et autres petites tapettes, outre l’atteinte à l’intégrité de la personne, sont piégeantes pour l’adulte car comment faire comprendre ensuite à l’enfant qu’il ne peut pas frapper ? La réponse est toute prête : « mais toi, maman, tu tapes ! ». Mais quid des punitions « dans le coin », « au lit sans câlins » et autres « pas de dessert » ? A proscrire ! Et d’exposer les conséquences (statistiques à l’appui) : « (les enfants punis) sont plus agressifs, plus hyperactifs et plus violents à l’égard de leurs camarades » ; « elle brise la relation de confiance entre l’adulte et l’enfant », j’en passe et des nettement meilleures, il enfonce vraiment le clou. Si après ça on n’a toujours pas compris, on est bouché. Notons qu’au même titre, Gordon ne voit pas les récompenses d’un bon œil…

Heureusement, Gordon propose d’autres moyens, des attitudes alternatives : parler en « je », l’écoute active, trouver des solutions « gagnant - gagnant », etc. Fort bien, on est dans le monde idéal, avec en face de soi des enfants assez âgés que pour pouvoir raisonner. Qu’on m’explique comment je peux appliquer cette méthode à 100 % quand mon fils de 3 ans ne veut pas mettre son bonnet alors qu’il fait -3 dehors et qu’on est en retard ? La négociation a ses limites, et j’ai aussi les miennes !

Et donc, Gordon, c’est intéressant, mais c’est comme tous les autres théoriciens / pédiatres / professionnels : il est nécessaire de remodeler tout ça pour que ça entre dans son propre modèle familial qui tient compte de série de facteurs incontournables tels que la personnalité de l’enfant, les valeurs parentales, le contexte affectif, etc. Je suis bien contente d’avoir lu « Eduquer sans punir », sans doute le relirai-je même et je le conseille à toute personne qui s’interroge sur la « meilleure » éducation à donner à son enfant car ce livre représente une brique, ni plus ni moins, du grand édifice que l’on tente de construire ensemble, parents et enfants.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Savoir éduquer ses enfants, et non les contrôler

9 étoiles

Critique de Bleizmor (Bretagne, Inscrit le 3 janvier 2009, 52 ans) - 19 mai 2009

Cet ouvrage est une vraie référence dans l'art d'éduquer ses enfants sans passer par la violence ou les punitions. Le message principal du docteur Thomas Gordon est de ne pas chercher à contrôler ses enfants, mais apprendre à les responsabiliser.

De nombreux conseils et anecdotes sont proposés par l'auteur afin de pouvoir résoudre ou prévenir tout conflit lié aux enfants, sans avoir à les punir. Une distinction est faite entre les problèmes qui posent soucis aux parents (par ex, des enfants qui chahutent dans une pièce alors que les parents souhaiteraient lire tranquillement), et les problèmes qui ne concernent que les enfants (une dissension avec une amie dans la cour de récréation).

Dans les deux cas, le docteur Gordon propose des solutions qui permettent de mieux comprendre les problèmes inhérents à l'enfant, de les prévenir, et si nécessaire de les résoudre en écoutant les doléances de l'enfant, ainsi qu'en le faisant participer activement aux prises de décision, et notamment au choix de la solution la plus appropriée au problème à résoudre.

Il faut savoir que les solutions proposées sont des méthodes éprouvées, que l'on rencontre très souvent dans de nombreux organismes (hôpitaux, associations d'aide aux personnes, écoles, ...). Ces méthodes, telles que l'écoute active ou l'émission de messages "je", sont très simples à utiliser et totalement adaptées aux enfants, quel que soit leur âge. Leur gros intérêt est de responsabiliser l'enfant, ce qui permet non seulement de résoudre les conflits potentiels, mais également de les préparer à leur avenir, que ce soit dans le domaine scolaire, professionnel, ou tout simplement dans la société.

Les solutions proposées sont donc très simples et efficaces. Les rares personnes qui les critiquent encore, sont celles qui malheureusement ne peuvent s'empêcher de punir leurs enfants, s'en mordent les doigts par la suite, mais ne souhaitent pas se culpabiliser (notamment parce qu'elles ont été conditionnées par leur propre éducation basée sur des punitions).

De façon pratique, nous appliquons les solutions proposées par l'auteur, et nous n'avons jamais eu recours à des punitions. Nos enfants ont très tôt eu conscience des responsabilités qui leur incombent dans la famille et ont très vite su s'auto-discipliner. En d'autres termes, il n'y a pas de permissivité de notre part, ni d'abus de leur part. Les enfants, même très jeunes, sont très ouverts à ce genre de relations au sein de la famille. En outre, ce comportement permet de prévenir les conflits par la suite, jusqu'à l'âge adulte, d'où une ambiance détendue et propice à la communication dans la famille, malgré une vie professionnelle contraignante comme beaucoup de personnes de nos jours (alors qu'en règle générale, les des punitions appellent toujours des punitions plus fortes ...).

En conclusion, je vous conseille fortement ce livre : il vous sera utile pour éduquer vos enfants en dehors des croyances basées sur l'autorité et/ou la permissivité. Outre le bénéfice pour vos enfants, il faut savoir que les effets sont tout autant bénéfiques pour les parents, que ce soit en famille ou dans leurs relations extérieures.

livre-référence ! !

8 étoiles

Critique de Azilha (, Inscrite le 21 décembre 2008, 42 ans) - 13 janvier 2009

Enfin un ouvrage à offrir ou à s'offrir! un peu de psychologie par petites doses de lecture, cela ne peut que nous faire du bien, à nous parents, pour éviter les petites erreurs de comportement !
Nous avons été enfant aussi ne l'oublions pas, nous avons reçu une éducation stricte pour être bien élevé ni plus ni moins, à nous de reproduire simplement ce dont nous avons bénéficié pour le bonheur de nos propres enfants...
Le livre doit plutôt nous convaincre de ce que l'on fait déjà de bien dans ce sens.

Forums: Eduquer sans punir : Apprendre l'autodiscipline aux enfants

  Sujets Messages Utilisateur Dernier message
  L'education 4 Slimnature 17 janvier 2009 @ 23:08

Autres discussion autour de Eduquer sans punir : Apprendre l'autodiscipline aux enfants »